Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Concours - 15x2 places pour le Cycle Max Linder au Louvre

    C’est un très sympathique concours que j'ai le plaisir de vous proposer aujourd’hui, en partenariat avec le Louvre pour une très belle programmation que propose ce dernier autour de Max Linder. Après 10 ans de vie parisienne, Le Louvre reste pour moi le lieu parisien le plus magique, et cette magie associée à celle de la musique et des images promet un très beau moment. Je vous recommande donc vivement de tenter votre chance...et si vous ne comptez pas parmi les heureux gagnants, vous trouverez ci-dessous toutes les informations pratiques pour assister à ce cycle Max Linder.

    "Première grande vedette internationale du cinéma, Max Linder fut l’auteur, l’interprète et le metteur en scène de centaines de films entre le début des années dix et 1925, année de sa tragique disparition. Créant le personnage de Max, jeune homme élégant, séducteur invétéré et sportif accompli, en quelque sorte son double à l’écran, il sut se démarquer des héros des séries comiques alors à la mode. Son détachement de dandy, son style singulier, alliant invention poétique et manie du gag, allaient lui assurer un succès ininterrompu tout au long des années dix, en France, en Europe et même au-delà, puisqu’il produisit et tourna, au début des années vingt aux Etats-Unis, trois comédies à succès, Sept ans de malheur, Soyez ma femme et The Three must get Thers (L’Etroit Mousquetaire), désopilante parodie d’un film de Douglas Fairbanks.

    Maud Linder, sa fille, née en 1924, a voulu offrir au public le plaisir de découvrir ou de revoir une œuvre qu’elle s’attache à compléter et à préserver. Elle a choisi le musée du Louvre pour rendre hommage à ce formidable pionnier du cinéma français, dont l’influence sur de nombreux acteurs et cinéastes du monde entier fut considérable.

    Au programme, la projection de films rares, présentés par Maud Linder, avec des accompagnements musicaux originaux, une soirée « musiques actuelles », avec notamment Seb Martel et Las Ondas Marteles, une séance de cinéma « à l’ancienne » mêlant cinéma et spectacle vivant, une séance avec le pianiste Jacky Delance ainsi qu’une table ronde réunissant cinéastes et historiens du cinéma, animée par Laurent le Forestier, avec la participation des cinéastes Costa-Gavras et Emmanuel Mouret (sous réserve).

    « Il y a dans tout son être une telle fraîcheur que je suis incapable de me souvenir s’il est le premier, avant Charlie Chaplin, avant tous les autres. L’abondance d’idées, la mise en scène, le rythme, la performance, le jeu exprimé avec une extraordinaire économie de moyens, tout contribue à le rendre présent. Il est mieux que moderne, il est permanent »
    Pierre Etaix

    PROGRAMMATION DU CYCLE MAX LINDER AU LOUVRE

    Vendredi 15 juin à 20h30
    Max professeur de tango

    Avec Seb Martel et Las Ondas Marteles, Fabrice Barré, Jean-Yves et Léo Colson…

    Samedi 16 juin à 14h30
    L’Homme au chapeau de soie
    de Maud Linder, Fr., 1982, 90 min
    La vie de Max Linder retracée par sa fille, au fil de son œuvre.

    Samedi 16 juin à 16h30
    Max Linder en son temps, et au-delà

    Table ronde animée par Laurent le Forestier, professeur à Rennes-2.
    Avec la participation des cinéastes Costa-Gavras et Emmanuel Mouret (sous réserve), Christian Rolot, professeur à Montpellier-3 et Laurent Guido, professeur à l’université de Lausanne.
    Spécialistes, cinéastes et historiens du cinéma évoquent, en s’appuyant sur des extraits de films, la place de Max Linder dans l’histoire du cinéma, sa singularité par rapport aux comiques de l'époque, la dimension internationale de son œuvre, ainsi que son influence et ses héritiers.

    Samedi 16 juin à 20h30
    Les débuts de Max au cinéma

    Projections, numéro de music hall, lecture par François Marthouret d’extraits de la correspondance de Max Linder…
    Avec la présence exceptionnelle de Maud Linder
    Accompagnement au piano : Jean-Marie Sénia

    Dimanche 17 juin à 16h
    Max virtuose

    Avec Jacky Delance en trio

    CONCOURS :

    Sont à gagner ici 15x2 places pour ce samedi 16 juin avec, au programme, un Film –concert à 20h30 « Les débuts de Max au cinéma » (accompagnement des films au piano par Jean-Marie Sénia).

    Exceptionnellement, comme le temps imparti est très court, je vais faire très simple. Pour remporter ces places, soyez parmi les 15 premiers à me donner un titre de film de Max Linder (attention: le titre donné ne doit jamais être deux fois le même et votre réponse doit être donnée dans les commentaires de l'article similaire de mon autre blog sur http://inthemoodlemag.com et non sur http://www.inthemoodforcinema.com ) en n’oubliant pas de joindre votre prénom et votre nom. Je confirmerai les noms des gagnants dans les commentaires de cet article vendredi 15 juin. N’oubliez pas de revenir consulter l’article. Vos noms figureront ensuite sur la liste des invités. Il vous suffira de retirer vos places 30 minutes avant le début de la séance à l'accueil de l'Auditorium.

    Et pour ceux qui ne feront pas partie des gagnants, voici toutes les informations pratiques :

    Informations pratiques

    Lieu :
    Auditorium du Louvre

    Accès :
    Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre
    Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel
    Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h

    Informations :
    +33 (0)1 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi

    Réservations :
    Du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire :
    +33 (0)1 40 20 55 00
    Groupes scolaires et centres de loisirs :
    +33 (0)1 40 20 50 01
    Groupes adultes (associations, comités d’entreprise…) :
    +33 (0)1 40 20 54 55

    A la caisse de l’auditorium :
    Du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30

    Tarifs
    Tarif E : 6 euros, 5 euros (réduit), 4 ou 3 euros (« solidarité » et « jeunes »)

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site internet du Louvre, ici.

    Lien permanent Imprimer Catégories : CONCOURS/JEUX Pin it! 0 commentaire
  • Vidéo de la masterclass de Donald Sutherland au Champs-Elysées Film Festival

    donald sutherland 010.JPG

    donald sutherland 002.JPG

    donald sutherland 019.JPG

     

    Le Champs-Elysées Film Festival se poursuit jusqu'à mardi. Hier, le festival a créé l'évènement avec la masterclass de l'acteur Donald Sutherland, après la projection de "Klute" d'Alan J.Pakula, fascinant film noir avec ce dernier et Jane Fonda, film pour lequel cette dernière avait obtenu l'Oscar de la meilleure actrice en 1972 .

    Je vous recommande vraiment cette vidéo. L'acteur parle en Français, revient sur sa carrière avec beaucoup d'humour. Vous l'y entendrez parler de Fellini, Stallone, de son amour pour la France, du film "Klute" et de bien d'autres sujets, le tout avec sincérité et passion.

     Aujourd'hui,  ne manquez pas non plus mon coeur de coeur du Festival de Cannes 2012, le magnifique film d'Alain Resnais "Vous n'avez encore rien vu", projeté au cinéma Le Balzac à 20H45. Retrouvez ma critique du film en cliquant ici. Ce soir vous pourrez retrouver mon article consacré aux trois films d'Alain Resnais projetés dans le cadre du festival. Ne manquez pas non plus "Coeurs", à 17H50, aujourd'hui, au cinéma Le Balzac (retrouvez ici ma brève critique du film écrite lors de sa sortie, il y a 6 ans déjà).

    donald sutherland 022.JPG

    donald sutherland 025.JPG

    En inconditionnelle de Balzac, je ne peux m'empêcher de me dire "A nous deux Paris", depuis la terrasse du Publicis, quartier général des invités du Festival...

    Lien permanent Imprimer Catégories : CHAMPS ELYSEES FILM FESTIVAL Pin it! 1 commentaire
  • Ouverture du Champs-Elysées Film Festival 2012 au Gaumont Marignan avec « The Sapphires » et hommage à Harvey Weinstein

    champs1 039.JPG

    Lambert Wilson et Michael Madsen entourant Harvey Weinstein, invité d'honneur du festival.

    champs1 009.JPG

    Ci-dessus, vue sur les Champs-Elysées depuis la terrasse du Publicis

    Rappelons brièvement le principe du Champs-Elysées Film Festival (et rappelons aussi qu’il n’a rien à voir avec l’autre festival de cinéma parisien, Paris Cinéma qui fêtera cette année ses 10 ans et que vous pourrez également suivre en direct ici) dont le principe est de proposer des projections dans les salles de cinéma de la plus belle avenue du monde, au total plus de 150, et notamment une sélection de films indépendants américains mais aussi de films sélectionnés aux Oscars ou encore de films (judicieusement) sélectionnés par le président d’honneur du Festival, Lambert Wilson, comme des films d’Alain Resnais, auxquels je consacrerai un article complet ce soir ou encore comme le sous-estimé « La Princesse de Montpensier » de Bertrand Tavernier.

    Avant-hier, au Gaumont Marignan avait ainsi lieu l’ouverture de cette première édition du festival, l’occasion de rendre hommage au célèbre producteur américain Harvey Weinstein (« Pulp Fiction », "Kill Bill", "Gangs of New York", "Shakespeare in love"...) également distributeur de films étrangers aux Etats-Unis (il est en grande partie l’artisan du succès –mérité- de « The Artist » aux Oscars), notamment en présence des deux présidents du festival, Lambert Wilson et Michael Madsen. Ce dernier donnera  d’ailleurs également une master class en fin de festival.

     Le film d’ouverture était en toute logique une des dernières acquisitions de Harvey Weinstein « The Sapphires »,  un premier long-métrage australien de Wayne Blair qui nous embarque en Australie en 1968 dans le destin de trois soeurs aborigènes (Gail, Julie et Cynthia) et de leur cousine Kay, découvertes par Dave, musicien irlandais au caractère bien trempé, amateur de whiskey et de soul music. Dave remanie le répertoire du groupe, rebaptisé « The Sapphires », et organise une tournée dans les zones de guerre du Vietnam du Sud. Dans le delta du Mékong où elles chantent pour les marines, les filles déchainent les foules, esquivent les balles et tombent amoureuses.

     En apparence, « The Sapphires » est un feel good movie efficace et sans aspérités (la guerre du Vietnam est toujours ou presque en arrière-plan et traitée de manière très édulcorée). Inspiré d’une histoire vraie (certes ici romancée), « The Sapphires » est empreint de la vigueur mélancolique et joyeuse de la musique soul.  Le parti pris est ici volontairement celui du film classique et divertissant, néanmoins le destin des quatre chanteuses est aussi symbolique d’une  quête de justice et d’égalité (le racisme jalonne leurs histoires et l’assassinat de Luther King est présent en filigrane). Un film « enchanté » plein de charme et généreux avec des personnages attachants qui le sont tout autant et qui n’aspire pas à révolutionner le cinéma mais qui vous fera passer un agréable moment.

    Un film d’ouverture donne souvent le ton d’un festival et il me semble que celui-ci correspondait parfaitement à l’humeur de ce festival qui met en avant à la fois un cinéma populaire et un cinéma plus exigeant, et qui est placé sous le signe de la convivialité et la bonne humeur dans un cadre magique. Présenté hors-compétition au dernier Festival de Cannes, c’était le film idéal pour l’ouverture de cette première édition du Champs-Elysées Film Festival.

    (Re)vivez l'ouverture dans ma vidéo ci-dessous et ne manquez pas le discours de Harvey Weinstein qui donne notamment son avis sur le palmarès cannois (Thierry Frémaux était d'ailleurs présent dans la salle pour l'ouverture). Il y évoque aussi Paris, Mastroianni, le cinéma français, Marion Cotillard, Jean-Paul Belmondo…

    Je vous donne rendez-vous pour un article complet sur les trois films d’Alain Resnais projetés au festival : « Cœurs », « On connaît la chanson » et « Vous n’avez encore rien vu », mon coup de cœur et même de foudre du dernier Festival de Cannes projeté en avant-première dimanche au Champs-Elysées Film Festival. Egalement dans mon prochain article, la suite de la sélection du jour au Champs-Elysées Film Festival.

    Lien permanent Imprimer Catégories : IN THE MOOD FOR NEWS (toute l'actualité ciné) Pin it! 0 commentaire
  • Programme du Festival Paris Cinéma 2012 et vidéo de la conférence de presse

     

    pariscinema2012.jpg

    Ce matin dans les salons de la Mairie de Paris avait lieu la conférence de presse du Festival Paris Cinéma 2012 qui fêtera cette année sa 10ème édition, en présence de la présidente Charlotte Rampling mais aussi du cinéaste Ettore Scola à qui le Maire de Paris a rendu hommage. 

    J’y suis fidèle quasiment depuis la première édition et après avoir fait partie de ses bénévoles en 2007 puis de son jury blogueurs en 2012, j’y serai comme chaque année pour vous le faire vivre en direct sur mes blogs http://www.inthemoodforcinema.com et http://inthemoodlemag.com . Vous pouvez d’ailleurs retrouver mon compte-rendu du Festival 2010 en cliquant ici et du Festival 2011 en cliquant là.

    Une belle programmation à nouveau cette année avec, notamment, parmi les avant-premières, trois de mes coups de cœur cannois dont je vous avais parlé ici : « Amour » de Michael Haneke, la palme d’or du Festival de Cannes 2012 mais aussi « A perdre la raison » de Joachim Lafosse et « J’enrage de son absence » de Sandrine Bonnaire . C’est un autre film du Festival de Cannes 2012 qui fera l’ouverture « Holy motors » de Leos Carax avec, également au programme, tous les films du cinéaste.  C’est « Je me suis fait tout petit » de  Cécilia Rouaud qui fera la clôture du festival.

    Comme chaque année, le festival proposera une sélection de films en compétition. Le jury sera cette année composé de : Emilie Simon, Alice Belaïdi, Laëtitia Masson, Yves Simon, Julien Dokhan.

    À l’occasion des 10 ans du Festival Paris Cinéma, une programmation spéciale proposera – en neuf films – de (re) découvrir les lauréats de la Compétition internationale depuis 2003 parmi lesquels les excellents « Quand la mer monte » de Yolande Moreau et Gilles Porte et « I feel good » de Stephen Walker.

    Une sélection de courts-métrages français et européens sera également proposée.

    Pour le lancement public du festival le 29 juin, le Festival Paris Cinéma présentera en exclusivité mondiale un Ciné-Mix de Jeff Mills sur le chef-d’oeuvre d’André

    Sauvage, « Études sur Paris ». Il sera accompagné sur scène du musicien Cristian Sotomayer.

    Voici la liste (impressionnante !) des avant-premières du festival :

    À COEUR OUVERT  de Marion Laine

    À PERDRE LA RAISON  de Joachim Lafosse

    AMOUR  de Michael Haneke

    AU GALOP  de Louis-Do de Lencquesaing

    BOY  de Taika Waititi

    LA CHASSE  de Thomas Vinterberg

    CONFESSION D'UN ENFANT DU SIÈCLE  de Sylvie Vehreyde

    DARK HORSE  de Todd Solondz

    DU VENT DANS MES MOLLETS  de Carine Tardieu (France)

    LES ENFANTS DE BELLE VILLE  d’Asghar Farhadi

    L'ÉTÉ DE GIACOMO  d’Alessandro Comodin

    GUILTY OF ROMANCE (version longue)  de Sono Sion (Japon)

    HOLY MOTORS de Leos Carax

    HORS LES MURS  de David Lambert

    J'ENRAGE DE SON ABSENCE  de Sandrine Bonnaire

     JANE EYRE  de Cary Fukunaga

    JE ME SUIS FAIT TOUT PETIT  de Cécilia Rouaud (France)

    LES KAÏRA  de Franck Gastambide

    LAURENCE ANYWAYS  de Xavier Dolan

    LA NUIT D'EN FACE  de Raoul Ruiz

    Distrib. : Bodega Films - Sortie : 11/07/2012

    OMBLINE  de Stéphane Cazes

    OPERACIÓN E  de Miguel Courtois Paternina

    QUEEN OF MONTREUIL  de Sólveig Anspach  

    REBELLE  de Mark Andrews et Brenda Chapman

    RENOIR  de Gilles Bourdos

    ROCK FOREVER  d'Adam Shankman  

    SCHIZOPHRENIA  de Gerald Kargl

    LE SOMMEIL D'OR  de Davy Chou  

    SUMMERTIME  de Matthew Gordon

    TOURBILLON  de Clarissa Compolina et Helvecio Marins Jr

    TROIS SOEURS  de Milagros Mumenthaler

    LA VIE SANS PRINCIPE  de Johnnie To

    VOIE RAPIDE  de Christophe Sahr

    VOYAGE VERS AGARTHA  de Makoto Shinkai

    THE WE AND THE I  de Michel Gondry

    WOULD YOU HAVE SEX WITH AN ARAB?  de Yolande Zauberman

     Comme chaque année, le festival proposera également de prestigieuses ressorties de l’été 

    LE QUAI DES BRUMES de Marcel Carné

    MONSIEUR VERDOUX  de Charles Chaplin

    PULSIONS  de Brian de Palma

    LA SERVANTE  de Kim Ki-young

    STELLA, FEMME LIBRE  de Michael Cacoyannis

    LE CIRQUE de Charles Chaplin

    CLÉO DE 5 À 7 d'Agnès Varda

    ÉTUDES SUR PARIS  d'André Sauvage

    LA GARÇONNIÈRE  de Billy Wilder

    GLORIA  de John Cassavettes

    L'IMPORTANT C'EST D'AIMER d’Andrzej Zulawski

     Le festival aura cette année pour invitées d’honneur Johnnie To et Olivier Assayas et leur rendra hommage en leur présence. Les deux donneront une masterclass. Le festival proposera une rétrospective d’Olivier Assayas. Le 29 juin sera projeté en avant-première  « La vie sans principe » de Johnnie To présentée par le réalisateur, dans le cadre de la "Nuit Hong Kong" (voir page 18)

    Le festival rendra également hommage à Raoul Ruiz en 15 films.

    Le festival mettra également Hong Kong à l’honneur avec un panorama du cinéma hongkongais de 1948 à nos jours.

    Le festival proposera également des évènements festifs et cinéphiles pour tous comme une soirée spéciale « Rock forever » le 30 juin avec une projection en karaoké.

    Vous retrouverez également les classiques du festival comme la brocante cinéma.

    Enfin, le festival rend également hommage aux talents de dessinateur du cinéaste Ettore Scola à travers une exposition « Ettore Scola, une exposition particulière ».

     Ce sont là uniquement les grandes lignes du festival. Rendez-vous sur le site officiel pour en savoir plus http://www.pariscinema.org .

    Lien permanent Imprimer Catégories : FESTIVAL PARIS CINEMA 2012 Pin it! 1 commentaire
  • Programme complet du Festival du Film de Cabourg 2012 - 26èmes Journées romantiques

    cabourg67.jpg

     

    Depuis ma participation au jury des courts-métrages du Festival du Film Romantique de Cabourg 2002, j'y suis retournée à de nombreuses reprises et notamment l'an passé (retrouvez mon compte-rendu du Festival du Film de Cabourg 2011 en cliquant ici). Cette édition 2011 fut également l'occasion de découvrir l'excellent "J'aime regarder les filles" de Frédéric Louf (vous pouvez retrouver mon article et l'interview du réalisateur et l'acteur principal, ici).

    Le programme de cette édition 2012 est particulièrement attractif avec, notamment, au programme, trois de mes coups de cœur de cette année : « Une bouteille à la mer » de Thierry Binisti, « Les Adieux à la Reine » de Benoit Jacquot et « A perdre la raison » de Joachim Lafosse (sélection Un Certain Regard du Festival de Cannes 2012). Découvrez le programme complet ci-dessous. J'ignore encore si j'irai au festival cette année mais en tout cas, je vous encourage vraiment à découvrir ce festival joyeusement mélancolique à la sélection de qualité.

     Plus de 70 séances en salle sont proposées au public, et 3 Ciné-Swann sur la plage.

    La sélection des Journées romantiques comprend :

    › un Panorama de longs métrages en avant-première,

    › une Compétition de longs métrages inédits en France,

    › une Compétition de courts métrages,

    › des séances Ciné-Swann sur la plage,

    › les Premiers Rendez-Vous,

    › une programmation Jeunesse,

    › une sélection de films Par Amour de la Musique.

    Des rencontres sont organisées avec les équipes des films avant ou après les projections.

     PANORAMA/ PRIX DU PUBLIC

     À Coeur ouvert, de Marion Laine

    L’Air de rien, de Grégory Magne

    Alyah, de Elie Wajeman

    Au Cas où je n’aurais pas la Palme d’Or, de Renaud Cohen

    Confession d’un enfant du siècle, de Sylvie Verheyde

    La Femme qui aimait les hommes,

    Le Jour de la grenouille, de Béatrice Pollet

    Je me suis fait tout petit, de Cécilia Rouaud

    Little Glory, de Vincent Lannoo

    Ma bonne étoile, de Anne Fassio

    Paris-Manhattan, de Sophie Lellouche

    Près du feu

    Sous le figuier, de Anne-Marie Etienne

    The Deep Blue Sea, de Terence Davies

    Un bonheur n’arrive jamais seul, de James Huth

     COMPETITION DE LONGS-METRAGES

    À perdre la raison, de Joachim Lafosse

    A Royal Affair, de Nikolaj Arcel

    Hot Hot Hot, de Béryl koltz

    Jane Eyre, de Cary Fukunaga

    Laurence Anyways, de Xavier Dolan

    Tabou, de Miguel Gomes

     LE JURY DU GRAND PRIX

    Président :

    Yann Samuell (réalisateur)

    Accompagné de : Pierre Aïm (chef opérateur), Thomas Anargyros (producteur), Bertrand

    Burgalat (auteur-compositeur-interprète), Amira Casar (actrice), Mathieu Demy (acteurréalisateur),

    Marie Denarnaud (actrice), Anne Marivin (actrice), Christa Théret (actrice).

     LE JURY DU PRIX DE LA JEUNESSE

    Ce Jury est parrainé par Elise Larnicol (actrice) et Philippe Reynaert (journaliste-producteur

    Wallimage). Ils seront accompagnés de :

     Egalement au programme : la sélection de courts-métrages.

     JURY DES COURTS-METRAGES

    Président :

    Pascal Greggory (acteur)

    Accompagné de : Anne Azoulay (actrice), Natacha Regnier (actrice), Niels Schneider

    (acteur), Sarah Stern (actrice), Yelle (chanteuse - actrice), Dominique Rouchon (directeur

    commercial international d’Angénieux – objectifs cinéma et télévision), un cinéphile

    sélectionné par France Bleu et Juan Ignacio Luque (cinéphile séléctionné par Studio Ciné

    Live).

     LE CINE-SWANN : PROJECTIONS SUR LA PLAGE

    Les Adieux à la Reine, de Benoît Jacquot

    Les Chansons d’amour, de Christophe Honoré

    Cloclo, de Florent Emilio Siri

    Bye Bye Blondie, de Virginie Despentes

    Louise Wimmer, de Cyril Mennegun

    Les Neiges du Kilimandjaro, de Robert

     LES PRIX PREMIERS RENDEZ-VOUS

     Pour soutenir l’émergence de jeunes talents cinématographiques, le Prix Premiers Rendez- Vous, créé en 2008, récompense la première apparition d’une actrice ou d’un acteur dans un rôle de premier plan. La Cérémonie des Premiers Rendez-Vous 2012 se déroulera au Grand Casino de Cabourg le vendredi 15 juin, avec le soutien d’Allianz et Longchamp.

    Les films

    Ma bonne étoile, de Anne Fassio

    Une Bouteille à la mer, de Thierry Binisti

     PAR AMOUR DE LA MUSIQUE

    Dans la plupart des films présentés à Cabourg, mots d’amour et notes de musique sont au coeur du récit. Les premiers s’appuient sur les seconds pour transcender leur portée, la musique devenant un élément clé du film. Cette section proposera au public une sélection de films mettant la musique au coeur du récit. La projection de ces films s’accompagnera d’un volet pédagogique avec la rencontre entre un compositeur de musique de films et un réalisateur.

    Les films

    L’Attaque du monstre géant suceur de cerveaux de l’espace, de Guillaume Rieu

    Les Chansons d’amour, de Christophe Honoré

    Hot Hot Hot, de Béryl Koltz

    Murundak, de Natasha Gadd et

    Les Pseudonymes, de Nicolas Engel

    Rock Forever, de Adam Shankman

    Un bonheur n’arrive jamais seul, de James Huth

    Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel du festival: http://www.festival-cabourg.com/

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : FESTIVAL DU FILM DE CABOURG 2012 Pin it! 0 commentaire