Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Programme du Festival Lumière de Lyon 2010 : la liste des films projetés

lu.jpg

Je vous ai déjà parlé du Festival de Lyon 2010 qui aura lieu du du 4 au 10 octobre prochain, malheureusement en même temps que le Festival du Film Britannique de Dinard, même s'il n'est pas totalement exclu que je fasse les deux  festivals ayant entendu le plus grand bien de la première édition du festival lyonnais et l'hommage à Visconti  (en présence, notamment , d'Alain Delon) étant déjà au moins une excellente raison d'y aller.

 En attendant, je vous propose ci-dessous la liste complète des films qui seront projetés pendant le festival. J'ai déjà consacré un long article au "Guépard" de Visconti suite à son inoubliable projection cannoise en version restaurée mais dans la continuité de cet hommage, je consacrerai demain un article à "Ludwig ou le crépuscule des Dieux", deux films projetés dans le cadre du festival parmi une liste particulièrement impressionnante et qui ferait regretter à n'importe quel cinéphile de ne pouvoir être présent...

lumière.jpg
lyon6.jpg
lyon4.jpg

Prix Lumière : Milos Forman

• Concours (Konkurs, 1963, 45min) suivi de S’il n’y avait pas ces guinguettes (Kdyby ty muziky nebyly, 1963, 33min)
• L’As de pique (Cerny Petr, 1963, 1h27)
• Les Amours d’une blonde (Lasky Jedne Plavovlasky, 1965, 1h25)
• Au feu les pompiers (Hori, ma panenko, 1967, 1h11)
• Taking Off (Taking Off, 1971, 1h33)
• Vol au-dessus d’un nid de coucou (One Flew Over the Cuckoo’s Nest, 1975, 2h10)
• Hair (Hair, 1978, 2h)
• Ragtime (Ragtime, 1981, 2h35)
• Amadeus (Amadeus, 1984, 3h)
• Valmont (Valmont, 1989, 2h20)
• Larry Flynt (The People vs. Larry Flynt, 1996, 2h10)
• Man on the Moon (Man on the Moon, 1999, 1h57)
• Les Fantômes de Goya (Goya’s Ghosts, 2006, 1h53)

Le cinéma de Luchino Visconti

• Les Amants diaboliques (Ossessione, 1943, 2h20)
• La Terre tremble (La terra trema, 1948, 2h40)
• Notes sur un fait divers (Appunti su un fatto di cronaca, 1951, 8min)
• Bellissima (Bellissima, 1951, 1h54)
• Senso (Senso, 1954, 1h55)
• Les Nuits blanches (Le notti bianche, 1957, 1h47)
• Rocco et ses frères (Rocco e i suoi fratelli, 1960, 2h45)
• Le Guépard (Il gattopardo, 1963, 3h05)
• Sandra (Vaghe stelle dell’Orsa…, 1965, 1h45)
• L’Etranger (Lo straniero, 1967, 1h45)
• Les Damnés (La caduta degli dei, 1969, 2h35)
• Mort à Venise (Morte a Venezia, 1971, 2h10)
• Ludwig ou le crépuscule des dieux (Ludwig, 1973, 4h37)

Best of restaurations 2010 

• Confucius de Fei Mu (Confucius, 1940, 1h36)
• La 317e section de Pierre Schoendoerffer (1965, 1h38)
• Justin de Marseille de Maurice Tourneur (1934, 1h35)
• Fellini Roma de Federico Fellini (Roma, 1972, 2h08)
• Boudu sauvé des eaux de Jean Renoir (1932, 1h25)
• Psychose d’Alfred Hitchcock (Psycho, 1960, 1h49)
• Mes chers amis de Mario Monicelli (Amici miei, 1975, 2h20)
• Le Tambour de Volker Schlöndorff (Die Blechtrommel, 1979, 2h22)

Déjà classiques ! 

• Z de Costa Gavras (1969, 2h07)
• Les Valseuses de Bertrand Blier (1974, 1h57)
• La Bonne année de Claude Lelouch (1973, 1h55)
• La Vie de château de Jean-Paul Rappeneau (1965, 1h32)
• Le Dossier 51 de Michel Deville (1978, 1h48)

De retour sur les écrans !

• La Classe ouvrière va au paradis d’Elio Petri (La classe operaia va in paradiso, 1971, 2h05)
• Lenny de Bob Fosse (Lenny, 1974, 1h51)
• Chasse à l'homme de Fritz Lang (Man Hunt, 1941, 1h45)
• Le Voyage fantastique de Richard Fleischer (Fantastic Voyage, 1966, 1h40)
• Rosemary's Baby de Roman Polanski (Rosemary's Baby, 1968, 2h16)

Profondo rosso : le cinéma de Dario Argento

• L’Oiseau au plumage de cristal (L’uccello dalle piume di cristallo, 1970, 1h32)
• Le Chat à neuf queues (Il gatto a nove code, 1971, 1h52)
• Suspiria (Suspiria, 1977, 1h38)
• Ténèbres (Tenebrae, 1982, 1h41)
• Phenomena (Phenomena, 1985, 1h50)

Raretés US des années 70’

• Cinq pièces faciles de Bob Rafelson (Five Easy Pieces, 1970, 1h38)
• Point limite zéro de Richard C. Sarafian (Vanishing Point, 1971, 1h39)
• Cisco Pike de Bill L. Norton (Cisco Pike, 1972, 1h35)
• Le Brise-cœur d’Elaine May (Heartbreak Kid, 1972, 1h46)
• Légitime violence de John Flynn (Rolling Thunder, 1977, 1h35)
• Le Merdier de Ted Post (Go Tell the Spartans, 1978, 1h54)

Evénements et hommages

• Invitation à Jean-Louis Trintignant - Une journée bien remplie de Jean-Louis Trintignant (1972, 1h27)
• A tribute to Anthony Quinn - Zorba le Grec de Michael Cacoyannis (Zorbas the Greek, 1964, 2h22)
• Gaumont passionnément – 115 ans de Gaumont - French Cancan de Jean Renoir (1954, 1h37) précédé de Gaumont passionnément de Pierre Philippe (2010, 48min) 
• Invitation à Peter von BaghHelsinki, Forever de Peter von Bagh (Helsinki, ikuisesti, 2008, 1h15)
• Invitation à Jim Harrison, La Soif du mal d’Orson Welles (Touch of Evil, 1958, 1h35)
• Mon festival à moi : séance jeune public - Le Roi et l’oiseau de Paul Grimault (1980, 1h23)

Le cinéma français oublié : Raymond Bernard 

• Le Joueur d'échecs (1926, 2h15)
• Les Croix de bois (1931, 1h50)
• Les Misérables (1933, 4h40)
• Amants et Voleurs (1935, 1h45)
• J'étais une aventurière (1938, 1h43)
• Les Otages (1939, 1h45)
• Adieu chérie (1945, 1h55)

Sublimes moments du muet

• Le Cameraman de Edward Sedgwick et Buster Keaton (The Cameraman, 1928, 1h10) avec l’Orchestre National de Lyon
• Le Joueur d'échecs de Raymond Bernard (1926, 2h15) en copie neuve, accompagné au piano.

Evénement du muet : trois chefs d’œuvres de Frank Borzage enfin visibles sur grand écran

• L’Heure suprême
de Frank Borzage (Seventh Heaven, 1927, 1h50)
• L’Ange de la rue de Frank Borzage (Street Angel, 1928, 1h42)
• L’Isolé de Frank Borzage (Lucky Star, 1929, 1h30

Pour plus d'informations rendez-vous sur le site officiel du festival.

Les commentaires sont fermés.