Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

festivals - Page 4

  • Frédéric Mitterrand, président du jury du 42ème Festival du Cinéma Américain de Deauville

    Frédéric Mitterrand

    Nous savons pour l’instant seulement que cette 42ème édition aura lieu du 2 au 11 septembre 2016 et que le jury sera présidé par Frédéric Mitterrand. Avec ce cinéphile érudit, amoureux passionné et passionnant du cinéma, à n’en pas douter les débats seront brillants et les films seront regardés avec bienveillance. Il n’est pas seulement cette voix lyrique et inimitable. En plus d’être désormais écrivain, il a surtout défendu ardemment le cinéma comme exploitant de cinéma, réalisateur, producteur, mais aussi en tant qu’ancien Ministre de la Culture. Le cinéma n’a plus de secrets pour lui et son regard sur les films en lice sera sans doute aucun aiguisé. J'en profite pour vous dire que je vous fais gagner vos pass pour le Festival du Cinéma Américain de Deauville 2016, ici, et que vous pourrez bientôt gagner vos places pour la clôture!

    Voici les propos de Bruno Barde (directeur du festival) au sujet du président du jury:

    J’ai connu… Frédéric Mitterrand exploitant de cinéma, inventant les nuits blanches à l’Olympic-Entrepôt, créant un réseau d’une dizaine de salles d’art et essai, programmant déjà dans celles-ci avec audace les films de Pasolini, Bergman, Kurosawa, Ozu et des films égyptiens rares, allant même jusqu’à acquérir à Cannes La Balade de Narayama de Shohei Imamura, Palme d’Or.

    J’ai connu… Frédéric Mitterrand animateur, producteur et réalisateur de nombreux programmes culturels et documentaires, mettant le cinéma au firmament de ses préoccupations dans son émission de référence Etoile et Toiles.

    J’ai connu… Frédéric Mitterrand réalisateur talentueux et aimant avec Lettre d’amour en Somalie et lyrique avec Madame Butterfly.

    J’ai lu… Frédéric Mitterrand à travers La Mauvaise Vie et La Récréation et j’ai ainsi rencontré un écrivain : « Un papier qui traîne et c’est déjà l’abandon, la tristesse de ce qui s’abîme.

    Aussi n’ai-je point été surpris qu’il fût nommé directeur de l’Académie de France à Rome en 2008, puis ministre de la Culture de 2009 à 2012. Cet orpailleur de l’art et de la beauté nous fera l’honneur de présider la 42e édition du Festival du Cinéma Américain de Deauville.

    Bruno Barde, Directeur du Festival

  • Mon année 2015 en 6 festivals de cinéma et 2 cérémonies: Beaune, Cannes, Cabourg, Deauville, Dinard, La Baule, César et prix Lumières

     

    couv3 (2).jpg

    En ce qui concerne les festivals de cinéma, cette année 2015 a été pour moi très enrichissante : un début en fanfare avec le Festival International du Film Policier de Beaune que j’ai eu le plaisir de couvrir pour la première fois, dans des conditions exceptionnelles (avec en prime la découverte du film que je place en premier dans mon classement 2015 que je vous livrerai demain), un festival de Cannes jalonné de moments cinématographiques (et accessoirement gastronomiques pour mon blog Inthemoodforhotelsdeluxe.com) inoubliables et de pépites cinématographiques (là aussi, plusieurs figurent dans mon top de l’année), le Festival de Cabourg où je suis retournée après quelques années d’absence suivi du Festival du Cinéma Américain de Deauville, véritable parenthèse enchantée pour moi cette année, un retour au Festival du Film Britannique de Dinard là aussi après quelques années d’absence et enfin le Festival du Cinéma et Musique de Film de La Baule qui, en deux ans d’existence, a pris une véritable ampleur avec deux concerts inoubliables et une sélection particulièrement diversifiée et de grande qualité. J'ajoute à ces festivals les deux cérémonies incontournables pour moi chaque année: les prix Lumières et les César. Ci-dessous, retrouvez les liens vers mes bilans très détaillés de ces différents festivals et événements. Demain, je vous livrerai mon top 2015.  L'année à venir sera sans doute pour moi aussi littéraire (voire plus littéraire) que cinématographique avec la sortie de mon premier roman en papier au printemps prochain, un projet que j'ai hâte de partager ici avec vous...

    Compte rendu du Festival International du Film Policier de Beaune 2015

    beaune1.jpg

    Compte rendu du Festival de Cannes 2015

    c2.jpg

    Compte rendu du Festival du Film de Cabourg 2015

    cabo5.jpg

    Compte rendu du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2015

    cv.jpg

     Compte rendu du Festival du Film Britannique de Dinard 2015

    dt4.jpg

    Compte rendu du Cinéma et Musique de Film de La Baule 2015

    bg.jpg

    Compte rendu des Prix Lumières 2015

    lu1.jpg

    Compte rendu de la Cérémonie des César 2015

     

    ch1.jpg

     

  • 10ème Festival du Film Francophone de Grèce

    festival Grèce.jpgJe ne pouvais évidemment pas ne pas vous parler de ce festival, même si je n'y serai malheureusement pas...

    Le 10ème Festival du Film Francophone de Grèce aura ainsi lieu du 2 au 12 Avril, à Athènes, et du 9 au 15 Avril à Thessalonique. Pour cette dixième édition, les organisateurs promettent une programmation exceptionnelle!

     Ainsi, ce Festival, organisé par l’Ambassade de France en Grèce et l’Institut Français d’Athènes, est devenu l’un des plus importants du sud-est de l’Europe. Il révèle le dynamisme de la Grèce, l’un des pays européens qui accueilleront le plus de sorties de films français en 2009. UNIFRANCE soutient activement ce festival depuis 10 ans.

    À cette occasion et pendant 10 jours, le festival prendra toute son ampleur avec une édition qui promet de nombreux films inédits, des rencontres avec les professionnels du cinéma, des avant-premières, une belle programmation et des soirées exceptionnelles… avec, au programme, plus de 60 films!

    Les projections auront lieu dans le centre historique d’Athènes dans les cinémas Attikon, Apollon Cinemax class et à l’Auditorium de l’Institut Français d’Athènes.

    Le public pourra découvrir en avant-première des succès, du box office aux films d'auteurs en passant par une sélection jeunesse.

    Les billets seront en vente dans les cinémas Attikon et Apollon Cinemax Class (Stadiou, 19) à partir de lundi soir.
    Au programme:

    - La Fille de Monaco d’Anne Fontaine avec Fabrice Luchini, Roschdy Zem, et Louise Bourgoin,

    - J’ai toujours rêvé d’être un gangster de Samuel Benchetrit avec Anna Mouglalis, Edouard Baer et Jean Rochefort,

     - La saga Jacques Mesrine, de Jean-François Richet avec Vincent Cassel, en 2 opus L’Instinct de mort et Ennemi public n°1,

    - Espion(s) de Nicolas Saada avec Guillaume Canet et Géraldine Pailhas,

    - Coluche, l’histoire d’un mec d’Antoine de Caunes avec François-Xavier Demaison, Léa Drucker et Olivier Gourmet,

    - Les Femmes de l’ombre de Jean-Paul Salomé avec Sophie Marceau, Julie Depardieu, Marie Gillain et Déborah François,

     Lady Jane de Robert Guédiguian avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin et Gérard Meylan,

    - Le Voyage aux Pyrénées de Jean-Marie et Arnaud Larrieu avec Sabine Azéma et Jean- Pierre Darroussin,

    - Les Liens du sang de Jacques Maillot avec Guillaume Canet et François Cluzet,

    - Vilaine de Jean-Patrick Benes et Allan Mauduit avec Marilou Berry,

    - Le Bal des actrices de Maïwenn avec Jeanne Balibar, Romane Bohringer, Julie Depardieu… et bien d’autres,

    - Le Premier jour du reste de ta vie de Rémi Bezançon avec Jacques Gamblin, Zabou Breitman et Deborah François,

    - Home de Ursula Meier avec Isabelle Huppert et Olivier Gourmet,

    Pour la jeunesse :

    - Mia et le Migou de Jacques-Rémy Girerd.

    - Les Enfants de Timpelbach de Nicolas Bary,

    À l’issue du Festival du Film Francophone de Grèce seront remis le Prix du public, et le Prix du jury, composé de jeunes francophones étudiants en cinéma.

    La 10e édition fêtera aussi les 40 ans du film Z, le chef d’oeuvre aux 2 prix à Cannes et aux 2 Oscars. Costa-Gavras triomphe avec le film Z en 1969 et ouvre la trilogie politique qui comprend également les longs métrages l’Aveu en 1971 et Etat de siège en 1973. L’anniversaire de ce film prendra donc une dimension toute particulière à Athènes. Cet hommage exceptionnel constituera un temps fort du festival et, au-delà, de la saison cinématographique en Grèce. A cette occasion, l’ambassadeur de France en Grèce, Christophe Farnaud, remettra, le 1er avril, un prix d’honneur au réalisateur Costa-Gavras. Pierre Assouline (Le Monde 2) se rendra spécialement à Athènes pour animer cette soirée.

    Par ailleurs, le tapis rouge sera aussi déroulé pour Josiane Balasko qui s’illustre avec le film Cliente, à la fois comme réalisatrice, et comme actrice, au côté de Nathalie Baye. Cliente sera programmé en avant-première à Athènes pour le Festival du Film Francophone de Grèce.

    LIENS:

    Site internet officiel du Festival

    Site de l'Ambassadre de France en Grèce

  • In the mood ... for cinema!

    medium_photosordi_464.jpgAprès quelques jours de silence laborieux, l’actualité cinématographique revient sur « Mon Festival du Cinéma » passé en version professionnelle, avec un nouveau design, un nouveau nom, « In the mood for cinema » (mais une adresse inchangée), plus en adéquation avec son contenu.

    Plus que jamais l’objectif de ce blog est en effet de vous plonger dans l’ambiance du cinéma avec des reportages sur les festivals de cinéma, avec bien sûr les incontournables : le Festival du Cinéma Américain de Deauville  (le premier festival auquel j’ai assisté, il y a 14 ans, ce blog est d’ailleurs le seul qui figure parmi les liens de son site officiel), le Festival du Film Asiatique de Deauville, le Festival de Cannes, (qui fêtera l’an prochain ses 60 ans), le Festival du Film Britannique de Dinard, le Festival du Film Romantique de Cabourg etc et peut-être aussi cette année quelques nouveautés…et pourquoi pas des festivals à l’étranger.

    medium_photosordi_1525bis.JPGCe nom est aussi bien sûr un hommage au sublime film de Wong Kar Wai, In the mood for love, film emblématique parmi ceux plébiscités par ce  blog sur lequel vous pouvez d’ailleurs retrouver la critique du film en question.

    Après deux ans d’existence, de nombreuses pérégrinations festivalières, cinématographiques, et dans les salles obscures, l’objectif de ce blog reste le même : ne pas écrire à tout prix sous prétexte d’exercer une plume potentiellement acerbe mais avant tout vous faire partager mes coups de cœur pour des films très hétéroclites. Peu importe qu’ils aient été encensés ou vilipendés par la critique « classique », peu importe qu’ils aient coûté des millions de dollars ou quelques milliers d’euros, peu importe qu’ils aient engrangé des millions d’entrées ou n’aient même pas eu de distributeurs, peu importe qu’il s’agisse de courts ou de longs métrages, peu importe qu’ils soient classiques ou expérimentaux.

    medium_photosordi_1595bis.JPGL’objectif d’ In the mood for cinema sera aussi, parfois, de vous faire partager ma vision de l’industrie cinématographique actuelle, du scénario, bref la vision d’une jeune scénariste passionnée, consciente des obstacles, des difficultés auxquels elle est et sera confrontée dans un paysage cinématographique de plus en plus uniformisé et tributaire des desideratas des chaînes de télévision, mais aussi plus que jamais consciente que les portes de l’univers cinématographique ne sont pas hermétiquement closes même lorsqu’on n’appartient pas initialement à son cénacle, certes avec beaucoup de passion, de volonté, de motivation. J’y reviendrai bientôt…

    L’intérêt principal d’un blog, outre la liberté de ton qu’il permet, c’est aussi son interactivité et le débat auquel il  peut donner lieu. Vous êtes donc plus que jamais invités à participer, critiquer et même suggérer.

    medium_photosordi_1368bis.JPGCe blog comprend aussi de nombreux liens utiles de sites institutionnels ou de blogs cinématographiques sur lesquels je vous recommande de promener votre regard de cinéphiles avertis ou de simples spectateurs...mais en tout cas votre regard d’amoureux transis du septième art.

    Je vous laisse avec la citation d’exergue de ce blog, plus que jamais d’actualité : « Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion ». Un exquis et jubilatoire égarement auquel je vous convie…in the mood for cinema!

    Cinématographiquement vôtre.

    Sandra.M