Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

monaco - Page 3

  • Forum International Cinéma et Littérature de Monaco: en attendant le récit, demain...

    2009_0322Monaclôture0050.JPG
    Jeanne Moreau et SAS le prince Albert - photo : Sandra Mézière
    En attendant le récit de mes improbables mésaventures monégasques au Forum International Cinéma et Littérature, demain, le temps de trier photos, vidéos et surtout sentiments contradictoires ("Festival de Monaco, ton univers impitoyable" serait pas mal comme titre de cette future note...ou alors "Monaco: mon récit impitoyable?" à moins que je ne fasse un récit édulcoré et que j'écrive une nouvelle comme je l'ai fait pour Cannes, ou plus probablement ferai-je les deux... : ce festival est une source d'inspiration inépuisable!) pour vous en faire un récit complet, voici deux photos de la clôture en en attendant de nombreuses autres. (Ce soir, l'émission Enquête exclusive, sur M6, à 22H45, sera consacrée à la justice monégasque, je suis très curieuse de voir ça...).
    2009_0322Monaclôture0037.JPG
    Daniel Auteuil et Laura Morante- Photo : Sandra Mézière
    2009_0321Monaco50034.JPG
    Monaco, photo: Sandra Mézière
  • In the mood for Monaco (2) : la débordante imagination de (m)la réalité

    2009_0319Monaco30029.JPG
    Le seul cliché que j'ai gardé de ce dîner d'ouverture à l'hôtel Hermitage qui n'en a pourtant pas été avare...
    2009_0319Monaco30027.JPG
    Laura Morante et Philippe Besson: clap de début du festival...
    2009_0320Monaco40002.JPG
    Un sésame de plus pour la collection...et pour celle des souvenirs improbables aussi

    C’est décidé : il vous faudra attendre mon retour pour avoir le récit de ce festival. Parce que j’ai besoin de temps, de trier ce qu’il faut raconter ou ne pas raconter, de faire la part entre ma fiction et la réalité, plus proches et mêlées que jamais,  d’avoir du recul sur des émotions, des impressions belles, violentes, désordonnées.  De comprendre l’étrangeté déstabilisante et consolante des hasards et coïncidences. Parce que ce séjour ressemble à un film dont j’ai besoin de connaître la fin pour me faire une impression. Pour l'heure le film m'enchante.  J’ai souvent employé cet adjectif mais je crois qu’il sied plus que jamais à ce festival, à mon existence peut-être aussi : surréaliste.  Parce que je sais que l’émotion à fleur de peau n’est pas toujours bonne conseillère. Parce que je m’amuse à constater (une nouvelle fois, plus que jamais) à quel point tout ceci  est une comédie humaine, un jeu de masques triste et passionnant, pathétique et drôle, à quel point ma réalité rejoint ma fiction. Parce que ce soir, amusée par la belle et déroutante ironie du sort, fatiguée et exaltée, j’aurais peur d’en dire trop sur ce manège (dés)enchanté. Parce que mes mots s’enchaînent sans que je les contrôle, eux aussi désordonnés.   Parce que c’est tellement lénifiant et étrange, aussi, de se dire que tout est égal, et encore plus drôle, dérisoire, sublime aussi, quand on sait qu’après on le transcrira avec des mots, et que ceux-ci, finalement, toujours l’emporteront.

     

    Ces quelques mots écrits du retour de la soirée d’ouverture paraîtront obscures à certains, limpides à quelque(s) un(s). Je vous le disais : j’ai vraiment besoin de recul pour vous parler de ce festival dont, vous vous en douterez, j’ai beaucoup à vous dire, à ne surtout pas vous dire aussi.

     

    Frost2.jpgAlors en attendant un récit plus personnalisé, je vous dirai simplement, avec autant de neutralité que possible, que le coup d’envoi de ce 8ème Forum International Cinéma et Littérature de Monaco a été donné par Laura Morante, la présidente de cette édition 2009 et par Philippe Besson. Que ce festival ne ressemble à aucun autre. Qu'il réussit la gageure de concilier luxe, suprême, et conviviliaté. Que le film d’ouverture était le palpitant duel entre Frost et Nixon (« Frost/Nixon, l’heure de vérité » de Ron Howard) qui mérite que je lui consacre une critique digne de ce nom, à mon retour, et un parallèle d’ailleurs avec cette soirée. Que ce film a été suivi d’un dîner d’ouverture à l’Hermitage pour quelques privilégiés (dont j’étais) et au Café de Paris pour quelques autres. Que la vie, oui, décidément,  a plus d’imagination que la fiction. La mienne en tout cas. Monaco. 1H.

     

    Ci-dessous quelques photos  (j'en ai déjà beaucoup d'autres en stock, à suivre prochainement)en attendant un vrai récit et de vraies critiques…

    2009_0319Monaco20008.JPG
    Ci-dessus, Monaco à l'heure du Forum
    2009_0319Monaco20007.JPG
    Ci-dessus, Alain Ducasse et son (tri)étoilé Louis XV nous attendent pour la clôture
    2009_0319Monaco20002.JPG
    L'hôtel Fairmont, suspendu au-dessus de la mer, sous lequel passe, chaque année, le grand prix de Monaco: mon hôtel, celui de tous les invités du festival
    2009_0319Monaco20018.JPG
    Grace l'incontournable et l'inimitable
    2009_0319Monaco20022.JPG
    Un petit port de pêche (si, si, je vous assure) nommé Monaco
    2009_0319Monaco20025.JPG
    Lien permanent Imprimer Catégories : FORUM INTERNATIONAL CINEMA ET LITTERATURE -MONAC0 Pin it! 1 commentaire
  • In the mood for Monaco!

    2009_0318Monaco10002.JPG
    2009_0318Monaco10005.JPG
    Ci-dessus, le fameux hôtel de Paris où se déroulera le dîner de gala de la clôture.
    2009_0318Monaco10001.JPG
    Monaco.jpgCertes le  voyage a été  épique, voire ubuesque (merci à la SNCF pour le non respect du préavis de grève, à ma voisine de tgv, véritable clone de tatie Danielle...), et jalonné de quelques péripéties, mais tout cela a été oublié dès que je suis  arrivée dans le deuxième plus petit Etat indépendant du monde, ou plutôt dans une autre dimension, du moins ce qui y ressemble grâce aux conditions royales (enfin princières serait plus en adéquation avec le lieu) dans lesquelles le festival m'accueille, grâce à cet endroit hors du temps et de la réalité, avec ses airs de Disneyland, certes peut-être trop lisse pour être entièrement réel. Mais un petit bain d'irréalité, voilà tout ce à quoi j'aspire, en espérant vous le faire partager sur ce blog, peut-être demain, peut-être un peu plus tard si le temps me manque, mais en tout cas vous trouverez sur "In the mood for cinema" un compte rendu exhaustif de ce festival, de ses lectures, de la master class d'Amos Gitaï, de ses avant-premières et de ses soirées (avec des photos...réussies et de jour cette fois). Ce festival s'annonce pour moi  vraiment exceptionnel. A suivre sur "In the mood for cinema"...
    Lien permanent Imprimer Catégories : FORUM INTERNATIONAL CINEMA ET LITTERATURE -MONAC0 Pin it! 0 commentaire
  • Les films à ne pas manquer: critiques

    Comme vous l'aurez remarqué, il n'y a pas eu de critiques de films récents depuis une semaine sur "In the mood for cinema" , pour cause de festivals (Deauville et Monaco) et il n'y en aura pas avant lundi de la semaine prochaine puisque je serai à Monaco du 18 au 22 mars. Vous pourrez donc  dès demain soir, retrouver mes articles en direct de la Principauté.

    Vous pourrez néanmoins lire des critiques de films en avant-première puisque j'y verrai "Chéri" de Stephen Frears, "Je l'aimais" de Zabou Breitman et "Frost/Nixon" de Ron Howard. Vous pourrez également me lire, en début de semaine prochaine, sur Commeaucinema.com qui, avec Rumeur Publique, a choisi ce blog et me permet ainsi de partir à Monaco.

    Vendredi de la semaine prochaine, retrouvez également la critique en avant-première de "OSS 117: Rio ne répond plus" de Michel Hazanavicius.

    En attendant de nouvelles critiques de films actuellement à l'affiche (et notamment "Welcome" de Philippe Lioret que je n'ai pas encore vu et que j'irai voir dès mon retour, ainsi que "Séraphine" de Martin Provost que j'avoue honteusement n'avoir toujours pas vu), je vous propose donc, ci-dessous, quelques critiques de films encore à l'affiche que je vous recommande.

    Et si aucun de ces films ne vous tente, vous pouvez toujours revoir des classiques du cinéma dont vous pourrez trouver de nombreuses critiques dans la rubrique "Gros plan sur des classiques du septième art".

    Je vous recommande également le film -évènement  de John Woo "Les trois royaumes", dont vous pouvez  également lire la critique en avant-première sur "In the mood for cinema".

    Rendez-vous demain "in the mood for Monaco"!

    CLIQUEZ SUR LES TITRES DES FILMS, CI-DESSOUS, POUR LIRE MES CRITIQUES DE CEUX-CI:

    "Les Trois Royaumes" de John Woo (Sortie en salles: le 25 mars prochain)

    roayumes5.jpg

    "Les Noces Rebelles" de Sam Mendes

    noces.jpg
    grantorino.jpg
    Lien permanent Imprimer Catégories : IN THE MOOD FOR NEWS (toute l'actualité ciné) Pin it! 0 commentaire