Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cinémathèque

  • Ouverture du Cycle Melville à la Cinémathèque avec Michel Piccoli et projection du « Cercle rouge »

    P1020872.JPG

    P1020896.JPG

    P1020914.JPG

    P1020908.JPG

    cercle rouge.jpg

    melville2.jpg

    (Une autre vidéo de cette soirée- sa présentation par Costa-Gavras- sera bientôt mise en ligne)

    Jean-Pierre Melville. Alfred Hitchcock. Claude Sautet. Luchino Visconti.  Jean Renoir. Tels sont les cinq (s’il fallait n’en choisir que cinq, sinon la liste serait évidemment très longue) principaux  cinéastes à l’origine de ma passion pour le cinéma. Je vous avais déjà dit quel événement ce fut pour moi de voir « Le Guépard » de Luchino Visconti sur grand écran lors du dernier Festival de Cannes (je vous en reparlerai d’ailleurs puisque la sortie du DVD le 1er décembre sera pour moi l’occasion de le voir une deuxième fois sur grand écran cette année), en présence de deux de ses protagonistes et non des moindres. Vous imaginez donc quel pouvait être mon enthousiasme à l’idée de voir « Le Cercle rouge » dans la salle Langlois de la Cinémathèque, en présence d’Alain Delon comme cela était initialement annoncé. Celui-ci a annulé sa venue trois jours avant pour un déplacement à l’étranger (vous verrez la réaction agacée de Costa-Gavras sur la vidéo mise en ligne ci-dessus) et passée la déception de cet énième rendez-vous manqué avec un Delon éternelle étoile filante (dont je ne désespère toujours pas en incorrigible utopiste -ou inconsciente?- de pouvoir lui transmettre directement mon scénario), déception de ne pas l’entendre parler de celui qu’il cite constamment parmi ses maîtres et dont il parle toujours avec passion et émotion;   le plaisir communicatif d’entendre notamment Costa-Gavras, Serge Toubiana, Michel Piccoli (qui a remplacé Alain Delon-voir vidéo ci-dessus-, et qui tourna avec Melville dans une scène  du « Doulos » et à qui la Cinémathèque consacrera bientôt une rétrospective) ou encore le compositeur de la musique du film Eric Demarsan parler de Melville, l’a emporté.

     En véritable temple du cinéma à la (prestigieuese) réputation non usurpée, la Cinémathèque résonnait hier des voix passionnées des amoureux du cinéma et de celui de Melville. De Piccoli qui nous a parlé de ce « passionnel fou émerveillé du cinéma » au caractère certes difficile à Eric De Marsans (photo ci-dessus), compositeur de la musique du « Cercle rouge » et de « L’armée des ombres » en passant par Rémi Grumbach et Laurent Gousset, les deux neveux de Melville mais aussi Jean-François Delon (assistant de Melville sur un flic) chaque intervention a permis de dresser le portrait de ce génie du cinéma.

     Douzième film de Melville qui en réalisé seulement 13, à l’instar d’autres grands maîtres du cinéma, comme Bresson Demy, Becker (comme l’a signalé hier Serge Toubiana); « Le Cercle rouge » est avec « Le Samouraï » et « L’armée des ombres » (cliquez ici pour lire mon analyse de "L'armée des ombres") le meilleur film de Melville et            accessoirement un de mes films préférés que je regardais à l’âge où d’autres se gavent de  dessins animés (vous connaissez maintenant l’origine de mon délicieux mal cinématographique, heureusement incurable ).  Et bien que je le connaisse par cœur, dès les premiers plans, je me suis une nouvelle fois et plus que jamais laissée emporter dans ce cercle fatal et sombre et par la qualité de la mise en scène et des silences (pourrait-on aujourd’hui produire un film avec 25 minutes sans dialogues, aussi magistrales soient-elles ?), les visages à demi plongés dans la pénombre magistralement filmés évoquant cette part d’ombre de ces hommes « tous coupables », le jeu de Montand (ex-flic rongé par l’alcool qui recouvre la confiance), Bourvil,( bouleversant commissaire Mattei qui va perdre son dernier espoir sur l’humanité), Delon (en Corey, gangster hiératique), François Perrier (en traitre) y étant plus flagrants et captivants sur grand écran. De ces rares films qu’on ne se lasse jamais de revoir, aussi sombre, désespéré que brillant et jubilatoire, de ces films  que des cinéastes ne cessent de citer ou imiter sans jamais les égaler (on se souvient de l’assez déplorable remake du « Samouraï » par Johnny To, et récemment encore, comme l’a souligné Costa-Gavras de « The American » dans lequel le personnage de Clooney fait évidemment penser à celui de Delon dans le Samouraï).

    Après le Festival Premiers Plans d’Angers qui avait donc fait une rétrospective en janvier, c’est donc au tour de la Cinémathèque de proposer une rétrospective, notamment à l’occasion de la sortie du livre collectif « Riffs pour Melville ».

    Ne manquait à cette passionnante ouverture que la présence de Delon qui, comme dans « Le Cercle rouge » a  illuminé la soirée de son silence mais peut-être finalement la plus belle manière d’être présent, comme l’est l’inoubliable Corey qu’il a immortalisé comme tant d’autres personnages cultes : Tancrède, Roch Siffredi, Jeff Costello,  Robert Klein, Roger Sartet, Gino.

    Vous pourrez revoir « Le Cercle rouge », à la Cinémathèque, le 7 novembre à 20H, et « L’armée des ombres »  le 6 novembre à 21H et le 13 novembre à 21h. Pour en savoir plus sur le programme, cliquez ici.

    Je vous rappelle enfin qu'un concours exceptionnel et exclusif vous permet actuellement de remporter un coffret Melville sur inthemoodforcinema. Règlement du concours en cliquant ici.

    Cliquez ici pour lire ma critique complète du « Cercle rouge » de Jean-Pierre Melville ».

    Autres articles consacrés à Alain Delon sur inthemoodforcinema.com :

    Projection du "Guépard" dans le cadre du Festival de Cannes: critique du film, vidéos de l'événement, et reportage.

    Retrouvez également les critiques des films suivants:

      La Piscine », « Borsalino », « Le Guépard », « Monsieur Klein »,  « Le Cercle rouge », "Le Professeur", "Plein soleil"

    Critique de pièces de théâtre avec Alain Delon:

    "Lovers letters"

    "Sur la route de Madison"

    Autre:

    Mireille Darc met en scène Alain Delon pour l'opération "plus de vie"

    Lien permanent Imprimer Catégories : CYCLE ALAIN DELON, EVENEMENTS CINEMATOGRAPHIQUES DIVERS Pin it! 2 commentaires
  • Concours exclusif: gagnez ici votre coffret de 7 DVD de Jean-Pierre Melville à l'occasion du cycle Melville à la Cinémathèque

    melville3.jpg

    A l'occasion du cycle Jean-Pierre Melville à la Cinémathèque (dont vous pouvez retrouver le programme complet en cliquant ici) qui débutera mercredi 3 novembre prochain, à 20H, avec la projection du "Cercle rouge", en présence d'Alain Delon, j'ai le plaisir de vous proposer un concours, en exclusivité pour inthemoodforcinema.com, en partenariat avec Studio Canal, et pour vous permettre de remporter un coffret de 7DVD du cinéaste  qui contient : « Le Doulos », « L’armée des ombres », « Bob le flambeur », « Le cercle rouge »,  « Léon Morin prêtre »,  « Un flic » et un inédit avec le documentaire « Sous le nom de Melville. »

    melville2.jpg

    Je suis d'autant plus ravie de vous faire gagner ce coffret que Melville fait partie de mes cinéastes de prédilection dont je ne me lasse jamais de revoir les films et qui, 37 ans après sa mort (bien que de nombreux cinéastes se réclament de son héritage ou s'essaient aux remakes de ses films)  n'a pas encore été égalé, que ce soit en ce qui concerne ses films sur l'Occupation ou ses films policiers et qui, en seulement, 13 films (et, au moins, la moitié de chefs d'oeuvre) a su imposer un style unique et particulier.

    Cliquez ici pour lire mon analyse détaillée de "L'armée des ombres" de Jean-Pierre Melville

    Cliquez ici pour lire ma critique du "Cercle rouge" de Jean-Pierre Melville

    Longs-métrages de Jean-Pierre Melville

    1947 : Le Silence de la mer

    1950 : Les Enfants terribles

    1953 : Quand tu liras cette lettre

    1955 : Bob le flambeur

    1959 : Deux hommes dans Manhattan

    1961 : Léon Morin, prêtre

    1962 : Le Doulos

    1963 : L'Aîné des Ferchaux

    1966 : Le Deuxième Souffle

    1967 : Le Samouraï

    1969 : L'Armée des ombres

    1970 : Le Cercle rouge

    1972 : Un flic

    CONCOURS

    Pour avoir une chance d'être l'heureux lauréat dîtes-moi, par email à inthemoodforcinema@gmail.com , avec pour intitulé "Concours Melville", avant le 8 novembre, à minuit (une seule tentative par candidat):

    1. . Quel acteur incarne le rôle principal du film dont est extrait le bout d'image ci-dessous?

     

    mel1.jpg

     

     

    2. Qui est le directeur de la photographie du film dont est extrait le bout d'image ci-dessous?

     

    mel4bis.jpg

     

     

     

     

    3. Qui interprète le docteur dans le film dont le bout d'image est extrait ci-dessous?

     

     

     

     

     

    mel5bis.jpg

    4. Donnez-moi la date de sortie en France du film dont le bout d'image ci-dessous est extrait?

     

    mel6bis.jpg

     

     

     

    5. Donnez-moi les noms de deux des chats du commissaire dans le film dont le bout d'image ci-dessous est extrait?

     

     

    mel7bis.jpg

     

     

     

     

    6. Pour départager les égalités éventuelles, dîtes-moi pourquoi vous aimez le cinéma de Melville et pourquoi ce coffret doit vous revenir à vous et personne d'autre?

    Amusez-vous bien! Réponses le 9 novembre sur le blog. Le gagnant sera contacté directement par email.

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : CONCOURS/JEUX Pin it! 2 commentaires
  • Dialoguez en direct avec le directeur de la programmation de la Cinémathèque

    cinémathèque2.jpgJe vous parle ici régulièrement de l'actualité de la Cinémathèque Française comme récemment avec la formidable cinematheque.jpgexposition consacrée à Jacques Tati ou avec le cycle Michael Mann pour lequel j'avais eu le plaisir de vous faire gagner quelques places.  C'est avec beaucoup d'impatience que nous attendons donc le programme de cette nouvelle saison. Pour faire connaître cette programmation 2009-2010, la Cinémathèque a choisi une formule originale en proposant un tchat avec le directeur de la programmation, Jean-François Rauger, le 1er septembre, à 16h sur http://www.cinematheque.fr . On nous annonce une très belle année cinéma, ce dont je ne doute pas au regard déjà de la très belle programmation de la saison précèdente. Je vous encourage donc vivement à participer à ce tchat! Vous pourrez dialoguer en direct sur le site de la Cinémathèque. Vous pouvez toutefois d'ores et déjà envoyer vos questions à: contact@cinematheque.fr .

    J'en profite pour vous rappeler que la Cinémathèque est également partenaire des "Nuits Américaines" du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2009.

    Liens:

    Site internet de la Cinémathèque

    La page de l'évènement sur Facebook

    La page de la Cinémathèque sur Facebook

     

  • Inthemoodforcinema.com vous fait gagner 20 places pour le cycle Michael Mann à la Cinémathèque

    cinémathèque2.jpgA l'occasion du cycle Michael Mann à la Cinémathèque je suis ravie de renouveler un partenariat avec cette incontournable institution et de vous proposer rien de moins que 20 places pour ce cycle qui débutera par la projection exceptionnelle de "Public Enemies", le 2 juillet, à 21H (salle Henri Langlois) en présence du réalisateur et qui se terminera le 26 juillet.

    Je suis d'autant plus ravie de vous offrir des places pour ce cycle Michael Mann que "Public Enemies" fait partie de mes coups de coeur de cette année 2009.

    Cliquez ici pour lire ma critique en avant-première de "Public Enemies".

    publicenemies3.jpg

    Michael Mann est l'un des plus importants cinéastes du cinéma américain contemporain. Il débute sa carrière en réalisant documentaires, spots de publicité, courts métrages. Scénariste pour la télévision, il réalise son premier film en 1979 et mettra en scène quelques-uns des plus grands polars des années 90.  Pour en savoir plus sur Michael Mann, rendez-vous sur la page du site internet de la Cinémathèque qui lui est dédiée, ici.

    Lors de cette rétrospective, vous pourrez voir tous les films de Michael Mann.

     La rétrospective prévoit 3 temps forts: l'avant-première de "Public Enemies" en présence du réalisateur, le 2 juillet, à 21H, salle Henri Langlois. michaelmann1.jpgCette séance est réservée aux abonnés uniquement sur réservation à partir d'aujourd'hui, à 15H.  Le deuxième temps fort sera la projection de "Heat" le samedi 4 juillet à 14H. Cette séance sera suivie d'une leçon de cinéma du cinéaste. Les réservations pour les libre-pass se font à partir du mercredi 1er juillet à 15h. Le 3ème temps fort sera la projection de "Révèlations" , le même samedi 4 juillet, à 19H30, en présence de Michael Mann.

    A l'occasion de ce cyle Michael Mann, vous pourrez également voir tous les films du réalisateur, entre le 2 et le 26 juillet: "Le sixième sens", "Le dernier des Mohicans", "Ali", "Collateral", "Révèlations", "Heat"...

    michaelmann2.jpg

    pariscinema.jpg"Public Enemies" fera également l'ouverture du festival Paris Cinéma (le 2 juillet, à 20H, à l'UGC Normandy-salle sous réserve- présenté par le réalisateur, Marion Cotillard et Johnny Depp), un festival qui vous pourrez suivre sur Inthemoodforcinema.com puisque j'aurai la chance d'être accréditée VIP et ainsi de vous faire vivre pleinement ce festival.

    J'en profite pour vous rappeler que vous pouvez toujours gagner 5 places pour 2 pour "Jeux de pouvoir", en cliquant ici.

    tatiy.jpgJe vous rappelle aussi que "L'expo Jacques Tati, deux temps, trois mouvements", à la Cinémathèque, se termine le 2 août.

    Cliquez ici pour lire mon article consacré à cette exposition que je vous recommande vivement!

     

     

    Règlement du concours: Les  invitations que je vous propose sont valables pour une séance au choix sur toute la durée du cycle Michael Mann (dans la limite des places disponibles et hors séances où il sera présent -Le 4 juillet à  14h30 pour "Heat" et la leçon de Cinéma et  la projection à 19h30 de "Révélations" présentée par Michael Mann-.)

    Pour participer, il vous suffit de répondre aux 3 questions ci-dessous, et de m'envoyer vos réponses à inthemoodforcinema@gmail.com .

    Question n °1 : Comment s'intitule le documentaire tourné par Michael Mann, en 1968? (Réponse sur le site de la Cinémathèque)

    Question n°2: A quel film  américain avec Clark Gable est-il fait référence dans "Public Enemies"?

    Question n°3: De quel film de Michael Mann est extraite l'image suivante?

    michaelmann3.jpg
    Lien permanent Imprimer Catégories : CONCOURS/JEUX Pin it! 1 commentaire