Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Exclusif: le making of du film Bleu de Chanel réalisé par Martin Scorsese avec Gaspard Ulliel

    bleu3.jpg
    bleu2.jpg
    bleu1.jpg

    J'ai le plaisir de vous faire découvrir en exclusivité le making of du film "Bleu" de Chanel réalisé par Martin Scorsese avec Gaspard Ulliel.  Ce nouveau parfum masculin, créé par Jacques Polge, est sorti le 19 août. Un film, même publicitaire, réalisé par Scorsese est toujours un événement, ce que confirme celui-ci, dont je vous invite à  découvrir les coulisses.

     Le talentueux Gaspard Ulliel s'intègre parfaitement à l'univers du cinéaste donc nous espérons que cela préfigure une prochaine collaboration cinématographique entre eux, cette fois sur grand écran. Le comédien nous raconte ci-dessous cette belle aventure.

     En attendant, j'en profite pour vous rappeler que le dVD du film de l'année, à savoir "Shutter island" de Scorsese est disponible et je vous invite à en lire ma critique en cliquant ici.

    Lien permanent Imprimer Catégories : COURTS-METRAGES Pin it! 0 commentaire
  • Découvrez le clip d'Aurélien Dauge inspiré de "Lettre du combattant" de Marcus Gram

    Il y a quelques semaines je vous avais parlé de l'excellent court-métrage d'Aurélien Dauge "Laisser-aller" (que je vous invite à -re-voir en cliquant ici) et de sa poignante chanson finale "Lettre du combattant" signée Marcus Gram. Vous pouvez désormais retrouver ci-dessous le clip, également réalisé par Aurélien Dauge, qui met en lumière la force des mots de cette lettre, vibrant cri de douleur et de révolte dont nous espérons que cette belle mise en images lui permettra de dépasser les frontières du web...


    LETTRE DU COMBATTANT (clip)
    envoyé par Les-chevaliers-du-lustre. -

    Site des chevaliers du lustre

    Page Facebook de Laisser-aller

    laisser-aller.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : COURTS-METRAGES Pin it! 0 commentaire
  • Programme du Festival Lumière de Lyon 2010 : la liste des films projetés

    lu.jpg

    Je vous ai déjà parlé du Festival de Lyon 2010 qui aura lieu du du 4 au 10 octobre prochain, malheureusement en même temps que le Festival du Film Britannique de Dinard, même s'il n'est pas totalement exclu que je fasse les deux  festivals ayant entendu le plus grand bien de la première édition du festival lyonnais et l'hommage à Visconti  (en présence, notamment , d'Alain Delon) étant déjà au moins une excellente raison d'y aller.

     En attendant, je vous propose ci-dessous la liste complète des films qui seront projetés pendant le festival. J'ai déjà consacré un long article au "Guépard" de Visconti suite à son inoubliable projection cannoise en version restaurée mais dans la continuité de cet hommage, je consacrerai demain un article à "Ludwig ou le crépuscule des Dieux", deux films projetés dans le cadre du festival parmi une liste particulièrement impressionnante et qui ferait regretter à n'importe quel cinéphile de ne pouvoir être présent...

    lumière.jpg
    lyon6.jpg
    lyon4.jpg

    Prix Lumière : Milos Forman

    • Concours (Konkurs, 1963, 45min) suivi de S’il n’y avait pas ces guinguettes (Kdyby ty muziky nebyly, 1963, 33min)
    • L’As de pique (Cerny Petr, 1963, 1h27)
    • Les Amours d’une blonde (Lasky Jedne Plavovlasky, 1965, 1h25)
    • Au feu les pompiers (Hori, ma panenko, 1967, 1h11)
    • Taking Off (Taking Off, 1971, 1h33)
    • Vol au-dessus d’un nid de coucou (One Flew Over the Cuckoo’s Nest, 1975, 2h10)
    • Hair (Hair, 1978, 2h)
    • Ragtime (Ragtime, 1981, 2h35)
    • Amadeus (Amadeus, 1984, 3h)
    • Valmont (Valmont, 1989, 2h20)
    • Larry Flynt (The People vs. Larry Flynt, 1996, 2h10)
    • Man on the Moon (Man on the Moon, 1999, 1h57)
    • Les Fantômes de Goya (Goya’s Ghosts, 2006, 1h53)

    Le cinéma de Luchino Visconti

    • Les Amants diaboliques (Ossessione, 1943, 2h20)
    • La Terre tremble (La terra trema, 1948, 2h40)
    • Notes sur un fait divers (Appunti su un fatto di cronaca, 1951, 8min)
    • Bellissima (Bellissima, 1951, 1h54)
    • Senso (Senso, 1954, 1h55)
    • Les Nuits blanches (Le notti bianche, 1957, 1h47)
    • Rocco et ses frères (Rocco e i suoi fratelli, 1960, 2h45)
    • Le Guépard (Il gattopardo, 1963, 3h05)
    • Sandra (Vaghe stelle dell’Orsa…, 1965, 1h45)
    • L’Etranger (Lo straniero, 1967, 1h45)
    • Les Damnés (La caduta degli dei, 1969, 2h35)
    • Mort à Venise (Morte a Venezia, 1971, 2h10)
    • Ludwig ou le crépuscule des dieux (Ludwig, 1973, 4h37)

    Best of restaurations 2010 

    • Confucius de Fei Mu (Confucius, 1940, 1h36)
    • La 317e section de Pierre Schoendoerffer (1965, 1h38)
    • Justin de Marseille de Maurice Tourneur (1934, 1h35)
    • Fellini Roma de Federico Fellini (Roma, 1972, 2h08)
    • Boudu sauvé des eaux de Jean Renoir (1932, 1h25)
    • Psychose d’Alfred Hitchcock (Psycho, 1960, 1h49)
    • Mes chers amis de Mario Monicelli (Amici miei, 1975, 2h20)
    • Le Tambour de Volker Schlöndorff (Die Blechtrommel, 1979, 2h22)

    Déjà classiques ! 

    • Z de Costa Gavras (1969, 2h07)
    • Les Valseuses de Bertrand Blier (1974, 1h57)
    • La Bonne année de Claude Lelouch (1973, 1h55)
    • La Vie de château de Jean-Paul Rappeneau (1965, 1h32)
    • Le Dossier 51 de Michel Deville (1978, 1h48)

    De retour sur les écrans !

    • La Classe ouvrière va au paradis d’Elio Petri (La classe operaia va in paradiso, 1971, 2h05)
    • Lenny de Bob Fosse (Lenny, 1974, 1h51)
    • Chasse à l'homme de Fritz Lang (Man Hunt, 1941, 1h45)
    • Le Voyage fantastique de Richard Fleischer (Fantastic Voyage, 1966, 1h40)
    • Rosemary's Baby de Roman Polanski (Rosemary's Baby, 1968, 2h16)

    Profondo rosso : le cinéma de Dario Argento

    • L’Oiseau au plumage de cristal (L’uccello dalle piume di cristallo, 1970, 1h32)
    • Le Chat à neuf queues (Il gatto a nove code, 1971, 1h52)
    • Suspiria (Suspiria, 1977, 1h38)
    • Ténèbres (Tenebrae, 1982, 1h41)
    • Phenomena (Phenomena, 1985, 1h50)

    Raretés US des années 70’

    • Cinq pièces faciles de Bob Rafelson (Five Easy Pieces, 1970, 1h38)
    • Point limite zéro de Richard C. Sarafian (Vanishing Point, 1971, 1h39)
    • Cisco Pike de Bill L. Norton (Cisco Pike, 1972, 1h35)
    • Le Brise-cœur d’Elaine May (Heartbreak Kid, 1972, 1h46)
    • Légitime violence de John Flynn (Rolling Thunder, 1977, 1h35)
    • Le Merdier de Ted Post (Go Tell the Spartans, 1978, 1h54)

    Evénements et hommages

    • Invitation à Jean-Louis Trintignant - Une journée bien remplie de Jean-Louis Trintignant (1972, 1h27)
    • A tribute to Anthony Quinn - Zorba le Grec de Michael Cacoyannis (Zorbas the Greek, 1964, 2h22)
    • Gaumont passionnément – 115 ans de Gaumont - French Cancan de Jean Renoir (1954, 1h37) précédé de Gaumont passionnément de Pierre Philippe (2010, 48min) 
    • Invitation à Peter von BaghHelsinki, Forever de Peter von Bagh (Helsinki, ikuisesti, 2008, 1h15)
    • Invitation à Jim Harrison, La Soif du mal d’Orson Welles (Touch of Evil, 1958, 1h35)
    • Mon festival à moi : séance jeune public - Le Roi et l’oiseau de Paul Grimault (1980, 1h23)

    Le cinéma français oublié : Raymond Bernard 

    • Le Joueur d'échecs (1926, 2h15)
    • Les Croix de bois (1931, 1h50)
    • Les Misérables (1933, 4h40)
    • Amants et Voleurs (1935, 1h45)
    • J'étais une aventurière (1938, 1h43)
    • Les Otages (1939, 1h45)
    • Adieu chérie (1945, 1h55)

    Sublimes moments du muet

    • Le Cameraman de Edward Sedgwick et Buster Keaton (The Cameraman, 1928, 1h10) avec l’Orchestre National de Lyon
    • Le Joueur d'échecs de Raymond Bernard (1926, 2h15) en copie neuve, accompagné au piano.

    Evénement du muet : trois chefs d’œuvres de Frank Borzage enfin visibles sur grand écran

    • L’Heure suprême
    de Frank Borzage (Seventh Heaven, 1927, 1h50)
    • L’Ange de la rue de Frank Borzage (Street Angel, 1928, 1h42)
    • L’Isolé de Frank Borzage (Lucky Star, 1929, 1h30

    Pour plus d'informations rendez-vous sur le site officiel du festival.

    Lien permanent Imprimer Pin it! 0 commentaire
  • Festival du Cinéma américain de Deauville 2010: programme, nouveautés, concours, informations pratiques

    deauville9.jpg
    nuits2.jpg
    deauvillesaison1.jpg

    Alors que dans quelques jours aura lieu l'ouverture du 36ème Festival du Cinéma Américain de Deauville et que la grille de programmation ne devrait pas tarder à être dévoilée, je vous propose, pour un récapitulatif de tous les articles publiés à ce sujet, de vous rendre sur In the mood for Deauville, mon blog entièrement consacré au Festival.  Ci-dessous un résumé de la programmation, des concours, des nouveautés et des informations pratiques de cette édition 2010.

     Entre les documentaires, les séries, les hommages, les master-class, les concerts, les avant-premières, la compétition...il serait vraiment difficile de ne pas trouver son bonheur tant cette programmation 2010 est diversifiée. Pour ma part, bien que ce soit mon 17ème festival,  je l'aborde toujours avec enthousiasme et impatience. Pour me suivre en direct n'oubliez donc pas de vous abonner à mon compte twitter dédié créé spécialement pour l'occasion et à la page Facebook d'In the mood for Deauville (qui compte déjà 635 membres).  

    twelve.jpg

    youwill2.jpg
    runaways.jpg

     Le Festival aura lieu du 3 au 12 septembre. Le jury longs-métrages sera présidé par la comédienne Emmanuelle Béart et composé de : la comédienne Jeanne Balibar, le réalisateur scénariste et comédien Lucas Belvaux, le réalisateur et scénariste Faoudi Bensaidi, la réalisatrice, scénariste, comédienne et metteur en scène de théâtre Christine Citti, le réalisateur et scénariste Fabrice Du Welz, le réalisateur et scénariste Tony Gatlif, le comédien Denis Lavant, le réalisateur et scénariste Abderrahmane Sissako, l'auteur, compositeur, interprète écrivain Nilda Fernandez. Le 11 septembre 2010 ce jury remettra le Grand Prix et le Prix du Jury. 

    Le jury Révèlations Cartier sera présidé par le cinéaste Manuel Pradal. Il sera accompagné de :le comédien Jonathan Lambert, la réalisatrice et scénariste Emma Luchini, la comédienne Roxane Mesquida, l'auteur et comédien Sébastien Thiery.

    Cette année au programme: 17 longs-métrages en avant-première parmi lesquels le dernier Woody Allen "Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu" dont je vous ai déjà parlé et dont vous pouvez lire ma critique  ici et que je vous recommande, ou encore "Kaboom" de Gregg Araki , "The Debt" de John Madden en première mondiale, "The Runaways" de Floria Sigismondi, "Twelve" de Joel Schumacher...,  12 films en compétition (dont 8 premiers films), 7 docs de l'Oncle Sam.

    basquiat.jpg

     

    kaboom2.jpg

     

    Comme année au programme également des hommages, comme toujours un des temps forts du festival: à Annette Bening, Greg Araki, Terry Gilliam avec également une master class de ce dernier (le 5 septembre, salle Lexington, au CID) qui succède ainsi à Andy Garcia.
    terry2.jpg

    En 2010, Deauville innove en s'intéressant aux séries avec "Deauville saison 1" proposant aux festivaliers de découvrir ou de redécouvrir des séries et d'assister à d'instructives master class sur l'écriture scénaristique de ces dernières, aspirant à devenir le nouveau rendez-vous incontournable dans ce domaine, destiné à encourager l'innovation avec surtout, le week end d'ouverture (les 4 et 5 septembre), des master class avec des auteurs de séries. Une nuit des séries vous sera également proposée au Casino.

    sopranos.jpg

     Autre innovation: la modification du planning de programmation puisque la compétition commencera cette année un jour plus tôt (le dimanche 5) et puisque la clôture aura également lieu un jour plus tôt (le samedi 11), ce qui permettra de revoir les films déjà projetés le dernier dimanche (à l'image de ce que fait le Festival de Cannes depuis de nombreuses années) proclamé ainsi "jour de fête".

     Certains regrettaient que la village du festival ait été un peu moins animé ces derniers années. Il semblerait qu'ils aient été entendus puisque les partenaires seront plus nombreux cette année. Vous pourrez par ailleurs y entendre des concerts comme l'excellent "Edward pour les intimes". 

    edward2.jpg
    Autre nouveauté: après un site internet officiel entièrement remanié le festival a également eu la bonne idée de s'inscrire sur les réseaux sociaux avec désormais une page Facebook et un compte twitter.
    nuits.jpg
    eve.jpg
    boulevard.jpg
     A ne pas manquer également: les Nuits Américaines , en partenariat avec la Cinémathèque Française, dont ce sera cette année la 4ème édition avec pour thème de cette édition 2010 des "portraits de femmes" et des classiques du cinéma comme "Rebecca", "Laura", "Eve" "Boulevard du crépuscule"... ou encore des films des 3 personnalités auxquelles il sera rendu hommage.
    angele.jpg

    Autre projection incontournable: celle du prix Michel D'Ornano , décerné à un premier film français, cette année décerné à Alix Delaporte pour "Angèle et Tony".

    blonde.jpg

    Parmi les moments phares également la remise du prix Lucien Barrière qui revient cette année à Joyce Carol Oates pour "Blonde".

    concoursville.jpg

    Sur In the mood for Deauville, vous trouverez également toutes les informations pratiques pour vous acheter un pass, pour venir au festival mais aussi tous les concours répertoriés pour gagner des invitations et toutes mes astuces engrangés en 17 ans de festival. Les 80 pass que je vous proposais ont été remportés. Vous pouvez néanmoins encore en gagner sur: le site des 150 ans de la ville de Deauville, la page Facebook officiel du festival, Virgin radio (pour la première fois partenaire du festival), intercités sncf , la page Facebook Orange Vidéo Party ou encore sur les blogs Cinémaniac et le blog du cinéma. Tous les nouveaux concours vous seront annoncés et détaillés sur In the mood for Deauville.

    Le Festival de Deauville reste dans tous les cas très accessible. Vous pouvez d'ores et déjà réserver votre pass en cliquant ici (150€ pour un pass permanent, 30€ pour un pass journalier, 12€ pour un pass journalier si vous êtes étudiant, âgé de - de 26 ans ou demandeur d'emploi) et sachez également que si les séances du soir sont sur invitation au CID, les films passent parfois en même temps au casino et vous pouvez, si vous êtes détenteurs d'un pass permanent, obtenir ces invitations sur les terrasses du festival, à 14H30, ou obtenir des last minute tickets à 19H.

    Par ailleurs si vous rêvez d'un séjour vip c'est aussi possible. Rendez-vous sur In the mood for Deauville et sur In the mood for luxe pour en savoir plus également à ce sujet.

    pass.jpg

    Nous ne connaissons pas encore les films d'ouverture et de clôture. Je ne manquerai pas de vous les communiquer dès que ce sera le cas ainsi que les éventuels ajouts au programme. Je publierai également la grille de programmation. Je vous communiquerai également la liste des personnalités attendues. En attendant,  pour tous les détails rendez-vous sur In the mood for Deauville.

    Lien permanent Imprimer Catégories : FESTIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE 2010 Pin it! 2 commentaires