Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lyon - Page 2

  • Lumière sur le Grand Lyon Film Festival 2009

    lyon4bis.jpg
    clint.jpg
    Ci-dessus, Clint Eastwood, lors du Festival de Cannes 2008, photo inthemoodforicnema.com

    ouervturelyon.jpgEn France existeraient plus de 200 festivals de cinéma. Chaque année s'en créent de nouveaux, il n'y a d'ailleurs pas une journée ou presque sans que je reçoive un communiqué de presse évoquant un obscur festival et beaucoup d'entre eux ne durent pas plus d'une année. Moi-même j'ai d'ailleurs plusieurs fois émis l'idée d'en créer un à Laval tout simplement parce que cette ville n'a pas encore le festival de cinéma qu'elle mérite(un festival sur les adaptations, cinéma et littérature: vous pouvez rejoindre le groupe Facebook que j'ai créé sur ce sujet en cliquant ici) qui a eu davantage d'échos médiatiques locaux que municipaux (à bons entendeurs).

    Je ne parle donc ici que des festivals qui m'intéressent et qui me semblent sortir du lot et avoir une réelle ambition et originalité, ce qui est, semble-t-il, le cas du Festival Lumière 2009: Grand Lyon Film Festival dont ce sera l'ouverture, ce soir, et qui se terminera le 18 octobre. 

     Au programme: avant tout un hommage à Clint Eastwood avec notamment la remise du prix Lumière ( qui ambitionne de devenir "le Nobel du cinéma") le 17 octobre à 19H45 mais aussi des films de Sergio Leone présentés par Claude Lelouch,  "Il était une fois la Révolution" présenté par Emir Kusturica,  "L'ennemi public" de Don Siegel présenté par les frères Dardenne, un Ciné-concert Rock, "Il était une fois dans l'Ouest" présenté par Claudia Cardinale, "Pierrot le Fou" présenté par Asia Argento, "L'homme des hautes plaines" présenté par Laurent Gerra... 

     Clint Eastwood sera par ailleurs parrain d'une rétrospective Sergio Leone et Don Siegel à qui il avait d'ailleurs dédié "Impitoyable". De Clint Eastwood, le festival projettera notamment le sublime "Sur la route de Madison" dont vous pouvez retrouver ma critique en cliquant ici ainsi que celle de son dernier film "Gran Torino".

    Si j'ajoute que ce festival a été créé par l'enthousiaste et passionné délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, vous comprendrez pourquoi je vous le recommande. On se demande d'ailleurs comment Lyon n'avait pas encore d'évènement cinématographique majeur, alors que c'est le cas des plus grandes villes européennes, c'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles Thierry Frémaux, avec Bertrand Tavernier et Gérard Collomb, ont voulu créer ce festival.

    Tout juste revenue du Festival du Film Britannique de Dinard, je n'y serai pas (bah non, je ne peux pas être partout...), cette année du moins, mais vous pourrez néanmoins suivre ce festival comme si vous y étiez sur l'excellent site officiel du Festival de Lyon mais aussi sur le blog de Pascale l'inconditionnelle Eastwoodienne qui commentera quotidiennement le festival en direct Sur la route du cinéma.