Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sopadin

  • Cérémonie de remise des Prix Sopadin 2009 au cinéma l'Arlequin

    scenario2.jpg
    La lauréate du Grand Prix du Meilleur Scénariste 2009, Nathalie Boutefeu, comédienne et scénariste, et Anna Mouglalis, présidente du jury (photo inthemoodforcinema.com)
    scenario4.jpg
    Adrien Fourneau, lauréat du prix junior du meilleur scénario, et Anna Mouglalis (photo inthemoodforcinema.com)

    scenario.pngLes prix décernés aux scénarii de longs métrages n'ayant pas encore de producteur et signés de scénaristes n'ayant pas forcément eu de scénario déjà porté à l'écran sont suffisamment rares (voire quasiment inexistants!!) pour être signalés, c'est ce qu'aspirent à faire le Grand prix du meilleur scénariste Sopadin depuis 23 ans, et le prix junior du meilleur scénario depuis 12 ans, en mettant ainsi en lumière des scénaristes qui travaillent dans l'ombre et facilitant ainsi la recherche d'un producteur lorsque ceux-ci n'en ont pas encore. Une aide donc particulièrement précieuse surtout lorsqu'on sait que des films comme "L'Homme de chevet" d'Alain Monne, "Séraphine" de Martin Provost, "Va, vis et deviens" de Radu Mihaileanu, "L'emploi du temps" de Laurent Cantet, "Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma, "A la folie pas du tout" de Laetitia Colombani...notamment, ont reçu ces prix. Cette année le jury était présidé par la comédienne Anna Mouglalis qui, de sa voix rauque et ses gestes néanmoins timides, a ainsi montré l'intérêt qu'elle portait au scénario, élément indispensable dont les auteurs sont souvent injustement négligés par la profession, en France en tout cas, école Nouvelle Vague oblige, notamment. Cela n'en demeure pas moins pour moi le plus beau métier du monde. Celui qui donne l'inestimable pouvoir d'émouvoir, de fasciner, de terrifier, de faire réflèchir, de plonger dans une autre (ir)réalité, de faire oublier et tant d'autres encore.... D'inventer un univers. De donner forme à des idées, des personnages, des lieux. De raconter des histoires. De faire réagir. De s'évader tout en permettant aussi aux autres de s'évader. De jongler avec les mots et les histoires. De voyager par le simple fait de mots agencés, de destins inventés entrelacés. De créer des êtres de chair et de sang à partir d'une feuille blanche. De pouvoir laisser libre cours à son imagination. Un métier de liberté et de passion et de rêves: autres pouvoirs inestimables. Tellement essentiels et précieux pour moi. Un métier d'obstination et de belles rencontres aussi.  Tout cela malgré les difficultés.  Les belles illusions. Les désillusions cruelles. Malgré l'acharnement, la patience que cela nécessite (les scénaristes primés ont ainsi tous mis des années avant que leurs projets puissent voir le bout du tunnel et un commencement de lumière d'écran sur lequel ils ne sont pas encore, 1 à 3 années en moyenne s'écoulant en plus ensuite-souvent après plusieurs années de démarches- entre la remise du prix et la finalisation du projet). Malgré le chemin sinueux, semé d'embûches que doit emprunter un projet pour voir le jour.

    Le Palmarès 2009 du 23ème Grand prix du meilleur scénariste et du 12ème Prix junior du meilleur scénario décerné par le jury présidé par Anna Mouglalis en présence notamment de Patrick Chesnais, Tonie Marshall, Alain Monne, Laetitia Colombani, Martin Provost...:

    Catégorie Grand Prix 
     Grand Prix du Meilleur Scénariste 

     Nathalie Boutefeu pour Des Bonnes
    Ce Prix est doté par France Culture d’une prime d’inédit, par l’achat des droits du scénario pour une mise en onde.

    Catégorie Prix Junior 

     Adrien Fourneau pour L'Usine à Merveilles.
    Ce Prix est doté du Prix Arlequin, remis par les Écrans de Paris.

    Un Prix spécial du jury a été attribué à Sabrina Karine pour Elles Dansent Seules qui reçoit une dotation du Groupe EICAR.

    Une Mention spéciale du jury a été décernée à Romain Cogitore pour Nos Résistances

    Je m'excuse une nouvelle fois pour la qualité des photos et vidéos... mais je vous promets que cela changera en 2010 avec de vrais reportages vidéos filmés avec une vraie caméra (et non un appareil photo comme c'était le cas jusqu'à présent) et des photos dignes de ce nom:-). Pas mal de changements en perspective sur inthemoodforcinema donc! Je vous laisse écouter et voir la belle voix... et les beaux silences gênés d'Anna Mouglalis...