Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Palmarès du 1er Festival International du Film Policier de Beaune

beane.jpg
beaune2.jpg

C'est à Bertrand Tavernier pour "Dans la brume électrique" qu'est revenu le Grand Prix de cette première édition du Festival International du Film Policier de Beaune, un Festival très prometteur qui remplaçait celui de Cognac, également consacré au cinéma policier, et également organisé par Le Public Système Cinéma.

Le Jury Longs Métrages présidé par Claude Chabrol,  entouré de François Berléand, Amira Casar, Benoît Cohen, Anne Consigny, François Guérif, Noémie Lvovsky et Elsa Zylberstein a décerné les prix suivants :

GRAND PRIX
DANS LA BRUME ELECTRIQUE de Bertrand TAVERNIER (France-Etats-Unis)

brume.jpg

PRIX DU JURY
SÓLO QUIERO CAMINAR (Just walking) de Agustin DIAZ YANES (Espagne-Mexique)

Le Jury Spécial Police présidé par Danielle Thiery, entouré de Wilfried Fremond, Loïc Garnier, Jean-Marc Souvira et Robin Gazawi a décerné son prix :


PRIX SPECIAL POLICE
TERRIBLY HAPPY de Henrick RUBEN GENS
(Danemark)

Le jury composé de journalistes internationaux a décerné le prix suivant :


PRIX DE LA CRITIQUE
SUSPECT X de Hiroshi NISHITANI (Japon)

Le Jury Sang Neuf présidé par Etienne Chatiliez, entouré de Sami Bouajila, Rachida Brakni, Samuel Le Bihan et Nicolas Saada,  a décerné son prix :


PRIX SANG NEUF
BRONSON de Nicolas WINDING REFN (Royaume-Uni)

Le Jury Courts Métrages présidé par Jean-Paul Rouve, entouré de Fred Cavayé, Marius Colucci, Arié Elmaleh, Julie Ferrier et Thomas Verovski, a décerné son prix :


PRIX DE L'ENTRE-COEUR-PRIX DU MEILLEUR COURT METRAGE
Parrainé par le BVI (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne)
BAPTEME DU FEU de Nicolas MESDOM (France)

Lien permanent Imprimer Catégories : IN THE MOOD FOR NEWS (toute l'actualité ciné) Pin it! 3 commentaires

Commentaires

  • Je suis ravie. J'ai vu ce film "Dans la brume électrique" il y a une dizaine de jours. Je n'arrive pas encore à mettre des mots tellement il m'a subjuguée !

  • J'ai vu la bande-annonce qui donne en effet très envie de le voir, et puis un Tavernier est pour moi toujours incontournable. Il a d'autant plus de mérite en sachant tous les problèmes auxquels il a dû faire face: irritabilité voire pire indifférence de Tommy Lee Jones à son égard et incompréhension des producteurs etc.

  • Et oui, et maintenant ils se 'répandent' en disant qu'ils sont potes à la vie à la mort. Mais je ne doute pas que le Tommy Lee vaut mieux TOUJOURS être d'accord avec lui, doit pas être commode le lascar !
    En tout cas, le film, poulala de poulala. Vivement que j'y retourne !

    C'est bien le changement ici. Du coup, ta phrase de chevet elle se chevauche plus.
    TU l'as déjà vu "Good morning england"... j'espère qu'il va devenir culte !!!

Les commentaires sont fermés.