Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A gagner :10 places pour le cycle John Landis à la Cinémathèque!

"In the mood for cinema", en partenariat avec la Cinémathèque Française, est ravi de pouvoir  VOUS FAIRE GAGNER

10 PLACES VALABLES POUR UNE SEANCE DU CYCLE JOHN LANDIS, du 28 janvier au 1er mars, à LA CINEMATHEQUE!

blues brothers.jpg
The Blues Brothers

cinemathq.jpgA l'occasion de sa 16ème édition, en partenariat avec la Cinémathèque, le Festival du Film Fantastique de Géradmer rendra également hommage au réalisateur et scénariste américain en question, le vendredi 30 janvier 2009.

John Landis passe son enfance en Californie. Très grand cinéphile, il rêve de faire du cinéma. Il arrête ainsi ses études et se fait employer comme coursier à la Fox. Il écrit son premier scénario en un week end (Schlock) et réussit à récolter auprès de son entourage assez d'argent pour le réaliser. Dès ses premiers films (Schlock, une parodie extravagante de King Kong qui lui vaudra plusieurs récompenses et le film-culte Hamburger Film Sandwich), blues.jpg John Landis affirme son goût pour la parodie et la mise en boite des clichés  du cinéma et de la télévision. En bon cinéphile, il propose un renouvellement non dénué d'humour des films d'horreur ou de vampires (Le  Loup-Garou de Londres – qu’il avait écrit à 19 ans-, Innocent Blood). Avec le succès planétaire des Blues Brothers, il témoigne de son amour de la musique, qui le conduira également à réaliser de nombreux clips. Il excelle également dans les comédies mêlant satire et bouffonnerie (Un  prince à New York, Un fauteuil pour deux...), il produit et réalise aussi la  fameuse série télévisée Dream On, dans les années 90. Le cinéma de John Landis est un hommage constant à la culture populaire américaine sur laquelle le cinéaste jette pourtant un regard critique.

La rétrospective présentera l'intégralité des films réalisés pour le cinéma, un panorama de ses principaux téléfilms, quelques clips et épisodes de Dream On, ainsi qu'une brève carte blanche.

John Landis viendra à la Cinémathèque française le 1er février pour donner  une Leçon de cinéma et dialoguer avec le public.

Cliquez ici pour accéder au programme complet du cycle John Landis (site internet de la Cinémathèque).

Cliquez ici pour vous inscrire sur la page Facebook de la Cinémathèque. (pour débattre de cinéma et être informés des activités de la Cinémathèque)

cinémathèque2.jpg

POUR GAGNER VOTRE PLACE, REPONDEZ AUX 5 (très simples) QUESTIONS SUIVANTES:

(Envoyez vos réponses par email à inthemoodforcinema@gmail.com  avec votre nom et votre adresse postale, nécessaires pour l'envoi des places.)

1. Quels sont les titres des 2 clips de Mickael Jackson réalisés par John Landis? (Le premier est le plus long de l'époque et la cassette du making of la plus vendue dans le monde. Le second a fait connaître la technique du morphing).

 2. Qui interprète le rôle d'Elwood Blues dans "The Blues Brothers" (1980) de John Landis?

3. Dans quel film de  Costa-Gavras, sorti en 2005, John Landis a-t-il joué?

4. La Cinémathèque Française a été fondée en 1936. En 1963, elle s'installe au Palais de Chaillot. En quelle année les salles du Palais de Chaillot et des Grands Boulevards ont-elles été fermées, l'année de l'ouverture de la Cinémathèque, au 51 rue de Bercy dans le 12 ème arrondissement?

5. Dans quel film de 1968 de François Truffaut (un film dont vous pouvez trouver la critique sur "In the mood for cinema") le générique se déroule-t-il sur l'image des portes fermées de la Cinémathèque?

En bonus, ci-dessous, la bande-annonce en anglais de "The Blues Brothers" de John Landis (1980):

Commentaires

  • Moi mon film préféré de John Landis (après les Blues Brothers), reste le très surprenant "An American Werewolf in London" (où le loup garou de Londres en Français)...
    A redécouvrir...
    M.

  • ...Ou à découvrir pour moi qui ne suis pas spécialiste du réalisateur en question (oui, honte à moi, je sais.)!

Les commentaires sont fermés.