Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

palmarès - Page 2

  • En attendant le palmarès du 21ème Festival du Film Britannique de Dinard:1er bilan

    di3.jpg

    C’est (déjà) demain soir que le jury du 21ème Festival du Film Britannique de Dinard présidé par Etienne Chatiliez devra trancher et choisir à quel film ( parmi les six que compte la compétition) décerner le Hitchcock d’or, tandis que le Hitchcock d’argent récompensera le prix du public Studio CinéLive, le Hitchcock blanc le meilleur directeur de la photo. Enfin, le Hitchcock de bronze décerné par l’association « La Règle du jeu » consacrera le « prix coup de cœur ».

    dinard11.jpg

     Six films. Six univers. Et comme souvent des thématiques récurrentes : des couples improbables, la lutte avec soi-même ou les autres  pour l’accomplissement personnel et/ou collectif, la drogue, la musique bienheureusement omniprésente cette année avec notamment le focus sur les Beatles  et avec la projection de « Nowhere boy » sur l’adolescence déchirée de John Lennon dont je vous reparlerai mais aussi dans deux films en compétition : « Sex and drugs and Rock n’roll » de Mat Whitecross et « Soul boy » de Shimmy Marcus.

    Dans le premier, il s’agit de l’histoire de la légende du rock anglais Ian Dury qui entrecroise sa vie d’adulte chaotique et sa douloureuse enfance marquée par la polio. Le montage entremêle judicieusement ces deux époques de sa vie, et les images de la seconde expliquent la première, ce qui ne m’a pas empêchée de trouver ce film profondément ennuyeux (ce qui m’arrive d’ailleurs rarement et ce qui est d’autant plus surprenant avec un sujet aussi détonant). Il ne serait néanmoins pas étonnant que sa maîtrise technique et son interprétation lui permettent remporter les suffrages du jury.

     Avec « Soul boy », s’il était certes aussi question de musique, il s’agissait néanmoins d’un tout autre univers,  puisque Shimmy Marcus nous entraîne au Wigan Casino Dance Hall, temple de la Soul music du Nord de l’Angleterre. C’est là que le jeune Joe Mac Cain trouvera sa voie, sorte de Billy Elliott de la Soul Music très plaisant à regarder mais dont le scénario assez prévisible et léger ne devrait pas lui garantir le même prestigieux destin que le film précité lors du palmarès. Un film qui pourrait avoir les faveurs du public même s’il paraît difficile de détrôner « We want sex » de Nigel Cole qui semble emporter l’adhésion des festivaliers. Ne vous attendez pas là, malgré le titre, à voir des scènes débridées. Il s’agit en fait de « sex equality », l’objet de la lutte du personnel féminin de l’usine automobile Ford qui fait grève pour l’égalité des salaires. Est-ce le sujet d’actualité ? La combattivité de ces femmes touchantes ? Le savant dosage d’humour et d’émotion ? Toujours est-il que le prix du public lui semble garanti  malgré son classicisme.

    di4.jpg

    Pour « Mister Nice », autre film en compétition, le synopsis évoque un « contrebandier romanesque », en réalité un dealer de grande envergure pour lequel le terme pathétique me semblait plus adéquat que romanesque. Qu’est-ce qui a pu pousser Bernard Rose à réaliser un film sur ce personnage peu glorieux devant lequel il semble (un peu trop) en admiration ? Mystère. Et ce qui aurait pu rendre ce film palpitant (sa traque menée dans 14 pays, ses liens avec la CIA, l’IRA, les Triades et la Mafia, ses 43 identités dont nous ne voyons d’ailleurs pas grand chose)  et faire de la vie de cet Howard Marks (qui a réellement existé) un « film romanesque » est noyé dans un flot d’informations anecdotiques et de scènes accessoires.

     Reste le joyeusement déjanté « Skeletons »  et « Treacle Jr » dont je vous ai déjà parlé. J’espère que le jury évoquera l’incroyable prestation de l’acteur principal du second qui, rien que pour ça, mériterait un prix.

     Vous pourrez bien entendu retrouver ici demain soir le palmarès détaillé, les photos et vidéos de celui-ci et vous pouvez continuer à me suivre toute la journée en direct de Dinard, sur twitter (http://twitter.com/moodforcinema ).

    di14.jpg

     Je vous parlerai également ultérieurement de l’avant-première de ce soir « A passionate woman » d’Antonia Bord et Kay Mellor qui avait déjà reçu le prix du public à Dinard, en 1999 pour « Fanny and Elvis » et qui livre ici un mélo moins mièvre qu’il n’y paraît, lucide, drôle et poignant sur les ravages de la cristallisation amoureuse.

    di12.jpg

    di6.jpg

    Cette journée a également été ponctuée par la séance « J’écoute le cinéma ». Le principe est aussi simple qu’agréable : allongés sur la plage sur des transats, les festivaliers se laissent porter par le son, en l’occurrence celui de l’Histoire des Beatles à l’occasion du 70ème anniversaire de la naissance de John Lennon, un document sonore réalisé à partir de citations des Beatles et des extraits de leurs musiques, le tout habilement mis en son par Gaël Coto, face à un paysage splendide et sous un soleil radieux. De quoi procurer quelques regrets amers aux absents… et de quoi régaler les festivaliers présents avides d’évasion. Finalement comme les personnages des films en compétition qui cherchent à s’évader de la réalité (par la musique, la danse, la drogue, la fuite) même si ce sont celles (dans « We want sex ») qui, au contraire font face à la réalité, qui semblent avoir emporté les faveurs du public qui peut-être, en cette période troublée, se reconnaît davantage en elles.

    di2.jpg

    di8.jpg

    di13.jpg

    di9.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : FESTIVAL DU FILM BRITANNIQUE DE DINARD 2010 Pin it! 0 commentaire
  • Palmarès du 11ème Festival international du film d'Aubagne

    aubagne.jpgLes jurys de la onzième édition du Festival international du film d'Aubagne, dédié à la jeune création, ont décerné ce soir lors de la cérémonie de clôture 16 prix, dont 2 Grands Prix consacrés à la création musicale et sonore. 85 films (8 longs et 77 courts) de 25 pays concouraient.
    Le Grand Prix de la meilleure musique originale pour un long métrage est attribué au québécois Luc SICARD pour « Un ange à la mer » du Belge Frédéric Dumont. Le jury a été sensible à « la qualité de sa partition, la pertinence de son utilisation ainsi que son intégration dans le film. »
    Le Grand Prix de la meilleure création sonore pour un court métrage est attribué au compositeur allemand Marian MENTRUP pour le film d'animation « Never drive a car when you're dead » de Gregor DASHUBER. Le jury a distingué ce film d'animation « qui nous entraîne dans une procession funèbre, onirique, mais paradoxalement vivante et festive grâce notamment à son discours musical et sonore en contrepoint parfait avec son sujet. »

    PALMARÈS
    Prix pour les longs métrages
    GRAND PRIX de la MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE, d'une valeur de 2 000€, attribué au compositeur québécois Luc SICARD pour « Un ange à la mer » de Frédéric DUMONT - Belgique, Canada, France - 2009 - 1er long métrage
    Prix du MEILLEUR FILM attribué à « Für Miriam » de Lars-Gunnar LOTZ - Allemagne - 2008 - 1er long métrage
    Prix D'INTERPRÉTATION FÉMININE attribué à Franziska PETRI dans « Für Miriam » de Lars-Gunnar Lotz - Allemagne - 2008
    Prix SPÉCIAL DU JURY à « Mal dia para pescar » d'Alvaro BRECHNER - Uruguay/Espagne - 2009 - 1er long métrage

    Prix pour les courts métrages
    GRAND PRIX de la MEILLEURE CRÉATION SONORE d'une valeur de 3 000 € dont 1 500€ remis par la SACEM au compositeur et concepteur sonore Marian MENTRUP et 1500€ au réalisateur Gregor DASHUBER pour « Never drive a car when you're dead » - Allemagne - 2009 - Animation - 2e film
    MENTION attribuée au compositeur Franck LEBON pour « Le Cochon, le Naïf et le Charlatan » de Vincent Burgerin et Franck Lebon - France - 2009 - 2e film
    MENTION attribuée au compositeur Jean-François HOËL pour « La Prévention de l'usure » de Gilles Charmant - France - 2009 - 3e film

    Prix FICTION d'une valeur de 750€ attribué à « Scratch » de Jakob RØRVIK - Norvège - 2009 - 3e film
    MENTION attribuée à « ¿ Donde esta Kim Basinger ? » de Edouard DELUC - France - 2009 - 3e film
    MENTION attribuée à « Stykke for Stykke » de May EL-TOUKHY - Danemark - 2009 - 3e film

    Prix DOCUMENTAIRE d'une valeur de 750€ attribué à « Changgo » de Sandra STAFFI - Allemagne - 2009 - 2e film
    MENTION attribuée à « Tommasina » de Margherita SPAMPINATO - Italie - 2008 - 1er film

    Prix ANIMATION d'une valeur de 750€ attribué à « Mei Ling » de Stéphanie LANSAQUE et François LEROY - France- 3e film

    Prix EXPÉRIMENTAL d'une valeur de 750€ attribué à « Zeitriss » de Quimu CASALPRIM I SUAREZ - Allemagne - 2e film

    Prix du public
    PRIX DU PUBLIC, élu par les spectateurs présents à la Nuit du Court, d'une valeur de 750€ attribué à « Jogging Category » de Martin LE GALL - France - 2009 - 3e  film.
    Prix COLLÉGIENS remis par les « délégués culturels » de la Ville d'Aubagne au film de fiction « Annie de Francia » de Christophe LE MASNE présenté dans le programme « Les Courts qui rendent heureux, Part IV » - France - 2009.

    14es Bourses du SIRAR (Site Régional d'Aide à la Réalisation)
    Rappelons que Clémence MADELEINE (Paris) pour le scénario « La Promenade de Noé » a reçu jeudi 18 mars la 14e Bourse du SIRAR. Elle bénéficie d'une bourse de 22 000€, attribuée par la ville d'Aubagne et le Conseil régional Paca, d'aides mises en place par tout un réseau de partenaires (Groupe de Recherche d'Essais Cinématographiques (GREC), Régie Culturelle Régionale, le Département des Sciences, Arts et Techniques de l'Image et du Son (Satis) de l'Université de Provence à Aubagne, France 3 Provence Alpes, Fujifilm, Panavision) pour mener à bien la réalisation de son premier court métrage. Par ailleurs, un jury formé par la Céfédem-Sud (Centre de Formation aux enseignements de la danse et de la musique) a désigné 3 compositeurs : Olivier CAPPAROS (Paris), Wataru MIYAKAWA (Lyon) et Serge OLLIVE (Paris) parmi lesquels la jeune réalisatrice choisira l'auteur qui réalisera la musique de son film. Ce dernier reçoit une bourse d'une valeur de 2 000 € offerte par la SACEM. Les musiciens du Céfédem-Sud interpréteront la musique.
    Exceptionnellement, le jury a retenu le projet d'animation {R} de Nicolas BIANCO-LEVRIN (Paris) à qui il attribue une résidence de trois mois à Aubagne.

    Le jury longs métrages était composé de Pierre MIGNOT (directeur de la photographie, Québec), Selma MUTAL (compositrice, France), Vincent SCHMITT (monteur, France) et Roberto VERACE (réalisateur, Italie). Le jury courts métrages était composé de Abdenour HOCHICE (directeur artistique, Algérie), Hervé LE PHUEZ (programmateur, Belgique), Romain MASSON (attaché audiovisuel, France), Marie SABBAH (superviseur musical, France), Jean-Christophe SOULAGEON (producteur et distributeur, France).

    Lien permanent Imprimer Catégories : IN THE MOOD FOR NEWS (toute l'actualité ciné) Pin it! 0 commentaire
  • Palmarès complet des Oscars 2010

    oscars.jpg

    Au regard de mes articles d'hier, je ne vous surprendrai pas en disant que je ne suis pas particulièrement enthousiaste en lisant le palmarès de ces Oscars 2010.

     Seule consolation: seulement 3 Oscars "techniques" (photo, direction artistique  et effets spéciaux) pour "Avatar" (plus gros succès cinématographique de tous les temps) qui est avant tout cela: une prouesse technique, mais j'avoue que le fait qu'un chef d'oeuvre comme "Inglourious Basterds" de Quentin Tarantino soit une nouvelle fois oublié du palmarès ( "seulement" un Oscar du meilleur second rôle pour le prix d'interprétation du dernier Festival de Cannes: Christoph Waltz) me laisse assez perplexe. Est-ce que les Oscars se "césariseraient" en privilégiant un thème ("Démineurs" traitant du déminage à Bagdad) à une qualité cinématographique, expliquant ainsi les 6 Oscars  de "Démineurs" de Kathryn Bigelow (que je n'ai pas vu, je m'abstiendrai donc de tout commentaire à ce sujet), première réalisatrice recevant l'Oscar du "meilleur réalisateur"?

    Quant aux acteurs, ce sont Sandra Bullock pour "The blind side" et Jeff Bridges pour "Crazy heart" qui remportent les Oscars des meilleurs acteurs, la première ayant obtenu le Razzie de la plus mauvaise interprétation pour son rôle dans "All about Steve" deux jours auparavant, le second  obtenant enfin l'Oscar du meilleur acteur après 5 nominations.

     Côté meilleur film étranger, le duel tant attendu entre "Un Propgète" de Jacques Audiard et "Le ruban blanc" de Michael Haneke aura eu un dénouement en demi-teinte puisque c'est le film argentin "El secreto de sus ojos" qui est reparti avec la prestigieuse statuette.

     La France repart néanmoins avec un Oscar grâce au court-métrage d'animation "Logorama" et d'une certaine manière avec celui du meilleur film documentaire "The Cove " étant coproduit par Luc Besson.

    Je vous laisse découvrir le reste du palmarès, ci-dessous.

     

    Meilleur film :
    DEMINEURS

    Meilleur acteur :
    Jeff Bridges, CRAZY HEART

    Meilleure actrice :
    Sandra Bullock, THE BLIND SIDE

    Meilleur second rôle féminin :
    Mo'nique, PRECIOUS

    Meilleur second rôle masculin :
    Christoph Waltz, INGLOURIOUS BASTERDS

    Meilleur réalisateur :
    Kathryn Bigelow, DEMINEURS


    Meilleur scénario original :
    Mark Boal, DEMINEURS

    Meilleur scénario adapté :
    Goeffrey Fletcher, PRECIOUS

    Meilleure photo :
    AVATAR

    Meilleur montage :
    DEMINEURS

    Meilleure direction artistique :
    AVATAR

    Meilleurs costumes :
    VICTORIA, LES JEUNES ANNEES D'UNE REINE

    Meilleur maquillage :
    STAR TREK

    Meilleur musique originale :
    Michael Giacchino, LA-HAUT

    Meilleure chanson originale :
    "The weary kind", CRAZY HEART

    Meilleur montage son :
    DEMINEURS

    Meilleurs mixage son :
    DEMINEURS


    Meilleurs effets spéciaux :
    AVATAR

    Meilleur film d'animation :
    LA-HAUT

    Meilleur film dans une langue étrangère
    EL SECRETO DE SUS OJOS (Argentine)

    Meilleur film documentaire :
    THE COVE

    Meilleur court métrage de fiction :
    THE NEW TENANTS, Joachim Back et Tivi Magnusson

    Meilleur court métrage d'animation :
    LOGORAMA, Nicolas Schmerkin

    Meilleur court métrage documentaire :
    MUSIC BY PRUDENCE, Roger Ross Williams et Elinor Burkett

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : IN THE MOOD FOR NEWS (toute l'actualité ciné) Pin it! 4 commentaires
  • Palmarès du Festival de Berlin 2010: Roman Polanski reçoit l'ours d'argent de la mise en scène

    berlin2.jpgLe jury de la 60ème Berlinale présidé par Werner Herzog vient de décerner son palmarès. Roman Polanski a reçu l'ours d'argent de la mise en scène pour "The Ghost Writer" (voir bande annonce ci-dessous) alors que c'est le film turc "Bal" qui a reçu l'ours d'or.

    • berlin1.jpgOurs d'or : Bal (Miel) de Semih Kaplanoglu (Turquie)
    • Ours d'argent, Prix Du Jury : If I Want To Whistle, I Whistle (Si je veux siffler, je siffle) de Florin Serban (Roumanie)
    • Ours d'argent de La Mise En Scène : The Ghost Writer de Roman Polanski (France, Pologne)
    • Ours d'argent Meilleure Actrice : Shinobu Terajima dans Caterpillar de Koji Wakamatsu (Japon)
    • Ours d'argent Meilleur Acteur : Grigory Dobrygin & Sergei Puskepalis dans How I ended this Summer de Alexej Popogrebski (Russie)
    • Ours d'argent Meilleure Photo et Contribution Artistique : How I ended this Summer de Alexej Popogrebski (Russie)
    • Ours d'argent Meilleur Scénario : A Part Together de Wang Quan'an
    • Prix Alfred Bauer : If I Want To Whistle, I Whistle (Si je veux siffler, je siffle) de Florin Serban (Roumanie)

     

     

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : IN THE MOOD FOR NEWS (toute l'actualité ciné) Pin it! 0 commentaire