Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A suivre sur "In the mood for cinema" : la critique en avant-première de "Watchmen, les gardiens" (soirée Allociné)

En attendant ma critique en avant-première de "Watchmen, les gardiens", samedi, suite à l'avant-première organisée par Allociné ce soir pour le "club 300", au Forum des images,  je vous propose la bande-annonce ci-dessous.

A suivre également ces prochains jours sur "In the mood for cinema" : la conférence de presse de Jennifer Aniston et Owen Wilson pour "Marley et moi" et toute l'actualité des César.

watchmen.jpg

Commentaires

  • J'ai finalement écrit quelques lignes après la projection d'hier. J'ai fini par trouver un peu d'inspiration, mais tu verras que je parle peu du film en lui-même.
    Merci pour cette agréable soirée.
    A bientôt

  • Tout était parfait sauf le biiiiiiiiiip !
    Dommage que le biiiiiiiiiiip était trop long, on aurait passé plus de temps ensemble avec la Bridjou et l'Osmaniak !
    :-)

  • Allez à toi ! J'ai mouillé la chemise moi et je m'expose au courroux coucou.
    Je me demande où j'étais ces 50 dernières années pour n'avoir jamais entendu parler de ces trucs et ignorer qu'ils faisaient l'objet d'un véritable culte !

  • Salut,

    Je suis impatient de lire ta note de samedi pour connaitre ton avis sur le film car je crois que nous étions dans la même salle ;-)

    @bientôt ici ou ailleurs...
    Mr Vertigo

  • @ Bridget: merci à toi aussi d'avoir rendu "l'emprisonnement" supportable (même si notre geôlier n'avait pas l'air si redoutable)!:-)

    @ Pascale: Moi aussi je n'ai finalement pas pu m'empêcher d'en parler et m'expose ainsi à une foule de fans déchaînés... Fallait pas me chercher!

    @Mr Vertigo: ça faisait longtemps!:-) Je vois que tu fais partie du Club 300 maintenant, on se verra donc sans doute à une prochaine projection allocinéenne. Je crois que je suis encore moins enthousiaste que toi...

Les commentaires sont fermés.