Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Les César en direct en attendant le palmarès et le compte rendu

    césar.jpgJe vous rappelle que vous pourrez me suivre en direct des César et du théâtre du Châtelet, pour une soirée exceptionnelle, ce soir, sur twitter (http://twitter.com/moodforcinema ) en attendant mon compte rendu et le palmarès détaillé.

    Cliquez ici pour retrouver mon dossier complet spécial César avec : les nominations, mes pronostics et tout ce qu'il faut savoir sur cette 36ème cérémonie des César.

    Exceptionnellement, pas d'actualité depuis 2 jours sur inthemoodforcinema mais je vous promets pas mal d'évènements à venir pour me rattraper et bien sûr de nouvelles critiques de films. Et en attendant, vous pouvez toujours essayer de gagner votre pass permanent pour le Festival du Film Asiatique de Deauville.

  • Avant-première – Critique de « Fighter » de David O.Russell avec Mark Wahlberg, Christian Bale, Amy Adams

     

    ft.jpg

    Il est curieux (ou significatif) de constater à quel point les thématiques des films en lice cette année pour les Oscars se ressemblent en ce qu’ils mettent en scène le combat d’un homme (ou d’une femme) face à lui-même ou elle-même ( « 127 heures », « Black swan », « Le discours d’un roi » et « Fighter ») voire pour lui-même (« The social network »). Alors que de nombreux citoyens, dans le monde arabe, se battent aujourd’hui pour la démocratie et la liberté, assisterons-nous à une recrudescence des films politiques après cet afflux de films « égocentrés » ? A suivre…

    Micky Ward  (Mark Wahlberg) est un jeune boxeur dont la carrière stagne et dont le demi-frère, Dicky Elund, (Cristian Bale) est une ancienne gloire du ring avant qu’il ne sombre dans la drogue et ne fasse de la prison. Désormais, il n’est plus que l’ombre de lui-même.  De son côté, Micky rencontre Charlene (Amy Adams), une jeune femme au caractère bien affirmé qui travaille comme barmaid dans le café de la petite ville de Lowell (Massachussetts). Elle va l’aider à relancer sa carrière et à s’émanciper de sa famille envahissante. Mais les chemins de Micky et Dicky semblent inextricablement liés…

    Les films sur la boxe sont tellement nombreux (parmi lesquels de nombreux grands films : « Million dollar baby », « Raging bull », « Rocco et ses frères » -dans une moindre mesure, la boxe n’étant pas le sujet central-, « Girlfight », « The Wrestler »…) que c’est presque un genre à part entière, il est donc périlleux et présomptueux de vouloir apporter sa pierre à l’édifice.

    Le film est quasiment une parabole du projet en lui-même puisque Mark Wahlberg s’est réellement battu (tout de même uniquement au sens figuré) pour qu’il se fasse, à la fois en étant producteur exécutif et en s’entraînant plusieurs années pour incarner Micky Ward.

    Toute l’intelligence du projet réside dans le point de vue et l’angle choisi puisqu’il s’agit d’abord de nous monter la cellule familiale (au propre comme au figuré) et les enjeux pour celle-ci que représente la carrière de Micky. Toute la famille semble être derrière lui et surtout vivre à travers lui qui est, jusqu’à se rencontre avec Charlene, plutôt velléitaire.  Et quelle famille ! Pour le moins truculente, que ce soit la mère incarnée par une Melissa Leo méconnaissable ou les sept sœurs dont il est dommage qu’elles ne soient identifiables que comme une masse indifférenciée, grégaire, hostile, quasiment analphabète. J’aurais ajouté que ce n’était pas « crédible » si je n’avais lu depuis que certaines incarnent leurs propres rôles… La petite ville de Lowell  est par ailleurs un personnage à part entière : ancienne ville industrielle en plein déclin au charme désenchanté où ont par ailleurs réellement vécu Micky et Dicky Ward.

    « Fighter » est en effet inspiré d’une histoire vraie, celle du boxeur Micky Ward qui, après une spectaculaire série de victoires à la fin des années 80, connaît une véritable traversée du désert de trois ans avant de faire un exceptionnel retour en 1994.

    L’homme à terre qui fait face à l’adversité, surmonte les difficultés et trouve la voie de la rédemption ( ce qui est d’ailleurs valable pour les deux frères) : des thèmes évidemment universels que la boxe, d’abord en arrière plan, permet d’illustrer métaphoriquement jusqu’à la scène finale, terriblement efficace, qui fait exploser l’émotion  et la rage contenues pendant tout le film.

    La réalisation du film devait initialement être confiée à Darren Aronofsky qui est finalement resté attaché au projet en tant que producteur exécutif.  Peut-être aurait-il apporté au film ce lyrisme qui lui fait défaut –ce qui pour certains sera d’ailleurs une qualité- témoignant de la sobriété avec laquelle le sujet est traité, et un refus  plutôt judicieux de l’aspect larmoyant dans lequel il aurait été aisé de tomber.

    L’autre bonne idée (avec le point de vue sur le sujet) c’est le choix des acteurs Mark Wahlberg et Christian Bale  (Matt Damon et Brad Pitt ont tous les deux été initialement pressentis pour incarner Dick Ecklund, avant que le rôle ne soit finalement confié à Christian Bale.)  Le premier, velléitaire puis déterminé et combattif, le second méconnaissable, avec son visage émacié, son allure fantomatique, ancienne gloire dont on ne sait s’il doit son titre au talent ou à la chance.

    Malgré quelques baisses de rythme, et un univers, celui de la boxe, maintes fois abordé au cinéma, Daid O.Russell a su en exploiter tout le potentiel cinématographique et spectaculaire et se différencier des précédents films sur le sujet grâce à un angle de vue original et des acteurs habités par leurs personnages. Beaucoup plus que l’histoire vraie à laquelle on tenterait de le réduire : « Fighter » est un film universel sur la combattivité et l’amour fraternel.

      Un film à ne pas manquer et à suivre de près dimanche lors de la cérémonie des Oscars. Fighter a ainsi reçu le Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle, et celui de la meilleure actrice dans un second rôle. Il a également obtenu 7 nominations aux Oscars, dont celui du meilleur film et celui du meilleur réalisateur, des Oscars dont je vous reparle d’ailleurs très bientôt.

     Sortie en salles : le 9 mars

    Lien permanent Imprimer Catégories : CRITIQUES DES FILMS A L'AFFICHE EN 2011/2012 Pin it! 4 commentaires
  • Programme des films en compétition pour le 13ème Festival du Film Asiatique de Deauville

     

     

    Je vous rappelle que vous pourrez suivre ce 13ème Festival du Film Asiatique sur ce blog et sur mon blog  entièrement consacré au Festival du Film Asiatique de Deauville et au Festival du Cinéma Américain de Deauville "In the mood for Deauville" et que je vous permets de remporter 10 pass permanents pour le festival.

    Cliquez ici pour retrouver la liste et les synopsis des films en compétition (longs-métrages et Action asia).

     Je vous invite également à suivre le compte twitter d'Inthemoodfordeauville pour suivre le festival en direct. Pour en savoir plus, rendez-vous également sur le site officiel du festival.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Festival du Film Asiatique de Deauville 2011 Pin it! 0 commentaire
  • En attendant le palmarès complet des César 2011 et mon compte rendu en direct du Châtelet : nominations commentées, pronostics, infos, critiques…pour tout savoir sur cette 36ème cérémonie!

    césar.jpg

    Un petit article récapitulatif sur ces César 2011 (36ème cérémonie) avec toutes les nominations, mes pronostics, les critiques des films en compétitions et les divers moyens de suivre la cérémonie. Après avoir assisté à la cérémonie dans la salle du Châtelet, en 2006 (une année bien chaotique comme je vous le racontais, ici), et en salle presse l’an passé, j'assisterai à la cérémonie dans la salle du Châtelet, si possible de vous la commenter en direct sur twitter  (suivez le compte twitter d'inthemoodforcinema en cliquant ici si ce n'est déjà fait) et si cela ne l’est pas, je vous ferai un compte rendu détaillé de cette soirée au retour, avec sans doute moins de vidéos (voire pas du tout) inédites que l’an dernier en salle presse mais une autre approche vraiment « in the mood for cinema ».

    C'est Romy Schneider, la première lauréate du César de la meilleure actrice en 1976 qui figure sur l'affiche de la 36ème cérémonie des César.  La photo est extraite de "L'Enfer" d'Henri-Georges-Clouzot, un sublime film inachevé dont vous pouvez retrouver ma critique ici.

    cesar99.jpg

     

     

    La cérémonie aura lieu ce vendredi 25 février, au théâtre du Châtelet et sera retransmise à partir de 21H sur Canal+ (en clair) mais également sur canaplus.fr . La cérémonie sera également retransmise en direct sur la radio RTL. Les invités arrivent à 18H30 (je devrais donc twitter dès cette heure, là encore si j'en ai la possibilité).

    ca3.jpg

    Vous pourrez bien entendu retrouver ici le palmarès complet et commenté de ces César 2011 dès ce vendredi soir, après la cérémonie.

    Quelques rappels :

    -Un nouveau César, celui du Meilleur film d'animation, s'ajoutera pour la première fois cette année aux traditionnels César.

    -La cérémonie serait présentée par Antoine de Caunes succédant à Valérie Lemercier et Gad Elmaleh.

    -Jodie Foster en serait la présidente, succédant à Marion Cotillard.

    -Un César d’honneur sera remis à Quentin Tarantino. (vraisemblablement par Mélanie Laurent même si le nom de Diane Krüger a également été évoqué)

    -En tête des nominations, sans surprise « Des hommes et des dieux » avec 11 nominations. Viennent ensuite « The Ghost writer » avec 8 nominations puis « Gainsbourg vie héroïque » avec 8 nominations.

    7 nominations pour  « La Princesse de Montpensier »   (un juste retour des choses pour ce film injustement méprisé à Cannes et lors de sa sortie).

    -L’évènement de cette année, c’est aussi le nombre de nominations pour des comédies, genre réputé méprisé par les César cette année à l’honneur. Ainsi dans la catégorie meilleure film on retrouve   « L’arnacoeur » (5 nominations) et « Le nom des gens » (4 nominations mais dans des catégories « principales »). (et alors que « Les petits mouchoirs » de Guillaume Canet, un des gros succès de 2010, ne récoltent que deux nominationbs). Si la première est charmante et la seconde très drôle (mais le scénario totalement abracadabrantesque et à mon sens faussement politiquement incorrect ), difficile de comparer avec un sublime film comme « The Ghost Writer » ou même avec « Tournée », « Des hommes et des dieux », « Gainsbourg, vie héroïque » qui leur sont à mon avis en tous points supérieurs.  « Des hommes et des dieux » vient d’obtenir le prix Lumière du meilleur film. Cela préfigure-t-il les César ou les membres de l’Académie se distingueront-ils ?

    -« Tout ce qui brille » « Les émotifs anonymes » pour moi les deux meilleures comédies de l’année n’obtiennent que deux nominations pour le premier et une pour le second. Etonnante l’absence de Benoît Poelvoorde dans la catégorie meilleur acteur.

    -Catégorie meilleure actrice, incroyable absence de Juliette Binoche (en raison de la nationalité du film?) pourtant à mon avis une des plus belles prestations qu’il m’ait été donné de voir dans ce qui est pour moi un des 10 meilleurs films de l’année : « Copie conforme ». Plus réjouissante en revanche la présence de Charlotte Gainsbourg pour le très beau film "L'arbre". Les nommées jouent dans cinq films très différents qu’il est difficile de comparer : cinq actrices remarquables dans les rôles en question. Un choix sans doute cornélien pour les membres de l’Académie. Kristin Scott Thomas vient d’obtenir le prix Lumière de la meilleure actrice pour « Elle s’appelait Sarah ». Là encore deux comédies ont été sélectionnées (« Potiche » et « Le nom des gens »).

    -Côté scénario, quelle surprise également de trouver  à nouveau « Le nom des gens » dans cette catégorie, une très bonne idée certes mais un scénario assez bancal contrairement à celui de « The Ghost Writer » (nommé comme meilleure adaptation).

    -Catégorie meilleur acteur, on retrouve nouveau Gérard Depardieu (pour la 16ème fois !) et là encore « Le nom des gens » avec Jacques Gamblin. Mon cœur balance entre Eric Emolsino et Lambert Wilson (formidable dans « Des hommes et des dieux » mais également dans « La Princesse de Montpensier » qu’il est dommage de ne pas voir nommé ici pour le même acteur comme ce fut cas pour les Lumières).

    -Alors que la comédie est à l’honneur il est étonnant de constater que « Les petits mouchoirs », plus grand succès populaire de l’année, ne sont nommés que dans des catégories relativement « secondaires » et n’aient que deux nominations en meilleurs seconds rôles : Valérie Bonneton (qui y est en effet extraordinaire et qui devra « affronter » Laetitia Casta, incroyable Brigitte Bardot dans le film d’Eric Emolsino) et Gilles Lellouche.

    Catégorie meilleur second rôle masculin, là encore les César se démarquent puisque Michael Lonsdale qui vient de recevoir le prix Lumière du meilleur acteur est nommé comme meilleur second rôle masculin.

    --Catégorie meilleur film étranger, difficile de comparer entre « Les amours imaginaires » et « Inception », deux films très inventifs à leur manière même si ma préférence va au petit génie Xavier Dolan.

    -...et dernier rappel: les CESAR s'écrivent sans s à la fin...

    Pour en savoir plus: le site de l'Académie des César . Egalement le site de Canal plus spécial César.

    Retrouvez, ci-dessous mes commentaires sur les nominations et :

    Mes pronostics: en vert

    Mon propre vote: en rouge

    La couleur bleue signifie que les deux coïncident.

    Nominations/pronostics/votes:

    Meilleur réalisateur:

    Comme les Lumières préfigurent en général les César (de même que les Golden Globes préfigurent les Oscars), et que ces derniers ont couronné Polanski, je pense que les César voteront aussi pour Polanski, pour moi également le réalisateur français de l'année.


    Matthieu Amalric pour Tournée
    Olivier Assayas pour Carlos
    Xavier Beauvois pour Des Hommes et des Dieux
    Bertrand Blier pour Le Bruit des glaçons
    Roman Polanski pour The Ghost Writer 

     Meilleur film

    Pour moi, le film de l'année, c'est "Tournée" de Mathieu Amalric, même si je redoute que les César ne choisissent l'outsider "Le nom des gens" qui a bénéficié d'un vrai bouche à oreille favorable, mais, là encore comme les Lumières préfigurent les César et que le film de Xavier Beauvois a été couronné du Lumière du meilleur film, je pronostique "Des hommes et des dieux".

     L'arnacoeur

    Le nom de gens

    The Ghost Writer

    Tournée

    Des hommes et des dieux

    Gainsbourg (vie héroïque)

    Mammuth

    Meilleure actrice

    Choix cornélien pour moi car j'avoue que j'ai trouvé ces actrices toutes aussi excellentes les unes que les autres, sans exception. Mon coeur balance entre Isabelle Carré et Catherine Deneuve mais comme j'ai beaucoup aimé le film de Jean-Pierre Améris malheureusement nommé uniquement dans cette catégorie, je vote pour Isabelle Carré tout en pronostiquant que les César voteront pour Catherine Deneuve (même si les Lumières ont choisi Kristin Scott Thomas et même si Sara Forestier pourrait là aussi créer la surprise).

     Isabelle Carré dans Les émotifs anonymes

    Catherine Deneuve dans Potiche

    Sara Forestier dans Le nom des gens

    Charlotte Gainsbourg dans L'arbre

    Kristin Scott Thomas dans Elle s'appelait Sarah

    Meilleur acteur

    Mon coeur balance entre Eric Elmosnino et Lambert Wilson mais j'ai trouvé Lambert Wilson exceptionnel dans "des Hommes et des dieux" et surtout "La Princesse de Montpensier" (même s'il n'est nommé que pour le premier). Je pressens que Jacques Gamblin pourrait créer la surprise... même si je ne comprends pas sa nomination dans cette catégorie pour ce fim-ci...

    Gérard Depardieu dans Mammuth

    Romain Duris dans L'Arnacoeur

    Jacques Gamblin dans Le nom des gens

    Eric Elmosnino dans Gainsbourg (vie héroïque)

    Lambert Wilson dans Des hommes et des dieux

     Meilleur second rôle féminin

    Là, c'est entre Valérie Bonneton et Laetitia Casta que mon coeur balance, l'une et l'autre exceptionnelles dans leurs rôles respectifs. Ce serait bien que le talent d'actrice de Laetitia Casta soit reconnu donc je vote pour elle tout en pronostiquant que c'est Valérie Bonneton qui sera récompensé (en ayant hésite avec Karin Viard...). 

    Anne Alvaro dans Le bruit des glaçons

    Valérie Bonneton dans Les petits mouchoirs

    Laetitia Casta dans Gainsbourg (vie héroïque)

    Julie Ferrier dans L'arnacoeur

    Karin Viard dans Potiche

     Meilleur second rôle masculin

    Etrangeté des récompenses: Michael Lonsdale est nommé en meilleur second rôle aux César alors qu'il a obtenu le prix Lumière du meilleur acteur. Je pronostique donc qu'il l'obtiendra et je vote pour François Damiens excellent récemment dans "Une pure affaire".

    Niels Arestrup pour L'Homme qui voulait vivre sa vie


    François Damiens pour L'Arnacoeur

    Gilles Lellouche pour Les Petits Mouchoirs


    Michael Lonsdale pour Des Hommes et des Dieux


    Olivier Rabourdin pour Des Hommes et des Dieux

     Meilleur scénario

    Je vote pour "Tournée" même si je redoute que les votants ne choisissent "Le nom des gens", pour moi davantage une suite d'excellents sketchs qu'un vrai scénario.

    Tournée

    Le Bruit des glacons

    Des hommes et des dieux

    Mammuth

    Le Nom des Gens

     Meilleur film d'animation

    N'en ayant vu qu'un (L'Illusionniste), je m'abstiendrai tout en pensant que les votants choisiront "Logorama" eu égard à la (bonne) réputation du film.

     Arthur 3 La guerre des deux mondes

    L'Homme a la Gordini

    L'Illusionniste

    Logorama

    Une vie de chat

    Meilleur film étranger

    Clint Eastwood bénéficie d'un fort capital sympathie, c'est pourquoi je pense qu'il sera choisi (l'argument n'est pas cinématographique mais je doute que les critères de vote le soient toujours) et pour ma part je vote pour "Les Amours imaginaires", un des 3 meilleurs films de 2010. (avec, selon moi, "Shutter island" et "Copie conforme").

    Inception

    The Social Network

    Invictus

    Bright Star

    Les Amours imaginaires

    Dans ses yeux

    Illegal

    Meilleur premier film :

     


    J'ai trouvé le film Sur Gainsbourg remarquable de maîtrise et d'inventivité pour un premier film. J'espère que les votants seront de cet avis...

    L'arnacoeur de Pascal Chaumeil
    Gainsbourg, Vie Héroïque de Joann Sfar
    Simon Werner A Disparu... de Fabrice Gobert
    Tête De Turc de Pascal Elbé
    Tout Ce Qui Brille de Géraldine Nakache et Hervé Mimran 

     Meilleure adaptation :

    J'ai beaucoup aimé le film de Bertrand Tavernier, à mon sens injustement méprisé lors de sa présentation à Cannes puis de sa sortie. J'espère donc qu'il obtiendra ce César même si je pense que les votants choisiront le scénario de Robert Harris et Roman Polanski (par ailleurs également excellent).

    Julie Bertucelli pour l'arbre

    Robert Harris et Roman Polanski pour The Ghost Writer

    Eric Lartigau et Laurent de Bartillat pour L'Homme qui voulait vivre sa vie

    François Ozon pour Potiche

    Bertrand Tavernier, Jean Cosmos et François Olivier Rousseau pour La Princesse de Montpensier

    Meilleur espoir masculin :

    Raphale Personaz est pour moi une des découvertes de cette année, même si Pio Marmaï déjà chouchou des médias pourrait l'emporter mais je pense que les votants choisiront Edgar Ramirez...

     Pio Marmai pour D'amour et d'eau fraiche

    Edgar Ramirez pour Carlos

    Arthur Dupont pour Bus Palladium

    Raphael Personnaz pour La Princesse de Montpensier

    Grégoire Leprince Ringuet pour La Princesse de Montpensier

    Meilleur espoir féminin :

    Yahima Torres l'a déjà emporté aux Lumières. Je n'ai pas vu le film donc m'abstiendrai de tout commentaire et je vote pour Leila Bekhti.

    Audrey Lamy pour Tout ce qui brille

    Leila Bekhti pour Tout ce qui brille

    Yahima Torres pour Vénus Noire

    Anais Desmoustier pour D'Amour et d'eau fraîche

    Léa Seydoux pour Belle Epine

    Meilleur montage :

    Pour moi le montage de tous ces films est une réussite...

     Hervé Deluze pour The Ghost Writer

    Marilyne Monthieux Gainsbourg Vie Héroique

    Annette Dutertre pour Tournée

    Luc Barnier pour Carlos

    Marie-Julie Maille pour Des Hommes et des Dieux

     Meilleure musique

    Bruno Coulais, Alexandre Desplat, Philippe Sarde: des habitués des nominations, mais je vote pour Philippe Sarde là encore pour que la Princesse de Montpensier ait un César supplémentaire mais je pense que c'est Alexandre Desplat qui l'emportera.

    Bruno Coulais pour Océans

    Alexandre Desplat pour The Ghost Writer

    Grégoire Hetzel pour L'Arbre

    Delphine Montoulet et Tony Gatlif pour Liberté

    Yarol Poupaud pour Bus Palladium

    Philippe Sarde pour La Princesse de Montpensier

     Meilleur son :

    Philippe Barbeau Jerome Wiciak, Florence Lavallé pour Océans

    Jean-Marie Bondel Thomas Desjonqueres, Dean Humphreys pour The Ghost Writer

    Jean-Jacques Ferrand, Vincent Guillon et Eric Bonnard pour Des Hommes et des Dieux

    Olivier Meauvezin, Severin Favriau et Stéphane Thiebaut pour Tournée

    Daniel Sobrino, Jean Goudier et Cyril Holtz pour Gainsbourg Vie Héroïque

     Meilleure photo

    La photo de ces 5 films mériterait une récompense...mais celle qui m'a laissée la plus forte empreinte est celle de Guillaume Schiffman donc je vote pour même si je pense que Caroline Champetier l'emportera.

    Christophe Beaucarne pour Tournée

    Caroline Champetier pour Des Hommes et des Dieux

    Pawel Edelman pour The Ghost Writer

    Bruno Keyzer pour La Princesse de Montpensier

    Guillaume Schiffman pour Gainsbourg Vie Héroïque

    Meilleur Costume :

    Là encore, j'aimerais bien une récompense supplémentaire pour "La Princesse de Montpensier" mais je pense que "Potiche" l'emportera à moins que le film de Besson ne sauve l'honneur avec cette récompense.

    Olivier Beriot pour Les Aventures Extraordinaires d'Adele Blanc-sec

    Pascaline Chavanne pour Potiche

    Alicia Crisp-Jones pour Tournée

    Marielle Robaut pour Des hommes et des Dieux

    Caroline de Vivaise pour La Princesse de Montpensier

     Meilleur décor :

    Là aussi choix cornélien...

    Michel Barthélémy pour Des Hommes et des Dieux

    Guy-Claude François pour La Princesse de Montpensier

    Albrecht Konrad pour The Ghost Writer

    Christian Marti pour Gainsbourg Vie Héroïque

    Hugues Tissandier pour Les Aventures Extraordinaires d'Adele Blanc-sec

     Court-métrage :

    Logorama

    Petit Tailleur

    Une pute et un poussin

    Monsieur L'Abbé

    Un transport en commun

     

    Mes critiques des films en lice pour les César 2011:

    Cliquez sur le titre du film qui vous intéresse pour accéder à ma critique.

    « The Ghost writer » de Roman Polanski - 8 nominations- nommé comme : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure adaptation, meilleur montage, meilleure musique, meilleur son, meilleure photo, meilleur décor

    « Gainsbourg vie héroïque » de Joann Sfar - 7 nominations- nommé comme:  meilleur film, meilleur acteur, meilleur second rôle féminin, meilleur premier film, meilleure photo, meilleur montage, meilleur son

    « Tournée », de Mathieu Amalric : 7 nominations- nommé comme:  meilleur réalisateur, meilleur film, meilleur scénario, meilleur montage, meilleur son, meilleure photo, meilleur costume

    « Les émotifs anonymes » de Jean-Pierre Améris -1 nomination- nommé comme: meilleure actrice

    « Les petits mouchoirs  de Guillaume Canet - 2 nominations- nommé comme: meilleur second rôle masculin, meilleure second rôle féminin

     "L'arbre" de Julie Bertucelli - 3 nominations- nommé comme : meilleure actrice, meilleure adaptation, meilleure musique

    « Elle s’appelait Sarah" de Gilles Paquet-Brenner - 1 nomination- nommé comme : meilleure actrice

    "Potiche" de François Ozon : 4 nominations- nommé comme : meilleure actrice, meilleur second rôle féminin, meilleure adaptation, meilleur costume

    "L'Arnacoeur" de Pascal Chaumeil : 5 nominations- nommé comme:  meilleur premier film, meilleur second rôle féminin, meilleur second rôle masculin, meilleur acteur, meilleur film

    "L'homme qui voulait vivre sa vie" de Eric Lartigau : 2 nominations- nommé comme: meilleur second rôle masculin, meilleur adaptation

    "L'Illusionniste" de Sylvain Chaumet  : 1 nomination - nommé comme: meilleur film d'animation

    "The social network" de David Fincher : 1 nomination- nommé comme: meilleur film étranger

    "Bus Palladium" de Christopher Thompson : 2 nominations- nommé comme: meilleur espoir masculin, meilleure musique

    "La Princesse de Montpensier" de Bertrand Tavernier : 7 nominations- nommé comme: meilleur espoir masculin (2), meilleure adaptation, meilleure musique, meilleure photo, meilleur costume, meilleur décor

    « Tout ce qui brille » de  Géraldine Nakache et Hervé Mimran: 3 nominations- nommé comme: meilleur espoir féminin(2), meilleur premier film,

    « Des hommes et des dieux » de Xavier Beauvois -11 nominations- nommé comme: meilleur réalisateur, meilleur film, meilleur acteur, meilleur second rôle masculin (2), meilleur scénario, meilleur montage, meilleur son, meilleure photo, meilleur costume

     « Les amours imaginaires » de Xavier Dolan - 1 nomination:  nommé comme  meilleur film étranger

    « Inception " de Christopher Nolan- 1 nomination: nommé comme meilleur film étranger

    Lien permanent Imprimer Catégories : CESAR 2011 Pin it! 2 commentaires