Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 8

  • Les 20 films de la décennie 2000-2009

    Puisque nous sommes dans les questionnaires et les listes en ce moment (cliquez ici pour lire mes réponses au "questionnaire Libé pour Soderbergh"), je réponds à la question qu'on m'a envoyée récemment via Facebook sur la liste de mes 20 films de la décennie.

    Je suis certaine qu'une fois cette liste fois publiée, je vais en trouver plein d'autres mais en tout cas, ce sont les 20 qui me sont venus immédiatement à l'esprit (même si ma liste initiale était de 22, j'ai donc dû enlever "Les Infiltrés" de Scorsese et "Munich" de Spielberg.)

    Comme je sais que certain(e)s n'aiment pas trop être "linké(e)s", je ne nomme personne mais si d'autres ont envie de s'y atteler dans les commentaires ou sur leurs blogs j'irai lire leurs réponses avec plaisir...

    S'il  fallait en retenir un seul:

    matchpoint.jpg
    Mes 20 films de la décennie 2000-2009 (sans ordre particulier):

    « Le Goût des Autres » d’Agnès Jaoui

    « L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford » d’Andrew Dominik

    « Match point » de Woody Allen

    « Les Noces Rebelles » de Sam Mendès

    “In the mood for love” de Wong Kar Wai

    “Elephant” de Gus Van Sant

    « Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain » de Jean-Pierre Jeunet

    « Valse avec Bachir” d’Ari Folman

    « Two lovers » de  James Gray

    « Inglourious Basterds » de Quentin Tarantino

    « Sur mes lèvres » de Jacques Audiard

    « Le Pianiste » de Roman Polanski

    « Lost in translation » de Sofia Coppola

    “La Vie des autres” de Florian Henckel von Donnersmarck

    “Les Etreintes brisées ” de Pedro Almodovar

    « Printemps, été, automne, hiver et printemps » de Kim Ki Duk

     « Good bye Lenin » de Wolfgang Becker

    « Memento » de Christopher Nolan

    « Babel » d’Alejandro Gonzales Inarritu

    « L’Enfant » de Jean-Pierre et Luc Dardenne

    Lien permanent Imprimer Catégories : IN THE MOOD FOR NEWS (toute l'actualité ciné) Pin it! 33 commentaires
  • Ne manquez pas "L'Enfer" d'Henri-Georges Clouzot (documentaire de Serge Blomberg et Ruxandra Medrea)!

    Comme beaucoup de films intéressants sont sortis cette semaine, je ne peux m'empêcher de vous inciter de nouveau à aller voir le documentaire sur "L'Enfer" d'Henri-Georges Clouzot.

    J'espère que l'image ci-dessous qui reflète la beauté intrigante et envoûtante de ce film saura vous convaincre et sinon, à défaut, ma critique de "L'Enfer" d'Henri-Georges Clouzot que vous pouvez lire en cliquant ici.

    tumblr_kobsmpKoEp1qztpcto1_400.gif
  • Questionnaire Libération pour Soderbergh et pour les blogueurs: réponses in the mood for cinema...

    A l'invitation des « Nouveaux cinéphiles » ( un blog que je vous recommande au passage si vous ne connaissez pas encore), je réponds à mon tour aux questions posées à Steven Soderbergh par le journal Libération, un questionnaire auquel ont répondu à leurs tours un grand nombre de blogueurs...

    Le film que vos parents vous ont empêché de voir ?

    Aucun, ils m'ont au contraire toujours encouragée à en voir, me les enregistrant même quand je ne pouvais pas les voir, et m'ont toujours encouragée à plonger dans ma folie passion.

    Une scène fétiche ou qui vous hante ?

    Des scènes fétiches ET qui me hantent ! La fin de "Sur la route de Madison" de Clint Eastwood, quand Robert Kincaid/Clint Eastwood et Francesca Johnson/Meryl Streep se voient une dernière fois à travers la vitre embuée de la voiture, la scène est d'une intensité inouïe! La fin des "Lumières de la ville" quand la jeune fleuriste ayant recouvré la vue découvre que le vagabond Charlot était son mystérieux soupirant et que les rêves de l'un et de l'autre s'écroulent, scène cruelle et magnifique. Emmanuelle Béart, aux bords de la folie, quand elle déclare sa flamme à un Daniel Auteuil impassible dans "Un coeur en hiver" de Claude Sautet et la scène en vidéo ci-dessous. La scène de l'escalier dans « Les Enchaînés » d'Alfred Hitchcock . Quand Delon est déporté à la fin de « Monsieur Klein »  de Losey.  Le regard de Catherine Deneuve à la fin de « Je veux voir » de Khalil Joreige et Johana Hadjithomas. La dernière rencontre entre Marie-Josée Croze et Daniel Auteuil, au Palais Royal, dans « Je l'aimais » de Zabou Breitman. La fin de « Gran Torino » de Clint Eastwood. Le regard de Rosalie dans « César et Rosalie » quand elle revient et que son regard croise celui de David puis de César. Dans « La piscine » de Jacques Deray quand Delon noie Maurice Ronet. Quand Delon imite Roney dans "Plein soleil" de René Clément. La scène du bal dans « Le Guépard » de Visconti. Le dernier face à face entre Micheline et Clarence dans "Falbalas » de Jacques Becker.  Auteuil /Paradis dans "La fille sur le pont" dans la scène ci-dessous. Le sirtaki d'Anthony Quinn à la fin de « Zorba le Grec »... Oui, le cinéma me hante beaucoup !:-)






    Vous dirigez un remake : lequel ?

    Je n'aime en général pas les remakes, et trouve ça dommage quand il y a tant d'idées originales encore à inventer (même si on dit que toutes les histoires ont déjà été écrites).

    Le film que vous avez le plus vu ?

    "L'armée des ombres" de Jean-Pierre Melville. "Le Cercle rouge" de...Jean-Pierre Melville.  "Un cœur en hiver" de Claude Sautet. "Autant en emporte le vent" de Victor Fleming. "Sur la route de Madison" de Clint Eastwood. "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain" de Jean-Pierre Jeunet. "Les Enchaînés" d'Alfred Hitchcock." Casablanca" de Michael Curtiz. "La Grande Vadrouille" de Gérard Oury. Tous à des époques et pour des raisons différentes...impossible de savoir lequel j'ai revu le plus grand nombre de fois.


    Qui ou qu'est-ce qui vous fait rire ?

    Chaplin. Tati. Bourvil. « Le goût des autres ». « Un air de famille ». En fait des personnes ou films qui ne font pas seulement rire.



    Votre vie devient un biopic...

    Bon courage aux spectateurs! Il s'intitulerait "La fureur de vivre" ou "Cinéma paradiso" ou "Drôle de drame". Ou alors "Une histoire sans fin" parce que je suis une incurable rêveuse et ne peux m'empêcher de rêver même à cette impossible non dénouement...

    Le cinéaste absolu ?

    Celui qui est aussi l'artiste absolu: Chaplin. Pour la même raison Woody Allen. Et Alfred Hitchcock parce que TOUS ses films recèlent des moments incroyables, et que je les aime tous sans exception.

    Le film que vous êtes le seul à connaître ?

    Je doute qu'il y ait un film que je sois la seule à connaître, ou peut-être un que j'écris alors:-). Plutôt des films projetés dans des festivals sinon. "La vraie vie est ailleurs" de Frédéric Choffat découvert à Annonay.  "Meurtres à l'Empire state Building", un documentaire de William Karel découvert à Deauville. "Sans elle" d'Anna de Palma avec  Aurélien Wiik. Et des tas de courts-métrages !

    Une citation de dialogue que vous connaissez par coeur ?

     J'adore les dialogues, ceux de Jaoui/ Bacri ou de Carné /Prévert notamment !

    - "Je peins malgré moi les choses cachées derrière les choses ! Un nageur, pour moi, c'est déjà un noyé . Je crois peindre la joie, la musique, un bal, une noce en plein air et sur ma toile, c'est la jalousie, la haine, le meurtre, le cimetière..." ("Le Quai des Brumes" Marcel Carné)

    L'acteur que vous auriez aimé être ?

    Mes rêves se situent plutôt derrière que devant la caméra. Alors disons quand même Romy Schneider. Et pas seulement pour vivre « L'Enfer », pour les films Claude Sautet et pour Alain Delon...


    Le dernier film que vous avez vu ? Avec qui ? C'était comment ?

    "Sabotage" d'Alfred Hitchcock. Avec la personne évoquée dans la première question qui volontairement ou involontairement m'a fait aimer le cinéma il y a 20 ans de cela...


    Un livre que vous adorez, mais impossible à adapter ?

    "Belle du Seigneur" d'Albert Cohen (que je ne souhaite d'ailleurs pas voir à l'écran...mais il me semble avoir entendu parler d'un projet-peut-être avorté alors?- avec Ludine Sagnier, il y a quelques années déjà). Ou "Lettres à un jeune poète" de Rainer Maria Rilke.


    Quelque chose que vous ne supportez pas dans un film ?

    Les gros plans avec musique larmoyante prenant le spectateur en otage pour forcer l'émotion( cf "La Môme"), les fins heureuses pour satisfaire les directeurs de chaîne et rendre un film diffusable à 20H30, les scènes trop didactiques qui sous-entendent que le spectateur est  idiot, des people à la caméra  qui croient qu'il suffit de planter une caméra devant des acteurs qui parlent pour faire un film.


    Le cinéma disparaît. Une épitaphe ?

    A bout de souffle.

    Atmosphère, atmosphère est-ce que maintenant j'ai une gueule d'atmosphère?

    Rattrapé par le temps à force d'en avoir trop longtemps et souvent suspendu le vol.

    Tué par le temps finalement à force d'avoir tellement aidé à le tuer.

    Ma dernière grande illusion.

    ...

    Bon allez au tour des deux rédacteurs de "La Cité des arts", de "Boulevard du cinéma" et de "Filmgeek".

    Et cette semaine ne manquez sous aucun prétexte "L'Enfer" d'Henri-Georges Clouzot !

  • "Stromboli" de Rossellini ce soir au Saint-Germain-des-Prés (suivi d'un débat avec Yann Moix et Elisabeth Quin)

    cine-quin.jpgJe vous ai déjà parlé d'un de mes deux cinémas de prédilection, le Saint-Germain-des-Prés, lors de la rencontre avec Tahar Rahim suite à la projection d' "Un Prophète" de Jacques Audiard (cliquez ici pour lire ma critique du film et le récit de cette rencontre).

    cinequin2.jpg

    Le cinéma Saint-Germain-des-Prés vous propose un nouveau rendez-vous de cinéma animé par Elisabeth Quin qui invite un artiste à parler de cinéma.

    le 10 novembre - Yann Moix avec STROMBOLI Roberto Rossellini - 1950

    20h : Projection du film
    21h45 : Rencontre avec Yann Moix menée par Élisabeth Quin


    En partenariat avec le café LES DEUX MAGOTS qui invitera les spectateurs à continuer la discussion autour d’un verre après la rencontre.

    Réservations possibles au 01 46 34 82 54.

    TARIF UNIQUE 7 EUROS - Cartes UGC/MK2 et Le Pass acceptées

    Cinéma Le Saint Germain des Prés, Place St-Germain - 75006 PARIS - M° St-Germain-des-Prés


    Les prochains invités : Jean-Baptiste Mondino (photographe) le mardi 8 décembre à 20h avec MORSE // Jean-Paul Gaultier (styliste et créateur de mode) le mardi 12 janvier à 20h avec THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW // Ora-ïto (designer) le 9 février à 20h…