Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • Concours: 5x2 places pour "La Reine des pommes"de Valérie Donzelli

    reine.jpgJe vous propose aujourd'hui de gagner 5 places pour deux pour "La reine des pommes" de Valérie Donzelli dont vous pouvez lire ma critique en cliquant ici. Le film sort en salles mercredi prochain 24 février.

    Pour remporter ces places, soyez les premiers à répondre aux questions suivantes, et à m'envoyer vos réponses obligatoirement accompagnées de vos coordonnées postales à inthemoodforcinema@gmail.com avec, comme intitutlé de l'email "Concours La Reine des pommes":

    1. Comment s'appelait le court-métrage de Valérie Donzelli sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs?

    2. Dans quelle ville se termine "La Reine des pommes"?

    3. Quel acteur interprète Pierre, Paul, Jacques, Mathieu?

    Lien permanent Imprimer Catégories : CONCOURS/JEUX Pin it! 2 commentaires
  • Critique - "La reine des pommes" de Valérie Donzelli

    reine.jpg

    Adèle (Valérie Donzelli) une jeune trentenaire se fait quitter par Mathieu (Jérémie Elkaïm), l'amour de sa vie. Anéantie, suffoquée, Adèle ne pense plus qu'à une chose : mourir. Rachel (Béatrice de Staël), une cousine éloignée, la prend en charge. Elle décide d'aider Adèle en essayant de lui trouver du travail, de lui redonner goût à la vie et de la conseiller sentimentalement. Son principal conseil : coucher avec d'autres hommes afin de désacraliser cette histoire. Ce sera Pierre, Paul et Jacques (dans les trois cas, Jérémie Elkaïm).

    Adèle donc. Déjà tout un programme truffaldien, Truffaut à qui Valérie Donzelli n'emprunte pas seulement le nom d'une de ses héroïnes mais aussi une tristesse désinvolte, un ton ludique, une légèreté, une narration, un personnage décalé et anachronique à la Antoine Doinel, un jeu agréablement suranné à la Jean-Pierre Léaud. Ajoutez à cela un marivaudage qui relève de Rohmer, des passages en-chantés, enchanteurs à la Demy et une note d'Agnès Varda ou d'Emmanuel Mouret et vous obtiendrez un premier film aussi singulier qu'attachant. Ces multiples références assumées et même proclamées auraient pu alourdir et plomber l'ensemble, et nous agacer mais Valérie Donzelli a l'intelligence de ne pas se prendre au sérieux et de se tourner en ridicule juste à temps pour que son film ne le soit pas. Loin de là !

    Avec un  sujet galvaudé, grâce à un ton et un personnage burlesques, à des situations cocasses, à des dialogues décalés, Valérie Donzelli nous emporte dans sa comédie légère aux airs de Nouvelle Vague rafraîchissante et dans son univers (scénariste, réalisatrice, actrice, elle a aussi composé, écrit, interprété la musique du film).

     La légèreté des moyens rend service au sujet puisque le même acteur interprète tous les hommes que rencontre Adèle, tous les hommes en qui elle voit celui qu'elle a perdu, qu'ils s'appellent (avec beaucoup d'ironie) Pierre, Paul ou Jacques.

    Seule la fin, à new York (où Adèle a un nouveau regard sur un nouveau monde, quand la reine des pommes se retrouve dans la grosse pomme) redevient sérieuse là où le film aurait peut-être gagné à rester dans le décalage et la légèreté.

    Sélectionné à la Quizaine des réalisateurs pour son court-métrage « Il fait beau dans la plus belle ville du monde »,  avec « La Reine des pommes » Valérie Donzelli a reçu le prix du public du festival d'Angers.

    Un film fantaisiste, attachant, parfois même touchant qui sort du cadre formaté des comédies habituelles et on aurait bien tord de s'en priver et de ne pas se laisser enchanter par cet air connu et joliment singularisé.

    Remarque :  Les plus cinéphiles s'amuseront à reconnaître Serge Bozon, Dominik Moll et Gilles Marchand.

     

  • Inthemoodforcinema en direct des César 2010?!

    césar.jpg

    Hier, j'ai appris que j'étais accréditée pour assister à la cérémonie des César 2010 en salle presse, donc en direct du théâtre du Châtelet, samedi prochain. J'avoue que j'ignore encore si la perspective d'assister à la cérémonie au milieu d'une horde de journalistes me réjouit davantage que celle de la regarder tranquillement et mieux de mon salon. J'y avais déjà assisté en 2006 mais dans la salle "normale", année mémorable et particulièrement agitée, entre altercations et manifestations d'intermittents qui avaient d'ailleurs retardé le début de la cérémonie .

     Donc soit je vous raconte la cérémonie via twitter (cliquez ici pour suivre inthemoodforcinema.com sur twitter) en direct du Châtelet dans la fameuse salle presse (si certains d'entre vous y seront ou y sont déjà allés, faîtes-moi signe dans les commentaires), soit comme l'an passé je la commente minute par minute sur le blog. Dans tous les cas, vous pourrez suivre la cérémonie en direct sur inthemoodforcinema.com !

    En attendant vous pouvez retrouver la liste des nommés en cliquant ici. Avant la fin de la semaine, je vous livrerai mes commentaires et pronostics .

    Lien permanent Imprimer Catégories : CESAR 2010 Pin it! 8 commentaires
  • Palmarès du Festival de Berlin 2010: Roman Polanski reçoit l'ours d'argent de la mise en scène

    berlin2.jpgLe jury de la 60ème Berlinale présidé par Werner Herzog vient de décerner son palmarès. Roman Polanski a reçu l'ours d'argent de la mise en scène pour "The Ghost Writer" (voir bande annonce ci-dessous) alors que c'est le film turc "Bal" qui a reçu l'ours d'or.

    • berlin1.jpgOurs d'or : Bal (Miel) de Semih Kaplanoglu (Turquie)
    • Ours d'argent, Prix Du Jury : If I Want To Whistle, I Whistle (Si je veux siffler, je siffle) de Florin Serban (Roumanie)
    • Ours d'argent de La Mise En Scène : The Ghost Writer de Roman Polanski (France, Pologne)
    • Ours d'argent Meilleure Actrice : Shinobu Terajima dans Caterpillar de Koji Wakamatsu (Japon)
    • Ours d'argent Meilleur Acteur : Grigory Dobrygin & Sergei Puskepalis dans How I ended this Summer de Alexej Popogrebski (Russie)
    • Ours d'argent Meilleure Photo et Contribution Artistique : How I ended this Summer de Alexej Popogrebski (Russie)
    • Ours d'argent Meilleur Scénario : A Part Together de Wang Quan'an
    • Prix Alfred Bauer : If I Want To Whistle, I Whistle (Si je veux siffler, je siffle) de Florin Serban (Roumanie)

     

     

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : IN THE MOOD FOR NEWS (toute l'actualité ciné) Pin it! 0 commentaire