Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

festivals de cinéma

  • Nouvelles couvertures de mes livres publiés par Les Editions du 38

    nouvelle couverture l'âmor dans l'âme de Sandra Mézière - Editions du 38.jpg

     

    Je suis heureuse de vous présenter la maquette de la nouvelle couverture de mon roman "L'amor dans l'âme", l'occasion pour moi de vous raconter pourquoi ce roman est si important pour moi.

    En effet, à l'occasion de la transformation de sa collection page 38 qui devient "38 Lignes blanches", mon éditeur Les Éditions du 38 vient de dévoiler cette nouvelle couverture, une collection ainsi définie sur la page Facebook de ma maison d'édition.

    "Des lignes blanches, pour une littérature éponyme qui donne à lire des écritures exigeantes, des textes forts, des mots d’aujourd’hui, portés par des auteurs qui créent, racontent, partagent. Des romans, des recueils de nouvelles, de la littérature contemporaine qui se décline en lignes poétiques, romanesques, philosophiques, des lignes qui bousculent parfois, qui enchantent toujours."

    Si, surtout, j'espère que cette couverture donnera envie de découvrir ce roman à ceux qui ne l'ont pas encore lu et s'il est important pour moi que vous découvriez ce roman, c'est parce que :

    -c'est une déclaration d'amour fou au cinéma,

    -c'est une déclaration d'amour fou tout court,

    -c'est un premier roman avec tout ce que cela comporte de personnel, d'inconscience, de sincérité, d'excès, de déraison,

    -c'est ma vérité légèrement mensongère,

    -c'est un cri de colère contre l'indifférence et contre cette société qui zappe tout si facilement,

    -c'est le livre que j'aimerais donner à lire (d'un geste dédaigneux comme un dernier bon mot dans un silence fracassant, le dernier mot même, bon, ça, c'est dans la fiction:)) à tous ceux qui se méprennent sur ce sourire, revendiqué, mais aussi aux cyniques, aux sinistres et aux revanchards, ou encore aux téméraires qui invectivent dissimulés derrière leurs écrans, et à ceux si prompts à juger si facilement, parce que l'essentiel est là et nulle part ailleurs, et le reste qu'apparences, bref à tous ceux qui, enfermés dans leurs confortables préjugés, forcément, ne le liront pas,

    -c'est une si belle aventure qui m'a permis de rencontrer de magnifiques âmes blessées et de nouer de formidables échanges et amitiés,

    -c'est un labyrinthe qui vous embarquera peut-être plus loin que vous ne le pensiez, entre intrigue policière, histoire d'amour et plongée dans un festival de cinéma et dans la passion, dévorante, du cinéma,

    -c'est un livre dicté par l'envie d'écrire sur le deuil, écrit la mort dans l'âme,

    -c'est un voyage au cœur du plus grand festival de cinéma au monde auquel j'assiste depuis 18 ans qui vous embarquera ailleurs, là-bas et dans les méandres de tragiques et romanesques destinées,

    -c'est un hommage à mon héros,  aux silencieux si courageux qui comme lui luttent contre ce que que certains préfèrent nommer longue maladie (ce qui m'horripile) plutôt que par son nom de cancer mais aussi à cette autre armée des ombres qui, aussi silencieuse, combat cette invincible tristesse liée à l'intolérable absence,

    -parce que, enfin, c'est un premier roman, écrit avec passion, avec colère, avec ferveur, une fiction certes mais écrite avec une folle sincérité, le premier roman, celui peut-être dans lequel on met le plus de soi, celui en tout cas dans lequel j'ai mis tant de moi...

    Merci à mon éditrice Anita Berchenko pour sa confiance et sa bienveillance, si précieuses, et pour un beau jour de m'avoir permis de réaliser et poursuivre ce rêve d'enfance de devenir romancière en étant publiée, et à sa graphiste de grand talent pour cette magnifique nouvelle couverture.

    Et pour le résumé de "L'amor dans l'âme", c'est ici sur le site officiel de mon éditeur sur lequel vous pouvez commander le roman (en papier ou numérique) mais aussi dans n'importe quelle librairie, ou encore sur Fnac, Amazon etc.

    Enfin, vous trouverez des avis sur le roman "L'amor dans l'âme", notamment sur Amazon (ici ) et Fnac (là) des avis qui, je l'espère, achèveront de vous convaincre de me lire. Vos avis y sont aussi les bienvenus.

    les illusions parallèles 9.jpg

    La couverture des "Illusions parallèles", mon recueil de 16 nouvelles sur les festivals de cinéma, a également été magnifiquement recréée, à découvrir ici.

    Retrouvez également les photos de ma dernière rencontre dédicace, à la librairie "Jusqu'aux lueurs de l'aube" de Deauville, dans mon compte rendu du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2018, ici.

    Retrouvez enfin tous les articles sur mon actualité de romancière, là.

  • Mon recueil de nouvelles noté 5/5 et coup de coeur d'un blog littéraire

     

    recueil de nouvelles - blog.png

    Voici une nouvelle critique de mon recueil de 16 nouvelles sur les festivals de cinéma "Les illusions parallèles" publiée ce jour sur un blog littéraire (cliquez sur l'image ci-dessus pour y accéder). Merci à sa rédactrice pour ce coup de cœur et ce 5/5 sur son blog "Des plumes et des livres !"
     
     
     
    Et pour ceux qui ne l'auraient pas encore, il est toujours disponible : chez mon éditeur Les éditions du 38, en librairie directement ou à la commande, chez Amazon, Fnac...
     
     
    Et bien sûr n'hésitez pas à laisser votre avis sur Amazon, Fnac, Babelio etc.
  • LES ILLUSIONS PARALLELES - nouvelle critique

    Une nouvelle critique élogieuse de mon recueil de 16 nouvelles sur les festivals de cinéma "Les illusions parallèles". Un immense merci à Annie et Kristel pour cette belle critique que vous pouvez lire sur leur blog, ici.

    Les illusions parallèles critique.jpg

    Couverture et quatrième de couverture Les illusions parallèles (2).png

  • Les hommages du 43ème Festival du Cinéma Américain de Deauville à Laura Dern, Michelle Rodriguez et Jeff Goldblum

    affichedefinitiveDeauville2017.jpg

    Nous savions déjà que le 43ème Festival du Cinéma Américain de Deauville aurait lieu du 1er au 10 septembre, que ses jurys seraient présidés par Michel Hazanavicius et Emmanuelle Bercot.  Viennent d'être annoncés trois hommages qui illumineront la programmation du festival et notamment un hommage à une actrice que le festival avait révélé en 2000 et aujourd'hui mondialement connue, nous rappelant que si le festival de Deauville sait mettre à l'honneur les acteurs d'hier, il sait aussi révéler de nouveaux talents par le truchement de sa compétition depuis 1995. J'en profite également pour vous rappeler que je vous fais actuellement gagner vos pass pour le festival, ici, et prochainement des invitations pour la clôture.

    Le festival rendra hommage à LAURA DERN en sa présence.

    lauradern.jpg

     Voici le communiqué de presse du festival :"Muse lynchéenne par excellence, Laura Dern éclaire par son charisme empreint de mystère les œuvres du cinéaste : Blue Velvet en 1986, Sailor et Lula – Palme d'or au Festival de Cannes en 1990, Inland Empire en 2006, et très récemment la série Twin Peaks.

    Avec plus de soixante films à son actif, Laura Dern a illuminé les œuvres de réalisateurs tels qu'Arthur Hiller, Steven Spielberg, Peter Bogdanovich ou Robert Altman. Sublime dans Un monde parfait de Clint Eastwood, elle a récemment joué dans The Master de Paul Thomas Anderson, ou encore dans la série Big Little Lies. Elle sera prochainement à l'affiche de Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi. "

    Le festival rendra hommage à Jeff Goldblum en sa présence.

    jeffgoldblum.jpg


    Voici le communiqué de presse du festival à ce sujet : "Figure iconique des succès planétaires que furent La Mouche de David Cronenberg, Jurassic Park de Steven Spielberg, Independance Day de Roland Emmerich, ou Annie Hall de Woody Allen, Jeff Goldblum démarre sa carrière sous l'égide de réalisateurs tels que Robert Altman, Philip Kaufman, John Landis, ou encore Lawrence Kasdan, avec qui il fera deux de ses plus beaux films. Son élégance et sa photogénie accrochent le regard des metteurs en scène, qui ont su capter l'émotion de ses performances.

    Prochainement, il retrouvera le cinéaste Wes Anderson, en prêtant sa voix au film d'animation Isle of Dogs, et sera à l'affiche du nouveau volet de la saga Jurassic World.  "

    Le Festival rendra hommage à Michelle Rodriguez en sa  présence.

    rodriguez.jpg

    Voici le communiqué de presse du festival : "Révélée par le Festival de Deauville en 2000, Michelle Rodriguez crève l'écran dans son rôle de boxeuse dans Girlfight de Karyn Kusama. Sa performance, et la sincérité de son interprétation, contribuent grandement à l'attribution du Grand Prix, décerné cette année-là au film de Karyn Kusama.  Le film et son actrice incarnent toute une génération en quête d'émancipation, et en deviennent le symbole. Michelle Rodriguez n'aura de cesse de se tourner vers des rôles de femmes indépendantes et fortes, véritables héroïnes de cinéma : dans Fast and Furious de Rob Cohen, S.W.A.T de Clark Johnson, Resident Evil de Paul W.S. Anderson et Avatar de James Cameron.

    Prochainement, elle sera à l'affiche de Widows, le nouveau film du réalisateur oscarisé Steve McQueen. "