Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Concours: gagnez vos places pour "Sin nombre" de Cary Joji Fukunaga

Inthemoodforcinema.com, grâce à Cinefriends (un site autant pour cinéphiles que simple amateurs de cinéma, ludique, complet, interactif, diversifié, participatif dirigé par une équipe de choc que je vous encourage vivement à découvrir si vous ne le connaissez pas encore) a la possibilité de vous faire gagner 5 places pour 2 pour découvrir "Sin nombre" de Cary Joji Fukunaga en salles (sortie du film en salles: le 21 octobre prochain).
Je vous ai déjà parlé de ce film lors du dernier Festival du Cinéma Américain de Deauville, un film choc qui ne vous laissera certainement pas indifférent et qui m'a laissée une forte empreinte malgré les réserves émises dans ma critique publiée à lors de la projection deauvillaise, ci-dessous.
Pour remporter ces places, étant donné qu'il reste peu de temps jusqu'à la fin du concours (lundi 19 octobre), une question très simple : il vous suffit de figurer dans les 5 premiers à me dire quel film a reçu, en 2008, le prix identique à celui reçu par "Sin nombre" au Festival du Cinéma Américain de Deauville 2009. Réponse et coordonnées à envoyer à inthemoodforcinema@gmail.com .
blogdeauville34.jpg
Cary Joji Fukunaga, réalisateur de "Sin nombre"' entouré du jury palmarès du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2009 présidé par Jean-Pierre Jeunet
sinnombre.jpg

Dans « Sin nombre » de  Cary Joji Fukunaga suit Sayra, une jeune hondurienne qui, après des années de séparation, retrouve son père qui lui propose d'émigrer avec lui aux Etats-Unis où il a refait sa vie. Une nuit, ils embarquent avec son oncle et d'autres émigrants  à bord d'un train de marchandises américain. C'est au cours de ce voyage que Sayra va rencontrer Casper, un jeune mexicain qui fuit sa ville et la Mara, le gang auquel il appartient mais qu'il vient de trahir... Produit par Gael Garcia Bernal et Amy Kaufman « Sin nombre » avait déjà été primé du prix du meilleur réalisateur et de la meilleure direction photo à Sundance. Malgré certaines faiblesses, et notamment un manque d'épaisseur des deux personnages principaux qui leur fait aussi perdre en crédibilité, il faut là aussi reconnaître la force du propos appuyé par une style documentaire, une caméra à l'épaule qui épouse l'impression de rage, de violence, de risque, d'urgence que connaissent les personnages principaux en lesquels combattent innocence et violence, rage de vivre et de tuer pour vivre.  Fuir ou tuer semblent être les deux seules issues face à une réalité âpre. Si le sujet principal, d'après son réalisateur lors de sa conférence de presse deauvillaise, reste l'immigration c'est aussi un éclairage édifiant sur la sombre et impitoyable réalité des gangs (qui ici imposent des « taxes » aux passeurs), après « La vida loca », le documentaire de Christian Poveda qui y a laissé la vie. Cette âpreté est atténuée par la beauté de la photographie et des paysages que nous fait traverser et découvrir cet intense road movie ferroviaire.  S'il se termine sur un acte de rédemption et sur une note d'espoir il nous laisse avec l'image glaciale d'enfants condamnés à un terrifiant avenir, condamnés à cet insoluble cycle de violence pour sauver leurs vies, si fragiles et méprisées par ceux qui les exploitent sans le moindre scrupule.  Lors de sa conférence de presse, Cary Joji Fukunaga est notamment revenu sur la difficulté de tournage des scènes dans le train pour lesquelles il n'ont de surcroît eu que 5 jours de tournage et sur son prochain projet... : une comédie musicale...  loin de l'horreur des gangs.

Site Officiel de "Sin nombre": http://www.sinnombre-lefilm.com/
Page Officiel Facebook de "Sin nombre": http://www.facebook.com/SinNombre.fr

Lien permanent Imprimer Catégories : CONCOURS/JEUX Pin it! 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.