Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

IN THE MOOD FOR CINEMA - Page 4

  • L'affiche du 7ème Festival International du Cinéma et Musique de Film de La Baule

    Affiche Festival International Cinéma et Musique de Film 2020.jpeg

    Une oasis de quiétude, de rêve et d'évasion. Voilà ce vers quoi nous invite à voyager l'affiche du 7ème Festival International du Cinéma et Musique de Film de La Baule réalisée par l’artiste Sébastien Dupouey. Une affiche qui rend magnifiquement hommage aux films d'Aventure, thématique de cette édition qui aura lieu du 10 au 15 novembre 2020.

    L'affiche rend également hommage à Philippe Sarde, invité d'honneur du festival à l'occasion de ses 50 ans de carrière, lequel a notamment signé les musiques de grands films d’aventures telles que celles de « Fort Saganne», « L’Ours », « le Bossu » ou « La fille de D’Artagnan », mais aussi des musiques de films ou l’aventure est plus intime, comme celles des films de Claude Sautet dont je vous parle souvent (« Les choses de la vie », « César et Rosalie »…) ou d'André Téchiné (« Hôtel des Amériques », « Ma saison préférée »…).

    Cette affiche s'inspire évidemment de "Fort Saganne" (l'hôtel Hermitage, lieu phare du festival apparaît ici comme une oasis au milieu du désert en lequel se transforme la plage de La Baule).

    Cette affiche fait aussi penser au chef-d'œuvre de David Lean, "Lawrence d’Arabie", autre film d'aventure avec sa musique inoubliable signée Maurice Jarre. Le ciel mystérieux, magique, et constellé d'étoiles de l’affiche fait allusion aux contes orientaux mais aussi au récit d’aventure de Saint-Exupéry, " Le Petit Prince'".

    Un festival auquel j'ai le plaisir d'assister chaque année depuis sa première édition, devenu désormais l'un des festivals français de référence. Je vous le recommande a fortiori en ces temps arides et tourmentés en lesquels musique et cinéma sont plus que jamais des refuges et où leur mystère et leur magie sont plus que jamais essentiels. 

    Ce festival est aussi l'occasion de découvrir les meilleurs films (et évidemment musiques de films) de l'année. Aux palmarès de ses précédentes éditions figurent ainsi notamment les remarquables "À peine j'ouvre les yeux", La tortue rouge", "Guy", "Tout nous sépare", "Swim little fish swim", "Lola vers la mer", "Paterson", "Tanna"...

    Retrouvez sur ce blog tous mes articles sur les précédentes éditions du festival depuis la première.

    Retrouvez le Festival de La Baule dans une des nouvelles de mon recueil "Les Illusions parallèles" (Editions du 38).

  • Ma nouvelle "La mélodie de l'âme" en lice pour le Grand Prix Short Edition été 2020

     

    nouvelle littéraire.png

    Alors que ma nouvelle littéraire "L'homme au gant" est lauréate du prix du jury du Grand Prix du Court de Short Edition printemps 2020, une autre de mes nouvelles est sélectionnée pour être en lice, cette fois pour le Grand Prix du Court de Short Edition été 2020 !

    Je vous invite donc à découvrir cette nouvelle qui s'intitule "La mélodie de l'âme" et éventuellement  à la commenter, en cliquant ici.

     

    nouvelle littéraire.jpg

    Pour découvrir ma nouvelle "L'homme au gant" cliquez ici.

    Et pour d'autres nouvelles, en attendant prochainement de partager d'autres textes inédits, une petite sélection parmi ma trentaine de nouvelles déjà publiées :

    - Ma nouvelle "La voleuse de rêves" sélectionnée par l'Institut Curie et Short Édition suite à l’appel à textes sur le cancer lancé l’an passé avec pour condition de s’exprimer autour de cette citation ,
    « La vie, ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie. » À lire ici et également disponible dans les distributeurs Short Édition :
    https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-voleuse-de-reves-2
    - Mon recueil de 16 nouvelles sur le cinéma -chaque nouvelle a pour cadre un festival de cinéma différent- "Les illusions parallèles" (Éditions du 38):
    https://www.editionsdu38.com/fiction-contemporaine/les-illusions-parall%C3%A8les/
    - "Une bouteille à la mer", ma nouvelle lauréate du concours Nouveaux talents des Éditions J'ai Lu présente dans le recueil "Sur un malentendu, tout devient possible" avec celles deux 10 autres lauréats (Editions J'ai Lu, 2019) :
    https://livre.fnac.com/a13706952/Collectif-Sur-un-malentendu-tout-devient-possible
    - Ma nouvelle "Faits divers" présente sur le site Short Édition (prix du jury et présente dans un des recueils de Short Édition) :
    https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/faits-divers-10
    -Ma nouvelle "L'être romanesque", (prix du jury, aussi présente dans un des recueils de Short Édition), en accès libre ici :
    https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/l-etre-romanesque
    Pour en savoir plus sur Short Édition :
    Vous pouvez retrouver les distributeurs de Short Édition un peu partout en France et à l'étranger dans des entreprises, gares, hôpitaux etc et même dans le café de Francis Ford Coppola à San Francisco, "parrain" américain de Short Édition à sa demande, le cinéaste ayant eu un coup de cœur pour les distributeurs. Short Édition propose des nouvelles dans ses distributeurs et sur son site mais publie aussi des recueils papier de nouvelles. Vous pouvez ainsi retrouver deux de mes nouvelles lauréates de leurs concours dans deux de leurs recueils.
  • Ces films dont la musique nous fait rêver

    image piano 1.jpg

    Entre le cinéma et la musique existe une histoire qui dure depuis que les frères Lumières ont inventé le cinéma muet. Depuis plus d'un siècle, le cinéma a été marqué par des œuvres musicales fortes, qui ne manquent pas de provoquer des émotions et pas seulement auprès des plus sensibles d'entre nous. Il est presque impossible de citer tous les films dont les bandes originales sont devenues cultes, immédiatement génératrices d'émotions et que l'on a plaisir à jouer et rejouer au piano. Néanmoins, nous avons pris soin de lister quelques œuvres qui nous ont marqués et qui continuent de laisser une impression durable aux générations de cinéphiles et de mélomanes.

    La musique : l'un des facteurs du succès d'un film

    La musique et les films ont toujours été d'excellents acolytes, et cela, depuis que le cinéma est parti à la rencontre de son public. Car pour donner vie à un film muet, les réalisateurs les accompagnaient d'une musique triste ou entraînante jouée au piano, en plus des légendes qui donnaient des indications sur le déroulement de l'histoire.

    Depuis toujours, la musique a un rôle crucial au cinéma. Même la bande originale d'un film participe énormément au succès ou à l'échec d'une production cinématographique. La musique combinée aux images captive les sens, le partage, les souvenirs, mais aussi les émotions. Aujourd'hui, un film sans une bande originale mémorable est condamné à l'oubli. C'est l'une des raisons qui font que les réalisateurs les plus talentueux décident de faire appel à des compositeurs de renom pour accompagner les scènes de leurs films cultes, pour le plus grand plaisir des pianistes amateurs qui adorent les rejouer chez eux.

    La fonction principale d'une musique dans une production cinématographique, c'est d'enrichir le scénario afin de le rendre plus captivant. On l'utilise pour marquer les sentiments d'un acteur, pour intensifier l'action et toucher l'imagination de l'auditoire. La musique derrière les images donne aux spectateurs la sensation d'être littéralement transportés à l'intérieur de l'histoire.

    image piano 2.jpg

    Le fabuleux destin d'Amélie Poulain

    Rien ne semblait prédestiner Yann Tiersen à devenir le compositeur musical du film le Fabuleux destin d'Amélie Poulain si ce n'est ce trajet en voiture durant lequel Jean-Pierre Jeunet, le réalisateur, le découvrit grâce à une stagiaire qui écoutait une de ses cassettes. Comme quoi, le hasard fait bien les choses ! D'ailleurs, si ce film a été un franc succès, c'est en grande partie grâce à sa bande originale au piano, que nous devons à l'émérite compositeur Yann Tiersen. Peut-être le saviez-vous, mais la moitié des morceaux que vous entendez au piano dans ce film proviennent des précédents albums du compositeur. Ce dernier a largement eu le temps de les peaufiner afin de mieux illustrer les scènes clés du film. Combinée à l'immense talent de l'actrice principale, la musique jouée au piano du Fabuleux destin d'Amélie Poulain offre de riches moments d'émotions dont on se remet toujours difficilement.

    Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain, et en particulier l'iconique morceau "Comptine d'un autre été" ont été superbement et unanimement accueillis par les critiques, à un point qu'ils sont indissociables l'un de l'autre. Pour le plaisir de de se rejouer les scènes du film et l'émotion intense qu'il vous a procuré, vous pouvez facilement imprimer la partition piano de "Comptine d'un autre été" afin de pratiquer le morceau chez vous ! Marchez sur les traces du compositeur Yann Tiersen en reproduisant ses mélodies et ses accords typiques, dont la bande-son a été récompensée par de nombreux prix :

    • Meilleure bande originale de l'année -World Soundtrack Awards en 2001.
    • César de la meilleure musique écrite pour un film en 2002.
    • Victoire de l'album de musique originale de cinéma en 2002.

    Robins des bois : le prince des voleurs

    Les cinéphiles avertis ont tous adoré l'excellent Robin des bois : le prince des voleurs sorti en 1991 et dont le rôle principal était tenu par Kevin Costner. Pour sonoriser ce film, son réalisateur a choisi Bryan Adams pour composer et interpréter la bande originale et en particulier le très romantique morceau "Everything I Do (I Do it For You)". Si le film a fait un carton dans les salles obscures, la chanson a explosé les charts dans le monde entier. En effet, elle a caracolé en têtes des ventes et engrangé des récompenses pendant des années ! Aujourd'hui, "Everything I Do" est classé dans le top 20 des bandes originales les plus cultes dans l'univers du cinéma.

    Si la chanson de ce film est devenue aussi culte, c'est aussi par son interprétation. Bryan Adams aurait-il pu composer n'importe quelle autre chanson pour le même écho ? Nous ne le saurons jamais, mais "Everything I Do" fait rêver de nombreuses générations de pianistes mélomanes et c'est tant mieux ainsi.

    Si ce titre dont on ne se lasse pas a magnifiquement gagné en puissance, c'est grâce à ses paroles qui font paraître les sentiments ou plutôt l'entière dévotion d'un homme à celle qu'il aime. Les textes de la chanson font trembler d'émotion, comme c'est d'ailleurs le cas d'autres bandes originales telles que "Take my breath away" pour Top Gun, "I will always love you" pour Bodyguard et "My heart will go on" pour Titanic que vous pouvez aussi jouer au piano grâce à la disponibilité de leurs partitions sur internet. L'amour a toujours inspiré les compositeurs et cela continue jusqu'à aujourd'hui !

    Le bon, la brute et le truand

    À l'époque des westerns spaghetti, les albums de bandes originales n'existaient pas encore, mais les films les plus cultes de l'époque étaient accompagnés de musiques qui ont très largement participé à leur succès. Tel est d'ailleurs le cas de l'excellent Le bon, la brute et le truand de Sergio Leone. Pour permettre au spectateur de ressentir le stress véhiculé dans les scènes d'action du film, le compositeur de génie Ennio Morricone a associé dans une bande-son devenue mythique de nombreux instruments de musiques dont l'harmonica, la guimbarde, le sifflet, le fouet, la guitare et bien d'autres encore. La musique est tellement entraînante et charismatique que l'on ne peut s'empêcher de la siffloter dès que l'on voit une affiche du film. Il en existe d'ailleurs des adaptations au piano, pour retrouver les mélodies typiques des westerns les plus connus.

    Inception

    Parler de musique de film sans évoquer le talentueux Hans Zimmer est un sacrilège à ne pas commettre pour éviter d'offenser les puristes. Inception est un magnifique film basé sur le rêve, l'inconscient et le ralentissement du temps. Hans Zimmer a confié que sa musique créée pour ce film a directement été inspirée des scénarios, ce qui lui a permis de donner un véritable sens à sa musique.

    On doit à ce compositeur la diffusion dans ce film de la chanson d'Édith Piaf "Non je ne regrette rien", qui n'est pas passée inaperçue aux oreilles des francophones. Bien sûr, Hans Zimmer a arrangé la chanson à coup d'explosions orchestrales, ce qui n'est pas pour déplaire !

    Lien permanent Imprimer Pin it! 0 commentaire
  • Festival du Cinéma Américain de Deauville 2020 : le programme (premiers éléments)

    affiche du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2020.jpg

    Pour sa 46ème édition qui aura lieu du 4 au 13 septembre 2020, le Festival du Cinéma Américain de Deauville a décidé de se réinventer. En cette année dramatiquement exceptionnelle, marquée par une crise sanitaire que n'auraient osé imaginer les scénaristes hollywoodiens les plus inventifs ou à l'imagination la plus retorse, sans doute car comme disait Truffaut "La vie a beaucoup plus d'imagination que nous", le Festival du Cinéma Américain de Deauville innove donc pour cette 46ème édition et se veut ainsi solidaire de l’industrie du cinéma mondial durement éprouvée.
     

    Deauville 2020 2.jpg

    Le festival ouvre ainsi ses portes à deux des plus grands festivals internationaux de cinéma dont le déroulement, en France, a été perturbé : le Festival de Cannes et le Festival international du film d’animation d’Annecy. L’occasion pour le public de découvrir sur grand écran des films inédits dont il aura été privé.

    la porte s'ouvre.jpg

     
    Dans Le Point, le directeur du festival, Bruno Barde, annonce ainsi un festival "aux dimensions pantagruéliques" avec une centaine de films au programme. Mais aussi un hommage au personnel soignant avec (parmi d'autres), La porte s'ouvre de Mankiewicz, Le Cirque infernal de Richard Brooks, et Le Secret magnifique de Douglas Sirk.
     
    Vanessa Paradis présidente jury Deauville 2020.jpg
     
    Le jury sera présidé par la comédienne et chanteuse Vanessa Paradis. 
     

    grand central.jpg

     
    La réalisatrice Rebecca Zlotowski présidera le jury Révélation.
     

    kirk douglas festival de deauville.jpg

     
    Pendant cette édition sera  aussi rendu un hommage à Kirk Douglas, légende d'Hollywood disparue cette année à l'âge de 103 ans dont la mythique silhouette avait foulé les planches de Deauville en 1999 (je m'en souviens encore...année mémorable du festival). Il honora ainsi deux fois Deauville de sa présence.  En 1978 pour un hom­mage et en 1999, en com­pa­gnie de son amie de tou­jours Lau­ren Bacall, pour pré­sen­ter Dia­monds de John Asher et rece­voir un Prix lit­té­raire pour son livre « En gra­vis­sant la mon­tagne ».

     

    Deauville 2020 1.jpg

    Vous pouvez bien sûr d'ores et déjà réserver vos pass pour le festival, ici.

    En attendant de vous en dire plus sur cette 46ème édition du festival, je vous invite à lire mon article consacré à l'édition 2019 publié dans le magazine annuel Normandie Prestige (disponible depuis cette semaine, cf ci-dessous).

    Vous pouvez aussi retrouver mon bilan détaillé de l'édition 2019, ici. 

    Comme chaque année, je serai en direct du festival, de l'ouverture à la clôture.

    Article Normandie Prestige pour Facebook 1.jpg

    Article Normandie Prestige pour Facebook 2.jpg

    Article Normandie Prestige pour Facebook 3.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : FESTIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE 2020 Pin it! 0 commentaire