Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jury - Page 2

  • Programme et jury du 21ème Festival du Film Britannique de Dinard

    dinard2010.jpg

    dinard2.jpgComme chaque année depuis ma participation à son jury en 1999, je serai donc présente au Festival du Film Britannique de Dinard dont vous pourrez lire mon compte rendu quotidien en direct et auparavant toutes les informations nécessaires pour assister au festival.

    Je vous rappelle que cette année le festival commence une journée plus tôt, le mercredi au lieu du jeudi, et qu'il se déroulera du 6 au 10 octobre.

     De par sa programmation, son ambiance conviviale et son cadre, ce festival est absolument incontournable.  Et pour achever de vous convaincre, retrouvez mon article publié dans "Flashback", le livre des 20 ans du Festival. (toujours en vente, vous pourrez le trouver sur place)

    flashbback3.jpg

    flashback2.jpgflashback1.jpg

    Le jury du Festival du Film Britannique de Dinard 2010:

    jurydinard.jpg

    Etienne Chatillez (réalisateur) présidera le jury composé de :

    Anne Consigny (actrice), Sienna Miller (actrice), Alyson Owen (productrice), Sylvie Pialat (productrice),  Elsa Zylberstein (actrice), Stéphane Célérier (président directeur général Mars Films-Mars Distribution), Pascal Elbé (acteur),  Nick Moran (acteur, réalisateur).

                                               Les 6 films en compétition

    Mr Nice de Bernard Rose

    Sex&Drugs&Rock&Roll de Mat Whitecross

    Skeleton de Nick Whitfield

    Soulboy de Shimmy Marcus

    Treacle Jr de Jamie Thraves

    We Want Sex de Nigel Cole

    Les avant-premières

    Film d'Ouverture


    Nowhere Boy de Sam Taylor-Wood

     

     


    A Passionate Woman de Kay Mellor

    Another Year de Mike Leigh

    Cameraman de Craig McCall

    Cherry Tree Lane de Paul Andrew Williams

    Exam de stuart Hazeldine

    Faites le Mur ! de Banksy

    Four Lions de Chris Morris

    Goodbye Mr Christie de Phil Mulloy

    Neds de Peter Mullan

    Première Passion de Philippe Baron

    The Arbor de Clio Barnard

    The Kid de Nick Moran

    The Last Station de Michael Hoffman

    Hommages:

    Peter Mullan : à l'occasion de la sortie en avant première de son film Neds, le Festival rend hommage, en sa présence, à ce grand réalisateur et acteur (Palme de la meilleur interprétation pour My Name is Joe).

    Barney  Platts-Mills : le réalisateur qui s'est fait connaître par Bronco Bullfrog et Private Road, nous revient 40 ans après avec Zohra, A Moroccan Fairtale.

    Les Beatles : à l'occasion de l'anniversaire de John Lenon, le 9 octobre 2010, le Festival fait un clin d'oeil aux Fab Four.

    Informations pratiques:

    Je vous rappelle qu'une place coûte 5,50€...moins cher qu'une place de cinéma à moins que vous soyez déjà munis d'un pass Festival ou professionnel.

    Site officiel du Festival du Film Britannique de Dinard . Le Festival a aussi désormais sa Page Facebook.

  • Festival Paris Cinéma 2010: inthemoodforcinema dans le jury blogueurs!

    pariscinema10.jpg

    pariscinema3.gifDepuis plusieurs années, je vous parle du Festival Paris Cinéma auquel j'assiste régulièrement depuis sa création. C'est cette année sous un autre angle que je découvrirai le festival puisque je ferai partie du (tout nouveau) jury de blogueurs de l'édition 2010 qui aura lieu du 3 au 13 juillet prochain. Avec 6 autres blogueurs (dont je vous parlerai ultérieurement lorsque j'aurai les 6 noms, déjà choisis, inutile donc de harceler le festival:-)), j'aurai donc le plaisir et le privilège de décerner  un prix à un film de la compétition internationale.

    Ce sera ma 11ème participation à un jury de festival (non, non, je ne cherche pas à battre un record mais il faut avouer que lorsqu'on a vécu une fois cette expérience de jurée on ne peut que souhaiter la renouveler) mais pour la première fois en tant que blogueuse puisque, à l'inverse, si j'ai créé mes blogs, au départ, c'était justement et notamment pour raconter ces expériences palpitantes, enrichissantes et insolites de jurée (la première fois, c'était d'ailleurs à Paris, en 1998, pour le prédecesseur de Paris Cinéma, le Festival du Film de Paris alors présidé par un certain Sean Penn).

    Bien évidemment, c'est toujours "difficile" de devoir juger et donc d'éliminer des films mais le plaisir d'être immergé dans la vie d'un festival, de découvrir des pépites cinématographiques et de s'en faire d'ardents défenseurs, de vivre au rythme du cinéma et une expérience collective toujours enrichissante, l'emportent largement.

     Je remercie donc les organisateurs de m'avoir sollicitée et je vous ferai bien entendu vivre cette expérience en direct sur inthemoodforcinema.com puisque nous aurons apparemment même le droit d'évoquer les films en compétition.

     En attendant le festival, vous trouverez donc sur ce blog, comme chaque année, tous les éléments concernant la programmation. Et je vous donne rendez-vous "in the mood for Paris", du 3 au 13 juillet, pour la 8ème édition du Festival.

     Je peux simplement vous annoncer pour l'instant que le Japon sera à l'honneur mais je peux d'ores et déjà vous dire, d'après les échos que j'ai eus de cette programmation 2010, qu'elle s'annonce riche, variée et  particulièrement intéressante!

    Lien permanent Imprimer Catégories : FESTIVAL PARIS CINEMA 2010 Pin it! 13 commentaires
  • Les jurys du Festival de Cannes 2010

    Avant de vous détailler la programmation du Festival de Cannes 2010 et de vous livrer mes commentaires, voici les premiers éléments d'informations sur les  jurys du 63ème Festival de Cannes (je les détaillerai  et commenterai également prochainement sur "In the mood for Cannes" ). Jusqu'à présent nous savions seulement que Tim Burton serait président du jury.

    Jury des longs métrages

    cannes20102.jpg

    Tim BURTON, Président
    Kate BECKINSALE ‐ Actrice / Grande‐Bretagne

    Giovanna MEZZOGIORNO ‐ Actrice / Italie

     Alberto BARBERA ‐ Directeur du Musée National du Cinéma / Italie

     Emmanuel CARRERE ‐ Ecrivain ‐ Scénariste ‐ Réalisateur / France

     Benicio DEL TORO ‐ Acteur / Porto Rico

    Victor ERICE ‐ Réalisateur / Espagne

    Shekhar KAPUR ‐ Réalisateur ‐ Acteur ‐ Producteur / Inde

    Jury de la Cinéfonfation et des courts métrages


    Atom EGOYAN, Président ‐ Réalisateur / Canada


    Emmanuelle DEVOS ‐ Actrice / France

     Dinara DROUKAROVA ‐ Actrice / Russie

    Carlos DIEGUES ‐ Réalisateur / Brésil Marc RECHA ‐ Réalisateur / Espagne

    Jury Un Certain Regard
    Claire DENIS, Présidente ‐ Réalisatrice / France

    Lien permanent Imprimer Catégories : FESTIVAL DE CANNES 2010 Pin it! 0 commentaire
  • « Sauver sa peau » de Lisa Gardner ( Sélection prix littéraire des lectrices de Elle 2010)

    gardner.jpgAprès que le magazine Elle de cette semaine du 5 février 2010 ait repris  deux lignes de mon article sur « La Délicatesse » de David Foenkinos (qui reste mon grand coup de cœur de cette sélection), l'occasion donc pour moi de vous le recommander à nouveau, me revoilà plongée dans les histoires de tueurs en série avec « Sauver sa peau » de Lisa Gardner. Cela ne fera jamais que le quatrième livre de cette sélection dont le thème principal est la disparition d'enfants...

    Annabelle Granger, l'héroïne de ce roman, pendant tout son enfance et son adolescence, s'est ainsi habituée à changer continuellement et brusquement de ville, de prénom, de nom, de maison... sans jamais savoir pourquoi.  La découverte, dans une chambre souterraine de l'ancien hôpital psychiatrique de Boston, des cadavres de 6 fillettes  mortes des années auparavant  fait la une des journaux. Un nom sur un médaillon identifie une des petites victimes : Annabelle Granger. Vingt-cinq ans après, Annabelle décide de sortir enfin de l'ombre et d'affronter son mystérieux passé.

    Voilà donc encore une histoire sordide de disparition d'enfants avec pour toile de fonds un hôpital psychiatrique où furent internés de dangereux criminels, enfin un en particulier. Passé mon agacement devant ce sujet tristement récurrent (pour ne pas dire opportuniste, ah bah si c'est dit...) dans la littérature policière contemporaine, je me suis donc plongée dans les péripéties d'Annabelle Grangerr. Il faut reconnaître à Lisa Gardner deux qualités : savoir créer de la sympathie pour son personnage principal auquel s'identifie ou du moins s'associe rapidement le lecteur  et celle de savoir créer du suspense, et un climat de menace, et nous inciter à tourner les pages avec avidité. La méthode, elle, est peut-être moins glorieuse. A la manière d'un soap opera, la dernière ligne de chaque chapitre se termine ainsi toujours par une révélation sur le point d'être faîte, un coup de fil ou une apparition énigmatiques qu'il faut en général attendre deux chapitres suivants pour connaître. La méthode est infaillible !

    Cette course contre la montre avec d'un côté Annabelle qui tente de connaître la vérité, et de l'autre son mystérieux poursuivant qui menace à chaque instant de réapparaître est inévitablement haletante. La fin n'est pas vraiment à la hauteur de cette attente croissante avec un face à face final grandguignolesque entre Annabelle et deux tueurs sans parler du dénouement qui laisse présager une suite toujours à la manière d'un soap opera. L'écriture (très simple) vise, quant à elle, avant tout l'efficacité.

    Lisa Gardner s'est paraît-il imposée aux Etats-Unis sur la liste des meilleures ventes et elle est régulièrement comparée à Mary Higgins Clark et Patricia Mac Donald. Elle s'inscrit en effet dans cette lignée où l'intrigue prime sur l'écriture et où tous les moyens sont bons pour retenir l'attention du lecteur. Pour les amateurs du genre donc.

     Cliquez ici pour lire mes précédentes critiques des livres concourant pour le prix littéraire des lectrices de Elle 2010.

    elle35.jpg
    Lien permanent Imprimer Pin it! 0 commentaire