Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Planche(s) contact 2011 : le nouveau festival de la photographie de Deauville

    P1030614.JPG

    Deauvilleclôture 016.JPG

    deauville7.jpg

    P1030673.JPG

     

    festivalphoto.jpg

    ferrera 040.JPG

    concoursphoto6.jpg

     

    Deauville, ce n'est évidemment pas seulement le cinéma mais ce sont aussi des évènements toute l'année au premier rang desquels, depuis 2010, "Planche contact", le nouveau festival de photographie de Deauville qui comprend expositions et concours photo. Je me rendrai sur place pour le couvrir à l'invitation de la Mairie, organisatrice de l'évènement, samedi et dimanche prochains.

     En attendant de vous donner rendez-vous , en direct de Deauville, retrouvez toutes les informations sur l'évènement ci-dessous (ainsi que les informations sur le concours organisé à cette occasion auquel je vous invite à participer) et quelques unes de mes photos favorites de Deauville prises au cours de mes différentes pérégrinations festivalières (vous pourrez en retrouver beaucoup d'autres sur http://www.inthemoodfordeauville.com )et qui reflètent son caractère changeant, de multiples facettes caractéristiques de sa belle mélancolie qui m'envoûte toujours autant, très éloignée des quelques "clichés" auxquels on tend si souvent à la réduire, ...18 ans après y avoir mis les pieds pour la première fois.

    medium_asiab23.JPG

    Depuis sa création en 1860 et son réveil en 1912, Deauville a accueilli nombre de photographes majeurs du XXe siècle.

    Depuis quatre ans, Deauville leur consacre chaque été une exposition de plein air sur les Planches. Et, sous l’appellation Planches Contact, la photographie est au centre d’un nouveau festival créé en 2010. Le festival Planches Contact de Deauville s’est donné quatre objectifs : 
    1. renouveler et constituer un patrimoine photographique en invitant des photographes à porter leur regard sur Deauville et ses réalités ; 
    2. soutenir de jeunes talents par des résidences et un prix de la photo décerné par un jury de professionnel ;
    3. partager la photographie avec un large public, avec des expositions, des rencontres, un concours photographique ouvert à tous ;
    4. constituer une collection publique des photographies prises à Deauville

     La deuxième édition de Planches Contact se déroulera du 29 octobre au 30 novembre 2011. Elle propose :
    - cinq commandes et résidences photographiques passées à DAVID AMSTRONG, YVES MARCHAND ET ROMAIN MEFFRE, MASSIMO VITALI, LARS TUNBJÖRK, NAMSA LEUBA.
    - six résidences photographiques des étudiants de l’ECAL (Lausanne) et du Royal College of Art (Londres).

    LE CONCOURS PHOTO:

    Maclaine 014.JPG

    deauville2011dernier 100.JPG

    deauville2011dernier 140.JPG

    deauville2011dernier 141.JPG

    watts 016.JPG

     

    deauville2011dernier 118.JPG

    deauville2011dernier 015.JPG

    P1030623.JPG

    Comme chaque année, à cette occasion, la Ville de Deauville organise en effet  également son concours annuel de photo sur le thème de la 25ème heure.  Dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 octobre 2011, le passage à l'heure d'hiver offre un espace-temps virtuel, d'une heure, d'une nuit exceptionnelle permettant d'exprimer ses talents de photographe. Une occasion unique et annuelle pour s'offrir une tranche de vie supplémentaire, pour créer, observer, arpenter Deauville.

    Tous les chasseurs d'images, amateurs ou professionnels, sont invités à donner leur vision ou leur perception imaginaire de la "25e heure" à Deauville. 

     En savoir plus : www.deauville.fr

    LE PROGRAMME DU CONCOURS:

    Samedi 29 octobre

    A partir de 21h30 : rendez-vous à la Villa Le CercleA minuit : départ des photographes

    Avant 1 heure du matin : retour des photographes pour la remise de leur photo préférée (fichier numérique horodaté) 

     Dimanche 30 octobre

    A partir de 11h : exposition des photos

    A 12h : délibération du jury présidé par Bettina Rheims et remise des prix aux lauréats

    A gagner :1er prix : un week-end à Arles pour 2 personnes pendant le prochain festival de la photographie "Les Rencontres d'Arles" qui aura lieu en juillet-août 2012 et un coffret de 5 montres Swatch

    2e au 6e prix : 1 montre Swatch

     Inscrivez-vous dès maintenant sur http://www.deauville.frou au Swatch store de Deauville (72-74 rue Désiré le Hoc)

     Un rendez-vous convivial, artistique, original auquel je participerai et vous invite également à participer.

    Lien permanent Imprimer Catégories : IN THE MOOD FOR NEWS (toute l'actualité ciné) Pin it! 0 commentaire
  • Critique de "Coco avant Chanel" d'Anne Fontaine (Dimanche, France 2, 20H45)

    coco2.jpg

    Alors le film de Jan Kounen « Coco Chanel et Igor Stravinsky » clôturait le 62ème Festival de Cannes, c’est la même année qu'Anne Fontaine s'intéressa à Chanel, ou plutôt à Coco, l’enfant placée dans un orphelinat avec sa sœur Adrienne (Marie Gillain), puis à la chanteuse sans voix et sans voie qui s’époumone et cherche un bon parti dans un bar interlope où se mêle une foule bigarrée et où elle rencontrera Etienne Balsan (Benoît Poelvorde), puis à la couturière dans l’arrière-boutique d’un tailleur de province, puis à l’anticonformiste, déjà,  dans le château de Balsan…

     

    La bonne idée est d’avoir choisi un moment précis et déterminant de sa vie, nous épargnant le classique biopic avec maquillage outrancier et ridicule de rigueur, et d’avoir choisi cette période qui éclaire sa personnalité, son parcours, toute une époque aussi, celle où les femmes étaient encore corsetées et avides de liberté(s)...

     

     A la fois fière et arriviste, forte et fragile, émouvante et agaçante, frondeuse et menteuse, svelte et cassante, androgyne et symbole de féminité, comme son titre l’indique, le grand intérêt du film est de nous faire découvrir Coco avant qu’elle devienne Melle Chanel, avant qu’elle se fasse un nom, son obsession :  qu’on se batte pour dîner à sa table, elle que Balsan faisait, dans un premier temps, dîner dans l’arrière-cuisine avec les domestiques. Elle s’humanise en tombant amoureuse de Boy Capel ( Alessandro Nivola, assez transparent pourtant) mais elle y perd aussi de son mordant, et le film avec elle...

     

    Audrey Tautou prête ses traits androgynes, sa fragilité apparente, sa détermination inébranlable, son allure et son élégance à ce fabuleux destin et moi qui dois avouer avoir souvent (mal) jugé son jeu assez limité, j’ai été totalement embarquée par son personnage, oubliant Audrey Tautou pour ne plus voir que Coco, fière et rebelle, éprise de liberté et terriblement vivante.

     

    Si la mise en scène reflète l’élégance de son personnage principal, dommage que Coco ne lui ait pas aussi insufflé sa liberté, son anticonformisme et sa modernité. Anne Fontaine nous avait habitués à des mises en scène fiévreuses, voire charnelles, mettant habilement en lumière passions destructrices et dévastatrices, d’où probablement ma déception devant cette réalisation académique même si, l’espace d’un instant, une caméra qui glisse avec sensualité sur les étoffes et caresse amoureusement le noir et blanc, nous rappelle la langueur envoûtante dont son  cinéma sait faire preuve.

     

    Le scénario qui a l’élégante simplicité de son personnage principal a été coécrit par Anne Fontaine avec Camille Fontaine et Christopher Hampton (notamment scénariste de « Chéri » et des « Liaisons dangereuses », mais, côté scénario, on lorgne ici malheureusement davantage du côté du premier) et la musique a été composée par le très demandé Alexandre Desplat (notamment nommé aux Oscars pour la musique de « L’Etrange histoire de Benjamin Button » de David Fincher) apportant au film la touche de lyrisme qui lui fait défaut.

     

    Quant à Benoît Poelvoorde dont Anne Fontaine avait déjà révélé une autre facette dans l’excellent « Entre ses mains », il excelle à nouveau parvenant à être tour à tour odieux, touchant, désinvolte,  pathétique  et Emmanuelle Devos en courtisane est assez réjouissante.

     

    Reste ce plan final où Coco devenue Chanel regarde son passé défiler en même temps que ses mannequins, un regard dans lequel se reflète une jubilation mélancolique, le regard d’une actrice qui a intelligemment su se départir du mimétisme pour incarner un personnage, faire oublier l’original tout en lui rendant hommage, et dont la forte personnalité laisse une empreinte dans son sillage, le film s’effaçant devant celle-ci, devant Chanel et celle qui l’incarne admirablement. Rien que pour cela, ce parfum entêtant d'une forte personnalité, ce film vous est recommandé par Inthemoodforcinema.com.

     

    Dimanche, à 20H45, sur France 2.

    Lien permanent Imprimer Catégories : IN THE MOOD FOR NEWS (toute l'actualité ciné) Pin it! 0 commentaire
  • Les Courts Métrages concourant au César du Meilleur Film d'animation 2012

    césar.jpg

    Depus deux ans, j'ai le plaisir d'assister aux César en direct, en salle presse la première année et dans la salle du Châtelet l'an passé (où j'avais déjà assister à la cérémonie il y a quelques années). Vous avez pu suivre ici mes récits et vidéos de ces évènements (cliquez ici pour mon compte rendu des César 2010 avec, en bonus, ci-dessous, mes vidéos d'Harisson Ford aux César 2010 et là pour mon compte rendu des César 2011), c'est pourquoi cette année je continuerai à vous informer régulièrement de l'actualité des César.

    Le Comité Animation de l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma a sélectionné les 10 films suivants, qui vont concourir, avec l’ensemble des films de long métrage d'animation de production française  sortis en salle durant l'année 2011, au César du Meilleur Film d’Animation 2012

    Cette sélection est la suivante : ·         

    ADIEU GENERAL  Réalisation : Luis Briceno /Production : Trois Fois Plus / 5 mn ·     

    LE CIRQUE  Réalisation : Nicolas Brault / Production : Folimage Studio / 7 mn · 

    LA DOUCE Réalisation : Anne Larricq / Production : Les Films à Carreaux / 8 mn ·        

    LA FEMME A CORDES Réalisation : Vladimir Mavounia-Kouka / Production : Caïmans Productions/ 15 mn

    IL ETAIT UNE FOIS L’HUILE Réalisation : Vincent Paronnaud / Production : Je suis bien content / 14 mn

    JEAN-FRANÇOIS Réalisation : Bruno Mangyoku, Tom Haugomat / Production : Cube Creative Computer Company / 6 mn ·         

    PLANET Z Réalisation : Momoko Seto / Production : Sacrebleu Productions / 9 mn ·         

    LA QUEUE DE LA SOURIS Réalisation : Benjamin Renner / Production : La Poudrière / 4 mn · 

    THE GLOAMINGRéalisation : Nobrain / Production : Autour de Minuit Productions / 14 mn · 

    VASCORéalisation : Sébastien Laudenbach / Production : Les Films du Nord / 11 mn  

    Les membres de l’Académie pourront voir ou revoir ces courts métrages en salle à l'occasion d'une séance spéciale organisée par l'Académie des César au cinéma Le Balzac à Paris le 17 décembre 2011 en matinée. Ces dix films leur seront également présentés sur un DVD unique, qui sera inséré dans le "Coffret DVD César 2012" que chacun des membres votants de l'Académie recevra personnellement à son domicile à la fin

    du mois de Décembre.Le premier tour de vote désignera les films "nommés" pour le César du Film d'Animation, choisis parmi les courts métrages ci-dessus et l'ensemble des longs métrages de la production française d'animation de l'année.

    Les nominations seront révélées lors de la conférence de presse d'annonce des nominations qui aura lieu au mois de janvier 2012.

    Lien permanent Imprimer Catégories : CESAR 2012 Pin it! 0 commentaire
  • Concours : Gagnez votre exemplaire de Studio Ciné Live de novembre 2011

    couverture.jpeg

    Outre un dossier très complet sur Jude Law que vous pourrez retrouver prochainement dans "Contagion" également au sommaire de ce mois-ci dans Studio Ciné Live: une rencontre avec Isabelle Huppert, une enquête sur George Clooney, un reportage sur le tournage du dernier Tim Burton avec Johnny Depp, des articles sur les coups de coeur de la rédaction que sont "Polisse" (qui est aussi celui d'Inthemoodforcinema pour cette semaine, retrouvez ma critique ici) avec notamment la leçon de cinéma de Maïwenn et "Intouchables" mais aussi les rubriques habituelles avec la rencontre entre les lecteurs et une personnalité qui fait l'actualité (ce mois-ci Omar Sy), un flash-back sur "Métropolis" de Fritz Lang et un dossier sur "Romy Schneider" etc.

     Pour remporter cet exemplaire, soyez le premier ou la première à me donner par email, les titres des 4 films suivants à inthemoodforcinema@gmail.com avec, pour intitulé de votre email "Concours Studio Ciné Live" en n'oubliant pas de joindre vos coordonnées. Tous ces films ont un rapport avec les sujets précités et vous ont été recommandés par inthemoodforcinema.com .

    1.

    studio101.jpg

    2.

    studio102.jpg

    3.

    studio103.jpg

    4.

    studio104.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : CONCOURS/JEUX Pin it! 0 commentaire