Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Entre 2 festivals. Entre 2 séances de dédicaces. Et beaucoup d'émotions...

    blog2.jpg

    blog1.jpg

    De retour du Festival du Film Britannique de Dinard (formidable avec une séance de dédicaces riche en émotions, je vous livrerai mon long compte rendu du Festival dans 8 jours), je suis en partance pour le Festival du Film de Saint-Jean-de-Luz  où je serai dès demain et j'aurai le grand plaisir de dédicacer mes deux livres "Les illusions parallèles" et "L'amor dans l'âme", ce dont je me réjouis d'autant plus qu'une des nouvelles se déroule dans le cadre du festival et parce que que j'affectionne également tout particulièrement ce festival (une séance de dédicaces présente dans le programme du festival comme vous le verrez ci-dessous). Je vous relaterai tout cela à mon retour. En attendant le compte rendu de ces deux festivals (et de Deauville que je n'ai encore pas eu le temps de publier mais qui est terminé), vous pourrez me suivre sur les réseaux sociaux en direct du festival:

    twitter : @moodforcinema

    Instagram: @sandra_meziere

    Vous pouvez également retrouver mon article sur le programme complet sur le Festival de Saint-Jean-de-Luz, en cliquant ici.

    blog3.png

  • Festival International du Film de Saint-Jean-de-Luz 2016: le programme

    affichesaintjeandeluz2016

    Pour une meilleure lisibilité de cet article, retrouvez-le également sur mon blog http://inthemoodforfilmfestivals.com.

    Le Festival International du Film de Saint-Jean-de-Luz, dont ce sera cette année la troisième édition,  se distingue par la passion, la cinéphilie, la liberté, l’audace (« un cinéma d’avenir » comme l’indique sa très belle affiche avec, pour égérie, le comédien Amir El Kacem,  devant l’objectif de Chris Huby) qui l’animent.

    Cette année au programme: les premiers et deuxièmes films en compétition, la compétition de courts métrages, la convivialité sereine, le cadre idyllique, envoûtant et indiciblement mélancolique de Saint-Jean-de-Luz, la passion du cinéma comme credo et les débats avec le public après les projections (toujours passionnants) menés par l’enthousiaste et passionné directeur artistique du festival (notamment aussi célèbre « voix » des marches du Festival de Cannes et réalisateur du court-métrage « Rue de roses » en 2012), Patrick Fabre.

    Cette 3ème édition aura lieu du 4 au 8 octobre 2016 et fera la part belle au court-métrage: projection des films « Talents Cannes Adami », forum du court-métrage et la toujours palpitante compétition de courts-métrages qui permettra aux festivaliers de découvrir notamment le court-métrage de la comédienne Sonia Rolland.

    saintjean7 saintjean9

    Ce qui  constitue la vraie force de ce festival, c’est la qualité  et souvent l’originalité des films en sélection (c’est souvent là que je découvre les meilleurs films de l’année à venir)  comme Louise Wimmer, Syngue Sabour, J’enrage de son absence , The selfish giant, Respire ou encore le sublime A peine j’ouvre les yeux l’an passé… Cette édition ne devrait pas déroger à la règle et le jury présidé par le cinéaste Cédric Klapisch sera sans aucun doute confronté à des choix cornéliens au regard de la sélection une nouvelle fois singulière et réjouissante.

    saintjean3

    Et puis il y a Saint-Jean-de-Luz: un lieu qui crée une symbiose d’une étourdissante beauté entre la rudesse majestueuse de la montagne et  les scintillements éblouissants de la mer (les beaux jours et les autres Saint-Jean-de-Luz se teinte de couleurs tout aussi fascinantes) dans laquelle elle se jette, l’écrin idéal pour un festival qui est une « fenêtre ouverte sur le monde. » Des mondes même, au regard de l’éclectisme la programmation,  diversifiée aussi bien dans les genres que dans les nationalités des films en lice.

    Un lieu et un festival que j’apprécie tant qu’ils ont servi de cadre à une des nouvelles de mon recueil de 16 nouvelles sur les festivals de cinéma « Les illusions parallèles » que j’aurai le plaisir de dédicacer au Cinéma Le Sélect pendant le festival, le samedi à 16H30, avec également mon premier roman « L’amor dans l’âme« . Cliquez ici pour lire l'article à ce sujet sur le site officiel du festival.

    cinéma,film,festival,festivals,in the mood for cinéma,festival international du film de saint-jean-de-luz 2016,saint-jean-de-luz,littérature

     

    saintjean1

    Vous l’aurez compris: j’ai une tendresse particulière pour ce festival destiné autant aux cinéphiles qu’aux « simples » amateurs de cinéma, et je vous encourage vivement à le découvrir, ce festival étant par ailleurs très accessible (5,5 euros la séance -voir détails plus bas-)…

    saintjean12

    Le festival aura toujours lieu au cinéma Le Sélect, la garantie d’un accueil souriant à l’image de celui des Luziens. Le festival de Saint-Jean-de-Luz fait toujours rimer convivialité et amour du cinéma (et de ceux qui le font).

    saintjean10

    saintjean9

    LE JURY

    Cette année, le jury sera donc présidé par le cinéaste Cédric Klapisch qui sera entouré des personnalités suivantes: le réalisateur Louis-Julien Petit, l’actrice Alice Isaaz, le comédien et musicien Marco Prince, l’actrice et chanteuse Stéfi Celma,le producteur Maxime Delaunay et la comédienne Sophie Verbeeck.

    jurysaintjean

    LES LONGS METRAGES EN COMPETITION

    Comme chaque année, en compétition, vous pourrez découvrir les meilleurs films de l’année à venir en compétition. 10 films sont en lice:

    Tramontane

    tramontane

    Liban
    De Vatche Boulghourjian

    Mardi 4 à 11h00
    et mercredi 5 à 16h45

    Synopsis :

    Rabih, un jeune chanteur aveugle, est invité avec sa chorale à se produire en Europe. Lors des formalités pour obtenir son passeport, il découvre qu’il n’est pas le fils biologique de ses parents. Un mensonge qui l’entraîne dans une quête à travers le Liban, à la recherche de son identité…

    Diamond Island

    diamondisland

    France / Cambodge…
    De Davy Chou

    Mardi 4 à 15h00
    et mercredi 5 à 21h30

    Synopsis :

    Diamond Island est une île sur les rives de Phnom Penh transformée par des promoteurs immobiliers pour en faire le symbole du Cambodge du futur, un paradis ultra-moderne pour les riches. Bora a 18 ans et, comme de nombreux jeunes originaires des campagnes, il quitte son village natal pour travailler sur ce vaste chantier. C’est là qu’il se lie d’amitié avec d’autres ouvriers de son âge, jusqu’à ce qu’il retrouve son frère aîné, le charismatique Solei, disparu cinq ans plus tôt. Solei lui ouvre alors les portes d’un monde excitant, celui d’une jeunesse urbaine et favorisée, ses filles, ses nuits et ses illusions.

    La jeune fille sans mains

    France
    De Sébastien Laudenbach

    Mercredi 5 à 11h00

    Synopsis :

    En des temps difficiles, un meunier vend sa fille au Diable. Protégée par sa pureté, elle lui échappe mais est privée de ses mains. Cheminant loin de sa famille, elle rencontre la déesse de l’eau, un doux jardinier et le prince en son château. Un long périple vers la lumière…

    Olli Mäki

    olli

    Finlande
    De Juho Kuosmanen

    Mercredi 5 à 14h30
    et jeudi 6 à 21h30

     Synopsis :

    June rentre sans prévenir dans sa ville natale après plusieurs années à l’étranger. Son retour s’annonce difficile. Le temps a passé et sa famille comme Diego – son premier amour – ont bien changé. Mais tel le vent du sud qui souffle à l’automne, June va balayer tout ça. Elle veut retrouver sa place au sein de sa famille et réaliser ce vieux rêve de s’envoler pour Berlin avec Diego…

    You’ll never be alone

    alone

    Chili
    De Alex Anwandter

    Jeudi 6 à 11h00 et à 16h45

    Synopsis :

    Santiago du Chili. Pablo, un jeune lycéen se découvre une passion pour le cabaret. Mais un jour il est victime d’une violente agression homophobe qui le laisse dans le coma. Désespéré Juan, son père, met tout en œuvre pour trouver les coupables…

    Paris la blanche

    paris2

    France / Algérie
    De Lidia Leber Terki

    Jeudi 6 à 14h30 et vendredi 7 à 16h45

    Synopsis :

    Sans nouvelles de son mari parti travailler en France dans les années 70, Rekia, quitte le village de Kabylie où elle vit. Elle traverse l’Algérie, la France et les banlieues parisiennes pour ramener Nour au village. Mais l’homme qu’elle finit par retrouver dans un foyer d’anciens travailleurs immigrés à la retraite a changé. Son héros, l’ancien combattant des maquis, celui qui était revenu au village pour la dernière fois il y a quatre ans, est devenu un étranger.

    Souffler plus fort que la mer

    souffler

    France
    De Marine Place

    Jeudi 6 à 19h00

    Synopsis :

    Julie et ses parents, Loïc et Louison, vivent de la pêche sur une petite île au large de la Bretagne. Afin d’échapper aux dettes, ils sont obligés de se séparer de leur bateau contre une prime à la casse. La famille peine à faire face à cette nouvelle vie sans bateau et Julie se réfugie dans sa passion pour le saxophone pour dépasser l’étrange sentiment de submersion qui l’envahit peu à peu…

    Compte tes blessures

    comptes

    France
    De Morgan Simon

    Vendredi 8 à 19h00

    Synopsis :

    Vincent n’est pas arrivé au tiers de sa vie qu’il a déjà tatoué la moitié de son corps et endurci sa voix avec son groupe de post-hardcore. Depuis la mort de sa mère, il partage son existence entre Bastille et Porte de Clignancourt, entre un boulot de perceur qui ne l’enchante guère et un père poissonnier qui tente de refaire sa vie avec une femme plus jeune. Et ça le rend malade.

    Fleur de Tonnerre

    fleur

    France / Belgique
    De Stéphanie Pillonca

    Mercredi 5 à 19h00

    Synopsis :

    Vincent n’est pas arrivé au tiers de sa vie qu’il a déjà tatoué la moitié de son corps et endurci sa voix avec son groupe de post-hardcore. Depuis la mort de sa mère, il partage son existence entre Bastille et Porte de Clignancourt, entre un boulot de perceur qui ne l’enchante guère et un père poissonnier qui tente de refaire sa vie avec une femme plus jeune. Et ça le rend malade.

    Drôles d’oiseaux

    droles

    France
    D’Elise Girard

    Vendredi 7 à 11h00
    et Samedi 8 à 12h00

    Synopsis :

    Deux personnages. Georges et Mavie. Mavie et ses 27 ans. Pleine de doutes et d’inquiétude, qui se cherche. Georges et ses 76 ans. Misanthrope, comme caché dans sa librairie, exaspéré par le monde, qui n’attend plus rien de la vie. A eux deux, ils forment le plus beau et le plus improbable des couples. Il ne veut rien, elle veut tout. Et pourtant grâce à lui, elle se trouve. Et grâce à elle, il renoue avec la vie. L’amour qu’ils ne feront jamais ensemble est le plus beau et le plus émouvant. Mais bientôt Georges doit fuir et ce qui doit arriver, arrive…

    HORS COMPETITION/OUVERTURE/CLÔTURE

    yeux

    IL A DÉJÀ TES YEUX, le long métrage de Lucien Jean-Baptiste, sera présenté en ouverture, hors compétition, le mardi 4 octobre à 19h00 et 21h30, en présence du réalisateur et d’Aïssa Maïga.

    Synopsis:

    Paul, est marié à Sali. Tout irait pour le mieux dans leur vie s’ils arrivaient à avoir un enfant. Un jour, Sali reçoit l’appel qu’ils attendaient depuis si longtemps : leur dossier d’adoption est approuvé. Il est adorable, il a 6 mois, il s’appelle Benjamin, il est blond aux yeux bleus… Il est blanc, ils sont noirs. Pour la famille de Sali, c’est le choc !

    rencontre

    COMMENT J’AI RENCONTRÉ MON PÈRE, le long métrage de Maxime Motte, sera présenté en clôture, hors compétition, le samedi 8 octobre à 19h00, en présence du réalisateur et de François-Xavier Demaison.

    Synopsis:

    Un couple, parents adoptifs d’un petit enfant africain, habite en Normandie près de la mer, non loin du lieu stratégique permettant aux clandestins de se rendre en Angleterre. Débarque alors dans leur vie un migrant poursuivi par la police. Cet homme, qu’ils vont accepter de recueillir, devient dans l’imaginaire de leur enfant un potentiel père biologique…

    SOUVENIR, le long métrage de Bavo Defurne, sera présenté hors compétition le vendredi 7 octobre à 20h30.

    souvenir

    SYNOPSIS: Une chanteuse oubliée, qui a autrefois participé à l’Eurovision, rencontre un jeune boxeur qui va la convaincre de tenter un come-back.

    LES COURTS METRAGES EN COMPETITION

    UNE VIE ORDINAIRE, le court métrage de Sonia Rolland, sera présenté en compétition le samedi 8 octobre à 14h00

    ordinaire

    UNE VIE ORDINAIRE, le court métrage de Sonia Rolland, sera présenté en compétition le samedi 8 octobre à 14h00

    Synopsis :

    Nadia, 15 ans, doit s’occuper seule de l’éducation de son frère de 11 ans, de l’entretien de la maison et de ses études, sa mère étant en formation à l’autre bout de la France. Elle est totalement livrée à elle-même, aussi, lorsqu’un de ses camarades la provoque, Nadia explose ; résultat, elle est exclue de l’école… Cette fois-ci, pas d’échappatoire possible : elle va devoir affronter sa mère et faire des choix…

    tortue

    Synopsis :

    Depuis le décès de ses parents, Léo, 10 ans, est livré à lui-même. Son grand frère Bastien s’est réfugié dans les méandres de la fête, incapable d’affronter ses responsabilités. Leurs vies se croisent sans jamais se retrouver, jusqu’à la rencontre avec Julie qui va bouleverser ce statu quo.

    RAINING BLOOD, le court métrage de François Berthier, sera présenté en compétition le samedi 8 octobre à 14h00

    blood

    Synopsis :

    Un tueur à gages, blessé, trouve refuge dans un bar. Au Hasard ? Il rencontre une serveuse à qui il propose de laisser 2 millions d’euros en échange de quelques minutes avec elle. Mais quelle sera la contrepartie demandée, et au final, dans ce jeu étrange, qui contrôle qui ?

    PA FUERA, le court métrage de Vica Zagreba, sera présenté en compétition le samedi 8 octobre à 14h00

    fuera

    Synopsis :

    La jeune Stella et ses fillettes vivent chez Corto, isolées. Elles s’ennuient et passent le temps en chantant, en dansant. Eddy, un ancien amoureux de Stella débarque. Il les invite à son concert. Stella ne peut y résister.

    MONSIEUR HERNST, le court métrage de Vincent Cappello, sera présenté en compétition le samedi 8 octobre à 14h00

    hernst

    Synopsis :

    Un docteur poursuit monsieur Hernst dans les souvenirs de sa vie pour le guider à l’incident traumatique qui lui a fait oublier jusqu’à sa propre identité…

    GOLIATH, le court métrage de Loïc Barché, sera présenté en compétition le samedi 8 octobre à 14h00

    goliath

    GABBER LOVER, le court métrage d’Anna Cazenave-Cambet, sera présenté en compétition le samedi 8 octobre à 14h00

    Synopsis :

    Nicolas est follement amoureux de Charlotte, une fille qu’il connait à peine et qu’il fantasme à travers les photos qu’elle publie sur Facebook. Accompagné d’un ami, il décide de lui prouver son amour en accomplissant un exploit.

    gabber

    Synopsis :

    Nérac, début des années 2000. Laurie et Mila, 13 ans, dansent le gabber au bord d’un lac isolé. Mila est amoureuse de Laurie et elle veut lui dire, que ça jaillisse hors de sa tête.

    LE BLEU BLANC ROUGE DE MES CHEVEUX, le court métrage de Josza Anjembe, sera présenté en compétition le samedi 8 octobre à 14h00

    bleu

    Synopsis :

    À dix-sept ans, Seyna, une adolescente d’origine camerounaise se passionne pour l’histoire de la France, le pays qui l’a vue naître et dont elle est profondément amoureuse. Son baccalauréat en poche et sa majorité approchant, Seyna n’aspire qu’à une chose : acquérir la nationalité française. Mais son père Amidou s’y oppose farouchement.

    D’autres rendez-vous du festival à ne pas manquer:

    Ivan Calberac, réalisateur de L’étudiante et monsieur Henri, auteur de Venise n’est pas en Italie, qu’il a adapté au théâtre et bientôt au cinéma, tiendra une master class le 7 octobre à 9h30 sur l’adaptation.

    Le vendredi, à 9H30 aura lieu une rencontre à laquelle je ne manquerai pas d’assister sur le thème « Romancier, s’adapter ou comment transformer son livre en film ».

    -le forum du court-métrage:

    Comment réaliser son premier court métrage ? Dans quelle conditions ? Avec quel financement ? C’est à ces questions que tentera de répondre lors du Forum du court métrage organisé avec le soutien du CNC qui se tiendra le 8 octobre à 10h30 au cinéma le Sélect. Ouvert à tous et notamment à ceux qui veulent passer derrière la caméra, ce Forum débutera par la projection gratuite de deux courts métrages, Maman(s) de Maïmouna Doucouré et Pas de cadeau de Marie Vernalde qui seront présentes pour partager leur expérience. Participeront également à ce forum Morad Kertobi, responsable du court métrage au CNC, Antoine Le Carpentier, producteur de courts métrages (Mon voisin productions), ou encore Maxime Delauney, producteur de longs et de courts métrages (Nolita) et membre du jury.

    MAMAN(S)

    Réalisation : Maïmouna Doucouré

    Synopsis :

    Aida, 8 ans, habite un appartement de banlieue parisienne.
Le jour où son père rentre de son voyage au Sénégal, le quotidien d’Aida et de toute la famille est complètement bouleversé : le père n’est pas revenu seul, il est accompagné d’une jeune sénégalaise, Rama, qu’il présente comme sa deuxième femme.

    Aida, sensible au désarroi de sa mère, décide alors de se débarrasser de la nouvelle venue.

    PAS DE CADEAU

    Réalisation: Marie Vernalde

    Synopsis :

    Kathy a un fils qu’elle n’élève pas. Pour son anniversaire elle veut lui offrir le plus beau des cadeaux : son père.

    -Courts dehors

    5 courts métrages projetés en plein air devant le cinéma Le Sélect.

    Organisée chaque année depuis maintenant 23 ans, l’opération Talents Adami Cannes permet de découvrir et de mettre en valeur des jeunes comédiens de 18 à 30 ans au travers d’un programme de courts métrages. Au rythme d’un film par jour, chacun des 5 courts métrages de la saison 2016 – coproduits par Mon Voisin productions – sera projeté en plein air à 21h15, devant le cinéma Le sélect. Histoire de découvrir de futures stars sous les étoiles.

    A/K

    Réalisation : Olivier Van Hoofstadt

    Synopsis :

    A/K c’est l’histoire de Kim et Anouk qui attendent un bus qui n’arrivera jamais. Pour passer le temps, elles inventent une histoire, celle de Ted « le flic cowboy » et de « Joe le solitaire ». Alors que leurs aventures s’enchaînent au rythme de la folle imagination des deux filles, la voiture de police de Ted s’arrête devant leur abri bus.

    CARRÉ

    Réalisation : Anca Damian

    Synopsis :

    Claire et Julien se retrouvent en cachette dans l’appartement d’un ami. La sonnerie du portable de Julien les interrompt : un attentat vient d’avoir lieu au Bataclan tout près d’eux. Alors qu’ils découvrent aux informations les images de l’attaque, on frappe à la porte..

    LA CAVERNE

    Réalisation : Joann Sfar

    Synopsis :

    Le réalisateur invite quatre acteurs dans une piscine municipale pour les confronter à leur métier. Sur cette scène aquatique, ils vont devoir jouer jusqu’à épuisement leur propre rôle et ceux auxquels ils rêvent … jusqu’à ce que les masques tombent.

    LE DISTRIBUTEUR D’AURORES BORÉALES

    Réalisation : Mathias Malzieu

    Synopsis :

    Lola collectionne les horloges cassées depuis qu’elle a perdu sa mère. Une nuit, elle découvre que l’une d’elle est hantée… Peut-on tomber amoureux d’un fantôme? Que se passerait-il s’il revenait dans la réalité ?

    MERCI MONSIEUR IMADA

    Réalisation : Sylvain Chomet

    Synopsis :

    Sur le décor d’un plateau de tournage, quatre jeunes acteurs attendent, fébriles, le réalisateur Mirko Imada. Au centre de la pièce, sur un grand lit, deux techniciens viennent déposer le corps d’un homme inanimé. Moteur. Action !

    N’hésitez pas non plus à consulter l’excellent site internet du festival: vous y retrouverez notamment le catalogue en ligne du festival, et toutes les informations de dernière minute mais aussi toutes les informations pratiques.

    Vous pouvez également retrouver le festival sur les réseaux sociaux: Facebook, instagram (@fifsaintjeandeluz), twitter (@fifsaintjeandeluz).

    Les tarifs sont par ailleurs inférieurs à ceux d’une projection classique, une raison de plus de ne pas vous en priver:

    – 5,5€ la séance (pour les adultes, hors ouverture et clôture), 4€ ( Etudiant, enfant, bénéficiaire du RSA)

    -Billet cérémonie ouverture / cérémonie de clôture

    • Adulte :          10€ (salle 1)    8€ (salle 2)
    • Etudiant, enfant, bénéficiaire du RSA :       7€

     -Abonnement 10 films (hors films d’ouverture et de clôture et achat le 5 octobre au plus tard) :  40€ (le film supplémentaire : 4 €)

    saintjean8

    saintjean2

    .