Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

palmarès - Page 4

  • Heureuse et éblouissante année 2009 aux lecteurs d'"In the mood for cinema "!

    Chers lecteurs in the mood for cinema,

    L’an passé, pour clore l'année 2007 et pour vous souhaiter une heureuse année (ici), je m'étais adressée à vous à la deuxième personne du singulier et si cette année j’emploie la deuxième personne du pluriel, c’est parce que ce message se veut moins familier mais non moins personnel. 

     Pour ce qui concerne mon bilan de l’année cinéma 2008, je vous renvoie à mes deux articles qui y sont longuement consacrés, ici (pour mon bilan complet, détaillé dont est extrait l'article de l'ENA) et  (pour mon palmarès de cette année.)

    PHOTO_{6C4F7DB9-5881-4CC6-8EE3-805FC34E54E3}.jpg  J’ai bien essayé de ne retenir de 2008 que quelques images mais à croire que Jason Bourne s’en est mêlé, je ne vois que des images disparates et frénétiques, à la mésalliance vertigineuse où se mêlent des instants dont je ne sais plus trop s’ils étaient cinématographiques, imaginaires ou réels, me complaisant dans cet égarement étourdissant:  une élection et une libération tellement porteuses d’espoir qui ne sont pourtant pas du cinéma et y ressemblent tant; des mythes à la croisée de mon chemin; des destins à la croisée des chemins; une salle « entre les murs » du Grand Théâtre Lumière qui vibre à l’unisson, un beau et pluvieux jour de mai, sur la Croisette;  des désillusions qui font grandir; des illusions qui font croire à l’éternité; des mots bleus, exaltés, parfois vains; des silences redoutablement éloquents; de nouveaux visages; une farandole d’émotions et  de couleurs; des regards captivants bleutés ou sombres et aiguisés et pertinents de monstres du cinéma; des tapis rouges aveuglants; des couloirs rouges et noirs menant vers une voix envoûtante qui parle d’un Boulevard des Capucines où elle s’élance et de « l’étreinte » si précieuse de la « liberté »; de belles et cruelles (in)certitudes; de troubles personnages; de troublantes images; d’enrichissants voyages « in the mood for cinema » et ailleurs; des rêves d’ailleurs…d’ailleurs; quelques orages et dérapages, toujours contrôlés; tant d’histoires, quelles histoires, quelle Histoire; des rêves et des olympia.jpghistoires esquissés, encore et toujours; une année qui avance comme la mer, poétiquement et à la quantum of solace.jpgvitesse d’un cheval au galop; une année à jouer et danser… avec les mots : ce que je préfère, quitte à s’étourdir; une année à la Quantum of Solace ( pas de vengeance mais de transition, évidemment, me concernant) nécessaire, pas forcément inintéressante mais se languissant surtout de l’épisode suivant qu’elle annonce et qui s’élancera joyeusement dans quelques heures.

    je veux voir.jpgEt puis surtout pas de regrets, pas de remords, plus de rêves échus que de rêves déchus ou déçus, plus d'illusions nées et de désillusions vaincues que d’illusions perdues : ce que je vous souhaite aussi pour 2009 évidemment en plus de cette « électrisation de l’âme qu’est la passion » (Bergson), cette « passion qui s’accroît en raison des obstacles qu’on lui oppose » (Shakespeare), que cette passion soit loveletters.jpgcinématographique ou autre, mais surtout donc je vous souhaite de vivre une année passionnée et passionnante, exaltée et exaltante, audacieuse et curieuse (dans tous les sens du terme) aussi, que le « Je veux voir » d’un des plus beaux films de cette année devienne votre credo, une année joyeusement imprévisible, de ne pas oublier que « la vieillesse n’est autre chose que la privation de folie , l’absence d’illusions et de passion » (Stendhal) et donc que la jeunesse est folie, illusions et passion, que nous ayons sept ou soixante-dix-sept ans !

     En 2009, plus que jamais, soyez donc sagement fous, riches de joyeuses illusions et de passion(s),  faîtes que « le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve » (Saint-Exupéry ) et que cette année soit agréablement surprenante.

    premier.jpg Je vous souhaite que cette année ait la beauté sauvage et radicale d’ « Into the wild », l’entrain et la passion communicatifs i feel good.jpgd’ « I feel good », qu'elle vous apporte la santé inaltérable de James Bond, la mélancolie salvatrice  de « Two lovers », l’optimisme forcené du  « Premier jour du reste de ta vie », et que d’ailleurs chaque jour de 2009 soit vécu comme le premier jour du reste de votre vie, une année que je vous souhaite aussi élégamment désinvolte et gravement légère comme une chanson sur Terence ou Allan et Louise, ou comme un air de Souchon, une année impertinente, éternellement juvénile, subtile comme un film de Woody Allen et évidemment une année cinématographiquement palpitante.

     D’ores et déjà, pour 2009,  je vous promets 4 rendez-vous incontournables qu’ « In the mood for cinema » vous fera vivre en direct :

     Le Festival du Film Asiatique de Deauville, du 11 au 15 mars 2009, le Festival de Cannes, du 13 au 24 mai 2009 2008_0919loreal0003.JPGauquel je serai cette année pour la 9ème année consécutive mais cette fois invitée, et le Festival du Cinéma Américain de Deauville (du 4 au 13 septembre 2009) qui fêtera cette année ses 35 ans et auquel j’assisterai bien entendu, pour la 16ème année consécutive, mais aussi, très bientôt, du 16 au 19 janvier, le 3ème salon du cinéma dont « In the mood for cinema » est partenaire... et très certainement d’autres événements inédits. 

     Je vous promets en effet plein de belles surprises pour cette année 2009, et plus que jamais de nombreuses avant-premières, mais aussi de temps à autre des critiques de romans, pièces de théâtre et concerts. Peut-être aussi le 1er Festival du Film Policier de Beaune (1er au 5 avril 2009), et pourquoi pas celui de Marrakech…

    Si vous avez des idées d’évènements cinématographiques dont vous aimeriez que je vous parle sur ce blog et auxquels je ne songe pas forcément, n’hésitez pas non plus à m’y faire penser.

     Je vous souhaite donc une année :

    EBLOUISSANTE, à l'image des photos ci-dessous ( je devance donc les petits grincheux:-) en disant que c'est délibérément que j'ai choisi ces photos ratées sur lesquelles le soleil éblouit),... et évidemment une année « in the mood for cinema » !

    face 27.jpg
    Une année éblouissante, que ce soit sur les planches deauvillaises...
    Vacances 2008 - 08blog.jpg
    ...ou quelque part en mer.

     Cinématographiquement vôtre.

    Sandra.M

    Ps1 : Oui, j’aime les citations.

    Ps2 : Oui, j’aime les formules énigmatiques qui, je l’espère, ne le seront pas pour tout le monde.

  • Palmarès du 19ème Festival du Film Britannique de Dinard

    N'ayant finalement pas assisté au 19ème Festival du Film Britannique de Dinard, je vous en livre néanmoins le palmarès en avant-première, ci-dessous. Vous pouvez également retrouver mes comptes rendus des éditions précédentes du Festival du Film Britannique sur ce blog.(voir sommaire dans la colonne de gauche de ce blog)

    festival-film-britannique-dinard-19eme-editio-L-2.jpg

    PALMARES

    Palmares_boy_a.jpg

    Le jury présidé par Lambert Wilson, et composé de Tara Fitzgerald, Valérie Kaprisky, Aïssa Maïga, Lucy Russell, Alice Taglioni, Gabriel Aghion, Arié Elmaleh, Rory McCann, un lecteur cinéphile de Ouest France ont attribué :

    Le Grand Prix : Trophée Hitchcock d’or

    BOY A de John Crowley

    Ce prix d’une valeur de 4600 euros se compose d’une aide à la distribution (3000 euros) et d’un soutien direct au réalisateur (1600 euros). Il contient également :

    Le Prix LTC

    Les Laboratoires des Travaux Cinématographiques offrent le développement d’une copie série du film primé par le Hitchcock d’or (ou du prochain film du vainqueur, si ce dernier a été développé dans un autre laboratoire).

    Le Prix LVT

    LVT (Laser Vidéo Titres) offre le sous-titrage du film primé par le jury (ou du prochain film, si ce dernier est déjà sous-titré).

    Le Prix CINECINEMA

    CINECINEMA offre une campagne de promotion sur ses antennes lors de sa sortie en salle.

    Trophée Grand Marnier®

    BOY A de John Crowley

    Décerné par le Jury pour le meilleur scénario

    Le Prix Kodak Limited : Trophée Hitchcock blanc

    BOY A de John Crowley

    Kodak offre un prix spécial pour le prochain film du directeur de la photo primé par le Hitchcock blanc.

    Le Prix Première du Public : Trophée Hitchcock d’argent

    BOY A de John Crowley

    Le public donne aussi son avis et décerne le Prix Première du public au film de son choix.

    Prix British Council d’une valeur de 1500 euros

    FORBACH de Claire Burger

    Pour marquer l’Entente Cordiale 1904 - 2004, le British Council a créé pour cette édition un nouveau prix qui récompensera le meilleur film d’étudiant dans la section « Confrontation Fémis – National Film and Television School ».

    « Coup de coeur » de l’association La Règle du Jeu

    ouverture un certain regard 007.JPG
    Ci-dessus l'équipe du film Hunger lors de l'Ouverture de la section Un Certain Regard au 61ème Festival de Cannes (photo "In the mood for cinema")

    HUNGER de Steve Mc Queen (voir ma critique en cliquant ici)

    Décerné par l’association « La Règle du Jeu » (exploitants de 40 salles du Grand Ouest). Aide à l’exploitation dans les salles adhérentes, d’un film déjà distribué.

  • In the mood for news 22 : l’actualité de la semaine du 19 mars 2008

    L’actualité festivalière de la semaine

    488896984.JPG
    696309133.JPG

    L’actualité festivalière de cette semaine,  c’est bien sûr le 10ème Festival du Film Asiatique de Deauville dont le sombre, réaliste, poignant film coréen « With a girl of black soil » de Jeon Soo-Il est sorti grand vainqueur (lotus d’or et prix de la critique internationale). Vous pouvez retrouver les critiques des films, le palmarès complet, les photos et vidéos du festival sur mon blog consacré aux festivals de Deauville (Festival du Cinéma Américain et du Film Asiatique) « In the mood for Deauville ».

    En attendant le prochain Festival de Deauville, le Festival du Cinéma Américain du 5 au 14 mars prochain, que vous pourrez également suivre sur « In the mood for Deauville », je vous donne rendez-vous sur « In the mood for Cannes » pour suivre le Festival de Cannes 2008 et dès cette semaine les premiers échos concernant la programmation.

    Le film de la semaine recommandé par « In the mood for cinema »

    8668656.jpg

    Le film (vivement) recommandé cette semaine est celui dont je vous ai longuement parlé lors de sa projection en avant-première, fin janvier: « Il y a longtemps que je t’aime » de Philippe Claudel. Cliquez ici pour lire ma critique.

    Les autres films à l’affiche cette semaine du 19 mars 2008

    « Angles d'attaque »

    -Un film américain de Pete Travis avec Matthew Fox, Sigourney Weaver, Zoe Saldana, Dennis Quaid, William Hurt, Richard T. Jones, Saïd Taghmaoui, Ayelet Zurer, Forest Whitaker, et Edgar Ramirez. Genre : Thriller - Durée : 1H29 mn

    “A bord du Darjeeling Limited”

    Un film américain de Wes Anderson avec Owen Wilson, Adrien Brody, Jason Schwartzman, Waris Ahluwalia, Irfan Khan, Barbet Schroeder, Camilla Rutherford, Bill Murray, Amara Karan, et Wallace Wolodarsky . Genre : Comédie - Durée : 1H31 mn

    “August Rush”

    Un film américain de Kristen Sheridan avec Freddie Highmore, Keri Russell, Jonathan Rhys Meyers, Robin Williams, Jamia Simone Nash, William Sadler, Alex O'Loughlin, et Terrence Howard .Genre : Drame - Durée : 1H53 mn

    « Le Retour de Roscoe Jenkins »

    Un film américain de Malcolm D. Lee avec Martin Lawrence, James Earl Jones, Margaret Avery, Joy Bryant, Michael Clarke Duncan, Mike Epps, Mo'Nique, Cedric the Entertainer, et Nicole Ari Parker.Genre : Comédie - Durée : 1H54 mn

    « Le Nouveau protocole »

     Un film français de Thomas Vincent avec Clovis Cornillac, Marie-Josée Croze, Dominique Reymond, Carole Richert, Stéphane Brizé, Xavier Boulanger, Frédéric Bocquet, Gilles Cohen, et Stéphane Hillel. Genre : Thriller - Durée : 1H30 mn

    « L'Eté indien »

    Un film français de Alain Raoust avec Déborah François, Johanna ter Steege, Guillaume Verdier, et Johan Leysen.Genre : Drame - Durée : 1H40 mn

    « L'Occitanienne »

     Un film français de Jean Périssé avec Bernard Le Coq, Bernard Faur, Patricia Karim, Roger Souza, Valentine Teisseire, et Philippe Vendan-Borin.Genre : Drame - Durée : 1H30 mn

    « Au-delà de la haine »

     Un film français de Olivier Meyrou.Genre : Documentaire - Durée : 1H25 mn

    « Ben X »

     Un film belge de Nic Balthazar avec Greg Timmermans, Laura Verlinden, Marijke Pinoy, Pol Goossen, Tania Van der Sanden, Johan Heldenbergh, Jakob Beks, Titus De Voogdt, et Maarten Claeyssens.Genre : Comédie dramatique - Durée : 1H30 m

    « Le dernier repas »

     Un film sud-coréen de Gyeong Tae Roh avec Baek Hyun-joo, Kim Do-Yeon, Hong Suk-Yeon, Hwang Bok-Soon, et Oh Heoung-Ki.Genre : Drame - Durée : 1H33 mn

    « Les toilettes du Pape »

     Un film brésilien et uruguayen de César Charlone et Enrique Fernández avec César Troncoso, Virginia Méndez, Mario Silva, Henry De Leon, Jose Arce, Rosario Dos Santos, Hugo Blandamuro, Virginia Ruíz, et Nelson Lence.Genre : Comédie dramatique - Durée : 1H35 mn

    L’évènement de la semaine : le salon du livre

    1043968837.jpg

    Le salon du livre s’achève demain soir. Si vous voulez  déambuler tranquillement dans les allées, flâner entre les stands sans devoir jouer des coudes, alors je vous recommande d’y aller dès l’ouverture (9H30). Je rappelle qu’Israël est le pays à l’honneur cette année. Rendez-vous sur le site officiel du salon pour connaître le très riche programme de la journée de demain.

    711934939.JPG
    386886251.JPG
    Ci-dessous les allées (presque) vides du Salon du livre 2008 ( à 9H30)

    Le chiffre de la semaine : 11 millions (d’entrées) pour 11 millions(de budget)

    1498839170.jpg

    Le chiffre de la semaine, c’est évidemment celui de « Bienvenue chez les ch’tis » de Dany Boon qui poursuit son incroyable chemin battant tous les records d’entrées, approchant aujourd’hui les 12 millions d’entrées.

    Sandra.M