Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les 20 films de la décennie 2000-2009

Puisque nous sommes dans les questionnaires et les listes en ce moment (cliquez ici pour lire mes réponses au "questionnaire Libé pour Soderbergh"), je réponds à la question qu'on m'a envoyée récemment via Facebook sur la liste de mes 20 films de la décennie.

Je suis certaine qu'une fois cette liste fois publiée, je vais en trouver plein d'autres mais en tout cas, ce sont les 20 qui me sont venus immédiatement à l'esprit (même si ma liste initiale était de 22, j'ai donc dû enlever "Les Infiltrés" de Scorsese et "Munich" de Spielberg.)

Comme je sais que certain(e)s n'aiment pas trop être "linké(e)s", je ne nomme personne mais si d'autres ont envie de s'y atteler dans les commentaires ou sur leurs blogs j'irai lire leurs réponses avec plaisir...

S'il  fallait en retenir un seul:

matchpoint.jpg
Mes 20 films de la décennie 2000-2009 (sans ordre particulier):

« Le Goût des Autres » d’Agnès Jaoui

« L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford » d’Andrew Dominik

« Match point » de Woody Allen

« Les Noces Rebelles » de Sam Mendès

“In the mood for love” de Wong Kar Wai

“Elephant” de Gus Van Sant

« Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain » de Jean-Pierre Jeunet

« Valse avec Bachir” d’Ari Folman

« Two lovers » de  James Gray

« Inglourious Basterds » de Quentin Tarantino

« Sur mes lèvres » de Jacques Audiard

« Le Pianiste » de Roman Polanski

« Lost in translation » de Sofia Coppola

“La Vie des autres” de Florian Henckel von Donnersmarck

“Les Etreintes brisées ” de Pedro Almodovar

« Printemps, été, automne, hiver et printemps » de Kim Ki Duk

 « Good bye Lenin » de Wolfgang Becker

« Memento » de Christopher Nolan

« Babel » d’Alejandro Gonzales Inarritu

« L’Enfant » de Jean-Pierre et Luc Dardenne

Lien permanent Imprimer Catégories : IN THE MOOD FOR NEWS (toute l'actualité ciné) Pin it! 33 commentaires

Commentaires

  • Tu vas faire plaisir à Osmany là... même si ce n'est sans doute pas pour les mêmes raisons :)

  • Salut,

    sans ordre particuler, si ce n'est les pays

    US.
    Gerry
    A Scanner Darkly
    Minority Report / Munich
    Mystic River / Lettres d'Iwo Jima / Mémoires de nos pères
    Donnie Darko / Southland Tales
    No Country For Old Men
    Mission To Mars / Redacted
    Le Nouveau Monde
    Kingdom Of Heaven
    Pirates des caraïbes 2
    La trilogie Bourne
    Collateral / Miami Vice / Public Ennemies
    Masters And Commanders
    A History Of Violence / Les promesses de l'ombre
    The Yards / La nuit nous appartient / Two Lovers
    Là-Haut
    Aviator
    La vie aquatique
    Cloverfield
    Terminator 3
    Panic Room / Zodiac
    Inglorious Bastards / Boulevard de la mort
    Il était une fois au Mexique, Desperado 2
    Le Prestige / The Dark Knight
    Signes / Le Village / La Jeune Fille de l'eau / Phénomènes
    Domino
    There Will Be Blood
    Ben Stiller's
    Arrested Development
    JP.
    Ghost In The Shell Innoncence / The Sky Crawlers / Avalon
    Aniki mon frère / Zaïtochi
    HK.
    Triangle / Mad Detective / Election
    KO.
    The Chaser
    Old Boy
    Memories Of Murder
    IT.
    Gomora
    Il Divo

  • @Frederique: En effet, ce n'est pas pour Scarlett même si je l'y trouve excellente. Avant tout pour ce scénario, pour moi parfait!
    @ nico t: J'ai comme l'impression que ça fait plus de 20... et que tu n'aimes pas particulièrement le cinéma français...

  • Tu n'auras donc pas raté Une place au soleil avec la Liz et Monty Clift :)

  • @sandra
    Si si ... j'aime bien le cinéma français ... j'ai vu plein de bon films français, mais rien de traumatisant non plus ... Bizarrement, si je devais en citer, ça serait plutôt de solides séries B : le peckinpahesque "Nid de guêpes" et le petit bijou "OSS 117"

    Oui ... Difficile (et très arbitraire) de se contenter de 20 films ... je me suis d'ailleurs rendu compte que j'avais oublié A.I. et La Guerre des Mondes que je tiens tous les deux pour de purs chef-d'œuvres.
    C'est ça qui manque dans le cinéma français ... l'ambition d'un film comme la Guerre Des Mondes ... qui porte un vrai message ... cinématographique, politique et sociétal ...

    ++

  • Liste différente de la mienne mais compréhensible... Moi je vais attendre la fin de l'année car la décennie n'est pas finie et peut-être y aura-t-il une entrée ?!

  • Dur dur... deux films par an... ça limite sec...


    1999 Eyes Wide Shut / Sleepy Hollow
    2000 Les glaneurs et la glaneuse/Saint Cyr
    2001 Moulin Rouge / Donnie Darko
    2002 Parle avec elle / Le seigneur des anneaux: Les deux tours / la triologie Un Couple épatant/Cavale/Après la vie/ Le pianiste
    2003 Elephant / Printemps, été, automne, hiver / Saraband
    2004 Mysterious skin / La mauvaise éducation/ Wildside
    2005 Match Point/ A history of violence / V pour Vendetta / La science des rêves
    2006 Lady Chatterley / Black Book / Les fils de l'homme / Shortbus
    2007 Diary of the dead / Les chansons d'amour / Persepolis / Zodiac
    2008 Martyrs / Les plages d'Agnès
    2009 Antichrist/ The fall

    Et il serait injuste de ne pas évoquer l'extraordinaire Six feet under et ses 5 saisons de génie pur. Du vrai cinéma à la télévision.

    Et puis les immenses Dario Argento et John Carpenter qui ont donné leurs plus beaux films à la télévision avec La fin absolue du monde pour le premier. Et Pelts + jennifer pour le second dans les Masters of horror


    En tout ça fait un peu moins d'une quarantaine de films pour cette décennie... je savais que je n'arriverais pas à respecter les limites, encore une fois...lol

  • @ nico t: Je pense au contraire que le message social et politique appartient davantage au cinéma français (de par son histoire) qu'au cinéma américain. Qu'en est-il alors de films comme "Un Prophète" de Jacques Audiard? Ou même "Le goût des autres" dans lequel le message social est bien évident puisque c'est de ces différences sociales que provient le comique (et parfois une certaine violence)! J'avoue qu'il ne me serait pas venu à l'idée de citer "0SS117" comme un des films de la décennie...même si c'est une comédie que je trouve plutôt réussie et audacieuse.
    @selenie: J'irai voir ça alors. J'espère qu'il y aura des films français:-)
    @foxart: j'avoue ne pas avoir vu un grand nombre de films de cette liste mais je suis contente de voir que "Match point" y figure.

  • @sandra tu m'auras mal lu ... je parlais de dimension sociétale, pas sociale ... je t'accordes que le cinéma français est obsédé par ce thème, p-e même phagocyté.
    En tant que citoyen, je suis fier d'habiter dans un pays où ce thème est sans cesse interrogé, en tant que spectateur, pas sûr que je m'y retrouve.

    J'aime le cinéma d'Audiard, mais je trouve qu'on lui met trop de poids sur les épaules, il en est arrivé à devenir le chef de file du cinéma français alors qu'il me semble que ces films avaient une ambition moindre, celle d'un artisan appliqué (ce n'est pas péjoratif dans ma bouche) et doué.
    Jaoui, auteure brillante, n'aura fait illusion que sur ce film en tant que réalisatrice.

    J'aime vraiment le cinéma français, mais pas au point de le placer devant les films monstres que font les américains ou les asiatiques ... écueil des classements.
    Et, il ne me serait pas non plus venu à l'idée de citer OSS 117 dans les 20 plus grand films de la décennie ... ni même des 100.

    ++

    PS : c'est vrai qu'ils sont très bons ces films ... Match Point et (Le Rêve de Cassandre).

  • Je comptais justement en faire un aussi ! Pour conserver le suspense (et attendre l'éventuel arrivé de dernière minute), je ne mets pas mon top ici mais je mettrai un lien vers le tien quand ce sera publié.
    J'en avais aussi 22, et j'ai trouvé la solution : comme 2 réalisateurs avaient chacun 2 films dans le top, j'ai choisi de les supprimer mais de les citer en post-scriptum...
    Ce genre de classement, c'est toujours un déchirement.

    Nous avons très très peu de films en commun, mais c'est un bien joli classement.

  • @Rob: J'irai voir ta liste avec beaucoup d'intérêt!! Que nous en ayons peu en commun ne m'étonne pas tellement:-) mais quand même il y en a certains dont je ne comprendrais pas qu'ils n'y figurent pas. "Match point" par exemple est pour moi objectivement un chef d'oeuvre. Et "Le Goût des autres", et "In the mood for love" et... bon d'accord, j'arrête sinon je vais à nouveau citer toute ma liste même si j'en place certains (que j'aime beaucoup par ailleurs) à un niveau inférieur. Je verrai bien ... Il y a du débat en perspective!:-)

  • Je n'ai pas la patience de me coller à l'exercice, mais je salue l'effort de ceux qui l'ont fait!
    Et Sandra, j'aurais pas mal de films en commun avec vous ("Match point", "Les noces rebelles", "Amélie Poulain", "Memento" ou "Babel" notamment)!
    Je pense aussi à "Once" ou encore "Collision"...
    Et côté séries, Foxart a raison: "Six feet under" est ce qu'on a fait de mieux, un vrai chef d'oeuvre d'une justesse absolue!

  • @Mister Loup: Pour l'exercice, on s'en approche avec 5 films cités!:-) J'ai bien aimé "Once" et "Collision" aussi mais pas au point de les inclure dans ce top de la décennie. J'avoue ne pas bien connaître les séries et moins m'y intéresser qu'au cinéma mais je vous fais confiance!:-)

  • A y est !!!! c'est posté !
    Bon, et bien, en relisant ton topito d'un peu plus près, on en a quand même un en commun... Bien sûr, nous en aurions eu 5 ou 6 autres en décidant d'en prendre plus par année mais bon, j'ai (plus ou moins) essayé de jouer le jeu... et même pas je relis ma liste ou je vais la recommencer...
    :D

  • @Frederique: Ah ? Un? Zut, je l'ai manqué, je retourne voir ça! C'était quoi les 5 ou 6 sinon? Euh... "Les noces rebelles" ... ?

  • C'est Ari !
    Pour les autres, il y aurait certainement eu le Dominik, le Audiard, le Coppola, le Dardenne et peut-être le Nolan. Pour Innaritu, je préfère Amours chiennes et 21 grammes... et pour Van Sant : Paranoid park
    Bah, un de ces jours, je recopierai mes topitos année par année, quand j'aurais le temps, genre :)

  • @Frederique: Je ne me souvenais plus avoir mis "Valse avec Bachir" (mon grand âge...:-)).

  • Ah mais tu ne vas pas t'y mettre ! déjà que la Pascale... bon ben... faut qu'j'lui souffle les titres maintenant... Bon, il lui reste quelques sensations, quelque bribes, mais...
    ;)

  • @Frederique:T'as raison, elle ne voit plus non plus, tu peux raconter ce que tu veux... enfin méfions-nous quand même...

  • Yes ! and she's still prem's donc respect à l'ancienne :D
    Z'au fait toutes mes félicites quoique je suis sûre que ça ne doit guère obséder tes jours et tes nuits toute cette numérotation wikiotale vu que tu m'as l'air fort occupée...

  • Frederique: Oui, respect à l'indétrônable ancienne!:-) Non, en effet, ça ne m'obsède pas! C'est plutôt un jeu... Je suis en effet très occupée, j'ai souvent même l'impression d'avoir une double vie, vivant entre 2 endroits différents!

  • Parfait ! Nous allons pouvoir continuer à jouer...
    Perso, j'en ai 3 (de vies et d'endroits) mais c'est normal... à mon âge !
    :D

  • @Frederique: il est si grand que ça ton âge? En fait avec le blog ça m'en fait peut-être aussi une troisième de vie?

  • Voici ma contribution à cette folie
    http://www.surlarouteducinema.com/archive/2010/01/09/20-films-pour-une-decennie.html

  • plus grand que le tien assurément mais moins grand que celui de mémère, hallucinant... :)

  • @Pascale: oui, j'ai vu ça, mieux vaut ne plus revenir sur les sujets qui fâchent!:-) @Fred: on t'appelle Jeanne Calment?

  • Jamais je me calmerai sache le ! :)

  • « Good bye Lenin », « Babel » et « Lost in translation » sont tres bien, je suis pas d'accord pour « L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford » et « Les Noces Rebelles » qui, a mon avis, se sont fait connaitre que par les acteurs qui y sont apparus.

    Pour moi ca sera:

    Varié: (Drame/Love)
    -L'Etrange histoire de Benjamin Button (le plus marquant)
    -The Last Samurai (j'ai pleuré a la fin)
    -Body Of Lies
    -Seven Pounds (tres bien joué par Will Smith)
    -The Reader
    -Changeling
    -The Boy In The Striped Pyjamas (émouvant)
    -The Pursuit Of Happyness
    -The Holiday

    Rire:
    -Bruce Tout Puissant
    -Yes Man

    Drame:
    -Marley And Me

    action/"Expérimental":
    -Southland Tales (on y comprends presque rien ^^)
    -Black snake moan (l'athmosphere du film est géniale)
    -Crank 1 et 2 (fou!)
    -Hell Ride
    -RocknRolla
    -Surfer,Dude (il n'a pas eu une bonne critique)

    Superheros:
    -The Spirit

    Decouverte:
    -J'Irai Dormir A Hollywood

    Francais:
    Les lascars, rien d'autre...loool

  • Sami: pour moi "L'assassinat de Jesse James et le lâche Robert Ford" et "Les noces rebelles" sont visuellement et scénaristiquement des chefs d'oeuvre et si les rôles sont très bien interprétés, il aurait parfaitement pu en être de même avec d'autres acteurs, même inconnus ...

  • peut être que j'étai distrait au moment du visionnage de ces films ^^.

  • Je n'ai vu dans aucune liste la présence de Fincher...
    Je suis d'accord que Zodiac tanguait trop vers l'académisme (ce que l'on reprochera à celui qui vient) mais j'ai trouvé Benjamin Button digne de figurer dans un top 10.
    Raisons: Tirer d'une nouvelle de 30 pages et quelques un film aussi riche, je m'en étonne à chaque vision. Ce qu'il en tire surtout, c'est ce que certains ont trop oublié, les thèmes humains. Cette décennie fut celle de l'émotion et de l'actualité à mon sens, et le cinéma n'y a pas échappé, racisme et problèmes sociaux du moment ayant primés sur les questions inhérentes à l'Humain: Le temps qui passe, la mort... Problèmes classiques pour un film classique? Peut être, mais le classicisme a toujours sa place au Panthéon.
    Un bon gros film avec des sous qui les utilise bien, de même que ses acteurs et qui va puiser jusqu'à la moëlle ce que Fitzgerald ne faisait que esquisser dans sa nouvelle, je trouve ça un des paris les mieux tenus des dix dernières années.
    Attention: Je ne dis pas pour autant que les films défendus et cités n'ont pas discuté ces grands problèmes...

    Mulholland Drive, film de la décennie... ça paraît indiscutable, le plébiscite est visible...
    J'aime ce film, j'aime Lynch... Pourtant, je ne le trouve pas à la hauteur de sa place... Je me demande bien quel film l'est pour tout dire, mais il me chagrine un peu de voir un film très bon, mais loin d'être le meilleur de son auteur considéré comme le meilleur de DIX ANS de cinéma...

    Première satisfaction: Myazaki: "Enfin" est le mot que je dirais, enfin cette reconnaissance mondiale pour celui qui est aussi considéré au Japon qu'un Victor Hugo chez nous. Enfin une ouverture, il y a une justice.

    Burton évincé: tout à fait d'accord. Chute oh combien méritée pour celui qui sera passé du noir Sleepy Hollow à l'irritant et meuglant Sweeney Todd, en passant par les pop sucrées bonbons de charlie et son usine de caca...

    Coppola: déception, déception.... Tetro, l'Homme sans âge, autant d'euros foutus en l'air (et c'est un amoureux de Gallo et Roth qui vous parle).

    Van Sant: Irrité par un Psycho à gifler, il m'a fallu me lancer dans Elephant pour prendre la gifle (comme quoi). Gerry reste un morceau de bravoure mystérieux parfois gonflant, mais un vrai bon film. Paranoid Park m'a bluffé par sa construction millimétrée (malgré la dissection de la narration, le meurtre, point central du film, placé au milieu à la seconde près, reste un tour de force) autant que par ses longs plans de skateboard qui ont du toucher par leur poésie tous les anciens skaters comme moi. Last Days m'a franchement déçu, mais je ne veux pas aller trop loin, ne l'ayant pas vu depuis des lustres.

    Eastwood: Trop classique par moment (certains manichéisme à vomir) mais un excellent "Flag of our fathers" qui mine de rien, vient démystifier un symbole clé de l'Amérique (qui fut longtemps la principale mire de la télévision américaine, et la photographie la plus vue par cette nation). Plus récent, un Gran Torino qui fait toujours plaisir, mais un Invictus qui permet de rattraper sa nuit de sommeil...

    Révélations de la décennie à mon sens ?
    Paul Thomas Anderson, Andrew Dominik, Noé (trop absent), Kounen (mais peut être surestimé), une belle clique de coréens dont la liste est longue, une belle clique d'orientaux en tout genre, et ça se rallonge et rallonge encore...

    Bilan selon moi?
    La fin de certains grands: Ferrara a disparu, alors qu'il m'avait émerveillé dans les 90's, Jarmusch nous a livré quelques bons films (Broken Flowers...) mais un Limits un peu limite... Tarantino qui s'est fait pomper par son pote Rodriguez, et qui a abouti sa filmographie néopopculture, un très grand dyptique en déclaration d'amour au western et au film de sabre mais pas seulement, un frustrant Grindhouse, un inégal film de guerre emprunt de Nouvelle Vague creuse, d'artifices de montage écculés et gras (suggestion de Goebbels forniquant en pleine scène de présentations, Flash Back INUTILE de Stiglitz fouetté), mais des moments de vrai cinéma (Première scène, Jeu des Post it avec l'Anglais qui se trahit)

    L'emergence en force du pire genre cinématographique: Le bio Pic, ou comment le Show Bizz se regarde lui même et son passé quand il n'a plus rien à dire. (exception avec Todd Haynes)
    L'emergence aussi de la comédie américaine très irrévérencieuse avec la bande de Judd Appatow et certains de leurs délires les plus réussis (pour faire le pied de nez au genre précédent, l'exemple sera l'occulté "Walk Hard")
    La renaissance ratée du cinéma noir Italien, un bon Romanzo Criminale, un excellent Arrivederci Amore Ciao et puis.... plop. (Ah si un Gomorra, mais bon, hormis ça, le giallo des 00's est peu représenté)

    Le cas Cronenberg: lui et son papa Burroughs m'ont marqué à vie par Festin Nu, et pour le premier avec Vidéodrome, The Brood, Dead Ringers et dans une moindre mesure Crash. Il paraissait s'essouffler avec le minable ExistenZ et le foulaire Spider. Retour en force? Possible, mais pas tout à fait convaincu: Un History of Violence un tantinet tarte sur la fin et l'apparition du frère en la personne du boursoufflé William Hurt... et un superbe Eastern Promises qui se termine par une fin cucul et qui m'a donné pour la première fois l'envie de baffer Watts et Cassel. J'attends le suivant, le résultat est positif vu ceux précédant "History" mais l'essai pas entièrement transformé...

    Une décennie en nuance, et la fin de celle-ci marquée par l'avènement (réitéré?) du despote (bien moins craignos que les Emmerich et Bay fort heureusement): Cameron. Une crainte face à l'excellent mais glissant Avatar: L'avènement de la 3D et sa future insertion dans le logis familial ne vous fait-il pas penser à la Vie de Famille, l'emission tétanisante dont se gorgent les illettrés de Farheineit 451?

  • Beaucoup de bon film et peu d'oubli mais j'aurait quand même rajouté gangs of New-York et infernal affairs ;D

  • Beaucoup de bon film et peu d'oubli mais j'aurait quand même rajouté gangs of New-York et infernal affairs ;D

Les commentaires sont fermés.