Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Prix Lumière 2011 de la critique internationale : nominations, commentaires et critiques des films nommés

hommes3.jpg

ghostwriter.jpg

gainsbourg.jpg

Alors que les Golden Globe awards viennent de dévoiler la liste de leurs nommés, c'est au tour de leur équivalent français: les Lumières.  Les Prix Lumières de la critique internationale sont attribués chaque année aux meilleurs films du cinéma français (ou francophone) par l’Académie Lumière qui compte  plus de 200 représentants de la presse internationale en poste à Paris. Egalement à l'image des Golden Globe awards qui préfigurent les Oscars, un prix Lumière est souvent annonciateur d'un César.

Ces nominations réservent quelques surprises même si les 4 nominations pour "Des hommes et des dieux" de Xavier Beauvois ne sont guère surprenantes, juste devant le "Gainsbourg" de Joann Sfar et "The Ghost-writer" de Roman Polanski qui totalisent chacun 3 nominations. Plus surprenante la nomination du décevant "L'Illusionniste" de Sylvain Chomet comme meilleur film.

Je me réjouis des nominations de "L'arbre", (un peu ignoré à sa sortie, film de clôture du Festival de Cannes 2010) de "Tout ce qui brille" (une vraie bonne comédie) et de "Hors-la-loi" (injustement malmené par la critique et désservi par une polémique qui n'avait pas lieu d'être) pour le prix Lumière du meilleur scénario (et bien sûr de celle de "The Ghost Writer", néanmoins moins surprenante).

Pour la meilleure actrice le choix sera difficile même si la performance (mais qui ne donnait pas l'impression d'en être une) de Juliette Binoche dans "Copie conforme" m'a époustouflée. Catherine Deneuve est lumineuse et étincelante dans "Potiche" et j'en attends beaucoup d'Isabelle Carré dans "Les émotifs anonymes" que je n'ai pas encore vu. Quant à Kristin Scott Thomas, dans "Elle s'appelait Sarah", elle est comme toujours très juste et émouvante.

Pour le meilleur acteur, là aussi je me réjouis de la double nomination de Lambert Wilson, un juste retour des choses alors que Cannes l'avait ignoré alors que ces deux films ("Des hommes et des dieux" et "La Princesse de Montpensier") y étaient présentés en compétition, et qu'il excelle dans les deux. Eric Elmosnino est lui aussi bluffant dans "Gainsbourg (vie héroïque)". Là encore: choix cornélien.

Enfin, ce n'est que justuce de retrouver le petit génie Xavier Dolan dans la catégorie meilleur film francophone (hors France) pour "Les amours imaginaires".

Les lauréats avaient la plupart fait le déplacement l'an passé, l'édition 2011 s'annonce donc prestigieuse. J'y serai et vous pourrez en trouver ici mon compte rendu. En attendant retrouvez mon compte rendu de l'édition 2010 en cliquant ici.  Pour lire mes critiques des films nommés, cliquez sur les noms ci-dessus.

MEILLEUR FILM
Carlos d’Olivier Assayas
Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois
Gainsbourg (vie héroïque) de Joann Sfar
The Ghost Writer de Roman Polanski
L’Illusionniste de Sylvain Chomet

MEILLEUR REALISATEUR
Mathieu Amalric pour Tournée
Olivier Assayas pour Carlos
Xavier Beauvois pour Des hommes et des dieux
Roman Polanski pour The Ghost Writer
Joann Sfar pour Gainsbourg (vie héroïque)

MEILLEUR SCENARIO
Julie Bertuccelli pour L’Arbre
Olivier Lorelle, Rachid Bouchareb pour Hors-la-loi
Robert Harris, Roman Polanski pour The Ghost Writer
Michel Leclerc, Baya Kasmi pour Le Nom des gens
Géraldine Nakache, Hervé Mimran pour Tout ce qui brille

MEILLEURE ACTRICE
Juliette Binoche pour Copie conforme d’Abbas Kiarostami
Isabelle Carré pour Les Emotifs anonymes de Jean-Pierre Améris
Catherine Deneuve pour Potiche de François Ozon
Ludivine Sagnier pour Pieds nus sur les limaces de Fabienne Berthaud
Kristin Scott Thomas pour Elle s’appelait Sarah de Gilles Paquet-Brenner

MEILLEUR ACTEUR
Romain Duris pour L’Arnacoeur de Pascal Chaumeil et L’Homme qui voulait vivre sa vie d’Eric Lartigau
Eric Elmosnino pour Gainsbourg (vie héroïque) de Joann Sfar
Michael Lonsdale pour Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois
Édgar Ramírez pour Carlos de Olivier Assayas
Lambert Wilson pour Des Hommes et des Dieux de Xavier Beauvois et La Princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier

MEILLEUR ESPOIR FEMININ
Lolita Chammah pour Copacabana de Marc Fitoussi
Linda Doudaeva pour Les Mains en l’air de Romain Goupil
Marie Féret pour Nannerl, la soeur de Mozart de René Féret
Nina Rodriguez pour No et moi de Zabou Breitman
Yahima Torres pour Vénus Noire d’Abdellatif Kechiche

MEILLEUR ESPOIR MASCULIN
Emile Berling pour Le Bruit des glaçons de Bertrand Blier
Nahuel Perez Biscayart pour Au fond des bois de Benoît Jacquot
Antonin Chalon pour No et moi de Zabou Breitman
Jules Pelissier pour Simon Werner a disparu de Fabrice Gobert
Aymen Saïdi pour Dernier étage, gauche, gauche d’Angelo Clanci

MEILLEUR FILM FRANCOPHONE (hors France)
Amer d’Hélène Cattet, Bruno Forzani (Belgique, France)
Les Amours imaginaires de Xavier Dolan (Québec)
Un Homme qui crie de Mahamat Saleh Haroun (France, Belgique, Tchad)
Illégal d’Olivier Masset-Depasse (Belgique, Luxembourg, France)
Orly d’Angela Schanelec (Allemagne, France)

Lien permanent Imprimer Catégories : IN THE MOOD FOR NEWS (toute l'actualité ciné) Pin it! 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.