Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • 15ème cérémonie des Lumières à la Mairie de Paris : à suivre sur inthemoodforcinema.com !

    lumieres1.jpgJe serai vendredi à la Mairie de Paris pour assister à la remise des Prix Lumières 2010. Vous pourrez donc retrouver le palmarès complet, les vidéos et photos au plus tard samedi... et promis, je vous ferai un récit détaillé de l'évènement...

    J'essaierai aussi de vous informer en direct sur twitter: http://twitter.com/moodforcinema  

    En attendant, retrouvez les nommés en cliquant ici...

  • Gagnez 1x2 places pour la projection privée d' "I love you Phillip Morris"

    Ilove.jpg

    Comme certains sites répertorient les bonnes réponses aux concours à une vitesse parfois déconcertante,  pour que les places aillent à des spectateurs réellement motivés, cette fois-ci, plutôt que de bonnes réponses aux questions je récompenserai donc la motivation.

     En partenariat avec Allociné, j'ai en effet la possibilité de vous faire gagner une place pour deux pour la projection privée de "I love you Phollip Morris" qui se déroulera à Paris le 21 janvier 2010, à 20H.

    Pour remporter ces places, envoyez-moi un email à inthemoodforcinema@gmail.com avec comme intitulé "Concours Phillip Morris". Donnez-moi 10 raisons pour lesquelles vous souhaitez voir ce film. Le plus convaincant et/ou original et/ou motivé recevra ces 2 places. Fin du concours: le 17 janvier à minuit. Le gagnant sera contacté directement par email.

    Bande annonce:

  • "Où sont passés les Morgan?": la vidéo de Hugh Grant et Sarah Jessica Parker

    En attendant le retour des interviews réalisées par inthemoodforcinema.com et les évènements en direct (de belles surprises à suivre sur le blog très très bientôt), une petite vidéo de présentation de "Où sont passés les Morgan?" qui sort en salles le 20 janvier prochain et sur laquelle vous pourrez voir une interview de Hugh Grant et Sarah Jessica Parker...juste pour le plaisir.:-)


  • Nominations pour les Goya 2010: Alejandro Amenabar...et Dany Boon

    agora1.jpgLes nominations pour les Goya 2010 (équivalent de nos César pour l'Espagne) ont été annoncées samedi dernier avec, sans surprise, 13 nominations pour "Agora" d'Alejandro Amenabar, énorme succès de l'année 2009 en Espagne mais aussi un des plus grands succès de l'histoire du cinéma en Espagne.

     "Agora" devra néanmoins faire face à "Cell 211" et ses 16 nominations!

    Le très beau film de Pedro Almodovar "Etreintes brisées" ne récolte malheureusement que 5 nominations (dont une pour le scènario qui le mérite amplement).

    Parmi les nommés pour le meilleur film étranger, on notera la présence de ..." Bienvenue chez les ch'tis"(ou "Bienvenidos al norte" pour faire plus couleurs locales)- voilà qui devrait ravir Dany Boon  évincé des nominations aux etreintes.jpgCésar - notamment face à "Entre les murs" de Laurent Cantet et "Slumdog millionaire" de Danny Boyle.

    Palmarès: le 14 février...

    Liens:

     Critique d'Agora et interview d'Alejandro Amenabar

    Critique d' "Etreintes brisées" de Pedro Almodovar

  • « Cotton club » de Francis Ford Coppola avec Richard Gere, Diane Lane, Nicolas Cage…

    cotton1.jpg

    cotton2.jpgCiné cinéma club diffusait avant-hier « Cotton club », l'occasion pour moi de découvrir ce film de Coppola de 1984, adapté d'un livre de James Haskins, dont l'intrigue  se déroule pendant les années folles et débute en pleine prohibition, dans le célèbre club de Harlem.

    La prohibition a alors engendré une vague de violence sur l'Amérique. A New York, au célèbre  « Cotton Club »,  se côtoient membres de la pègre, politiciens et stars du moment. C'est là que Dixie (Richard Gere), trompettiste de jazz  sauve la vie de Dutch (James Remar), un chef de gang. Ce dernier se sentant « redevable » fait alors travailler Dixie pour lui comme pianiste et homme de compagnie de sa maîtresse, Vera Cicero (Diane Lane). Dixie commence une liaison aussi secrète que tumultueuse avec celle-ci mais lassé de cette situation et d'être l'homme à tout faire de Dutch, il passe au service de Madden (Bob Hoskins), un autre gangster, propriétaire du Cotton club. Pendant ce temps, Sandman (Gregory Hines), un danseur de claquettes noir est engagé dans ce même club.

    Quel que soit le sujet, même s'il excelle dans le « film de gangsters », le style Coppola ne cessera jamais de m'éblouir par la fluidité vertigineuse  de ses mouvements de caméra, son apparente facilité à faire s'entrecroiser des destins, par la beauté ensorcelante de la photographie et l'amour du cinéma qui transpire dans chacun de ses plans et de ses films, a fortiori dans celui-ci.

    Un peu comme Hitchcock pour qui les scènes d'amour devaient être filmées comme des scènes de crimes et les scènes de crimes comme des scène d'amour, les meurtres sont ici filmés comme des ballets passionnés et les chorégraphies avec rage et violence, les deux finissant par s'entrecroiser et se confondre, par la magie du montage, dans une danse filmique endiablée et fascinante.

    A travers le célèbre club de Harlem où Duke Ellington devint célèbre, où dans la même soirée pouvaient se côtoyer  Gloria Swanson, Chaplin et James Cagney tout en restant le quartier général de la mafia italienne à New York, Coppola rend hommage à toute une époque au sein de laquelle il nous plonge avec lyrisme.

    Les destins du danseur de claquettes noir romantique et celui du trompettiste aussi passionné finalement assez similaires vont se frôler sans jamais se croiser réellement comme les deux communautés auxquelles ils appartiennent même si la jeune métisse Lila Rose (Lonette McKee) fait le lien entre les deux et montre que tout est compliqué pour une communauté à la fois victime d'ostracisme et célébré sur la scène du Cotton club. C'est là que Sandman et Dixie brilleront sous les feux de la rampe.

    cotton3.jpg

     Diane Lane incarne à la perfection la vamp arriviste, faussement cynique et Richard Gere (mais où est-il passé au fait ??) le musicien passionné pris entre les feux de la rampe, de la passion et de la mafia. Ils forment un couple explosif qui rappelle ceux  de l'âge d'or du cinéma américain et que Coppola sait si bien magnifier que ce soit lors d'une scène d'amour en ombres chinoises ou lors d'une danse d'une violence passionnée.

    Coppola n'a pas son pareil pour mêler passion et violence, mythe et gangstérisme, cinéma et spectacle   même si son film, aussi spectaculaire soit-il,  pas immédiatement séduisant, un peu comme un air de jazz, mérite, pour être réellement apprécié, d'être considéré  avec attention, le cinéaste ne cédant jamais à la facilité ou aux ficelles hollywoodiennes, ce qui explique sans doute -en partie-  son cuisant échec.

    Ce film reste un magnifique hommage aux années folles, au jazz, au music hall, aux comédies musicales, au cinéma de toute une époque que la fin, par un clin d'œil filmé avec maestria, entraîne sur une nouvelle voie particulièrement réjouissante.

     Retrouvez de nombreuses autres critiques de classiques du cinéma dans la rubrique "Gros plan sur des classiques du 7ème art" ou en cliquant ici.

  • Rencontrez Laurent Cantet, Robin Campillo et Carole Scotta au Forum des Images

    Entre les mursbis.jpgMon ancien Master pro continue ses rencontres débats, cette année autour du thème "scénario, mon beau souci".
    Le prochain débat,  comme toujours organisé par les étudiants du Master, aura lieu ce jeudi 14 janvier à 19h30 précises, avec Laurent Cantet, Robin Campillo (lui-même cinéaste et monteur des films de Laurent Cantet) et (sous réserve) Carole Scotta (sa productrice ).
    Comme d'habitude, la rencontre aura lieu au Forum des images, est ouverte au public et gratuite.

  • Les incontournables UGC Le Figaro: programme et salles participantes

    ugc.jpg

    Je vous parlais, il y a quelques jours, du Festival Télérama L'AFCAE grâce auquel vous allez pouvoir voir ou revoir un choix de films essentiels de l'année 2009. Dans la même optique, du 13 au 19 janvier, UGC en partenariat avec le groupe Figaro et Europe 1 organise à nouveau cette année "Les Incontournables" pour voir ou revoir 25 films qui ont marqué l'année 2009 au tarif de 3€ (et sur simple présentation de la carte pour les détenteurs de cartes UGC). Les Incontournables se dérouleront cette année dans 19 cinémas du réseau UGC.

    Je ne m'explique pas l'absence des "Noces rebelles"  le meilleur film de l'année et même un chef d'oeuvre... Pour moi ce sera en tout cas l'occasion de rattraper des films comme "The Reader" ou "Very bad trip". 

    Je vous recommande "L'Etrange histoire de Benjamin Button", "Inglourious basterds", "Le Ruban blanc", "Un Prophète", "Welcome", " A l'origine", "Gran Torino", "Slumdog millionaire", "500 jours ensemble", "Sin nombre" .

    Liste des salles participant à l'opération:

    UGC Georges V   

     UGC Ciné Cité Lyon 

    UGC Ciné Les Halles   

     UGC Ciné Cité Mondeville

    UGC Ciné Cité Bercy  

      UGC Ciné Cité Atlantis 

    UGC Montparnasse  

    UGC Ciné Cité Rouen 

    UGC Ciné Cité Rosny  

     UGC Ciné Cité Villeneuve d'Ascq

    UGC Ciné Cité Noisy-Le-Grand 

       UCG Ciné Cité Lille 

    UGC Ciné Cité SQY Ouest  

      UGC Ciné Cité Strasbourg-Etoile 

    UGC Ciné Cité La Défense 

       UGC Ciné Cité Ludres

    UGC Ciné Cité Cergy-Le-Haut  

      UGC Ciné Cité Bordeaux 

        UGC Toulouse 

               

    Films projetés dans le cadre des Incontournables:

     

     SLUMDOG MILLIONAIRE de Danny Boyle 

     

     L’ETRANGE HISTOIRE DE BENJAMIN BUTTON de David Fincher

     

     GRAN TORINO de Clint Eastwood 

     

     HARVEY MILK de Gus Van Sant 

     

     LE DEJEUNER DU 15 AOUT de Gianni Di Gregorio 

     

    WELCOME de Philippe Lioret 

     

     FROST NIXON de Ron Howard 

     

     OSS 117 de Michel Hazanavicius 

     

     GOOD MORNING ENGLAND de Richard Curtis

     

     VERY BAD TRIP de Todd Phillips

     

     THE READER de Stephen Daldry 

     

     LA HAUT de Pete Docter, Bob Peterson 

     

     INGLOURIOUS BASTERDS de Quentin Tarantino 

      

    UN PROPHETE de Jacques Audiard 

     

     FISH TANK de Andrea Arnold 

      

    THE SEPTEMBER ISSUE de R.J. Cutler

      

    LE DERNIER POUR LA ROUTE de Philippe Godeau   

     

    LE PETIT NICOLAS de Laurent Tirard 

       

    500 JOURS ENSEMBLE de Marc Webb 

      

    SIN NOMBRE de Cary Fukunaga 

     

     LE RUBAN BLANC de Michaël Haneke - Palme d'Or

     

    AWAY WE GO de Sam Mendes 

     

     LE CONCERT de Radu Mihaileanu 

     

     A L’ORIGINE de Xavier Giannoli 

     

     LES VIES PRIVEES DE PIPPA LEE de Rebecca Miller

    Cliquez ici pour accéder à la page officielle de l'opération

  • Concours: gagnez 10x2 places pour "A serious man" de Joel et Ethan Coen

    serious.jpg
    Pour remporter 2 places pour voir "A serious man" en salles (bande annonce en bas de cette note), je vous propose de répondre correctement aux questions ci-dessous. Les réponses sont à envoyer à inthemoodforcinema@gmail.com avec vos coordonnées, et avec comme intitulé de l'email "Concours A serious man". Seuls les gagnants seront contactés.
    De quels films ou affiches de films sont extraites les images suivantes ?
    1.
    concoursserious1.jpg
    2.
    concoursserious2.jpg
    3.
    concoursserious3.jpg
    4.
    concoursserious4.jpg
    5.
    En une phrase, pourquoi souhaitez-vous voir ce film?
    Bande annonce: