Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cannes (J-16): complément de sélection officielle

 Cannes, dans 16 jours. Une éternité me semble-t-il. Une éternité me semblait-il. Et puis, une bande-annonce onirique dans un cinéma, celle du 59ème festival de Cannes : au générique habituel se mêlent les images et la musique d’ In the mood for love, en hommage au président Wong Kar-Wai. Me voilà déjà ailleurs. Dans un monde aussi fascinant qu’horripilant dans lequel des moments de poésie peuvent surgir subrepticement, vous envahir, vous submerger, vous emmener plus loin encore, loin du vacarme, de la Croisette, de ses extravagances. Plus de vacarme mais des images mélodieuses. Inoubliables. Comme avec Wong Kar Waï. Comme lors de la projection du Mécano de la General de Keaton. De la rétrospective Tati et de la projection de Playtime dans le grand théâtre Lumière. De l’hommage à Alain Resnais et de la projection de Je t’aime, je t’aime. De la projection de l’enchanteur Three times de Hou Hsiao Hsien. Des projections mémorables et acclamées du Pianiste de Polanski, à Elephant de Gus Van Sant ou encore l’Enfant des frères Dardenne... Du vibrant hommage à Pialat. De l’émouvante projection du Temps qui reste de François Ozon. Tant d’autres encore. Souvenirs mêlés de moments magiques. Tant d’autres bientôt. Dans 16 jours, la vie s’écoulera cinématographiquement, frénétiquement. Frissons annonciateurs des émotions que ce festival ne manquera pas de susciter. Des moments de vie un peu, de cinéma surtout, bientôt gravés dans ma mémoire et peut-être ensuite dans celle de spectateurs du monde entier. Tant de chefs d’œuvre ont balbutié à Cannes…. Dans 16 jours donc.

En attendant mon compte-rendu quotidien sur la Croisette et les critiques des films en sélection officielle, retrouvez mon compte-rendu de l’an passé et mes précédents articles sur cette édition 2006, et ci-dessous le complément de sélection officielle qui vient d’être annoncé avec notamment le nouveau film d’Anne Fontaine (rappelons que « Mon festival du cinéma » avait particulièrement apprécié Entre ses mains, son précèdent film qui avait été élu deuxième film de l’année par ses lecteurs, vous pouvez d’ailleurs retrouver ma critique ici).

J’en profite également pour signaler à tous ceux qui rêveraient d’aller au festival de Cannes, qu’existe le Prix de la jeunesse pour les 18/25 ans cinéphiles, grâce auquel je suis partie pour le festival, pour la première fois il y a 5 ans…et grâce auquel cette année encore de nombreux jeunes cinéphiles iront à Cannes.

Complément de sélection officielle:

-En compétition, un 20e film vient rejoindre les 19 déjà sélectionnés : il s'agit de Cronica de una fuga, de Israel Adrian Caetano, annoncé précédemment dans un Certain Regard.

- Le 1er film de Murali K. Thalluri, Two Thirty 7, est sélectionné dans la section Certain Regard.

-Enfin, deux séances spéciales seront proposées salle Buñuel :

D'abord, Wim Wenders viendra présenter son court métrage tourné à Cannes en 1982, Chambre 666, dont la projection sera suivie par un premier film : The House is Burning de l'allemand Holger Ernst. Ensuite, le mercredi 24 mai, le Festival recevra Danielle Darrieux qui viendra présenter en avant-première Nouvelle chance ,le dernier film d'Anne Fontaine (photo ci-contre). 

-La programmation de Cannes Classics sera annoncée mercredi 3 mai.

Sandra.M

Commentaires

  • Allo Sandra,

    Je viens de lire le résumé de ton Cannes 2005, fort passionant. Je serais aussi à Cannes cette année, pour la 6éme année, comme toi il me semble ! Si je peux me permettre, tu devrais essayer de donner une plus grande place aux selections parraléles, car celle de la quinzaine nottament s'annonce particuliérement excitante !

    Je n'en peux non plus d'attendre, mais dans 15 jours maintenant, ce sera Cannes...again !

    @+

    Christopher

  • Moi aussi j'ai hâte d'y être même si ce ne sera que virtuellement et qu'il me faudra attendre et attendre les sorties qui parfois/souvent tardent (comme l'an passé 'L'enfant'). J'espère que j'aurai autre chose à me mettre sous la dent en attendant.
    En tout cas, quelle sélection et quel jury ! Sans doute avez-vous déjà rencontré Wong Kar Waï sinon : quel évènement pour vous non ?
    Je me permets de vous charger de quelques messages personnels de midinette :
    - dites à Tim Roth qu'il exagère et qu'il y a des fans qui trépignent de le voir sur grand écran,
    - dites à Elia Suleiman que j'adore ses yeux,
    - dites à Sofia Coppola que j'espère qu'elle ne s'est pas trompée en choisissant Kirsten Dunst comme Marie-Antoinette,
    - dites à Samuel L. Jackson que je ne lui pardonnerai JAMAIS ce qu'il a fait à Anakin,
    - dites à Zhang Ziyi qu'elle était mauvaise dans "Mémoires d'une Geisha" (je plaisante, ne lui dites pas, mais c'est vrai quand même),
    - dites à Helena Bonham Carter qu'elle est étourdissante depuis "Vue sur L'Arno" et que son fiancé m'étourdit aussi...,
    - dites à Monica Belucci qu'on a envie d'être sa copine,
    - dites à Sandrine Bonnaire qu'elle est mon actrice française préférée,
    - dites à Lucrecia Martel que je m'excuse : je ne la connais pas...
    Ah oui, dernière petite chose : si vous pouviez me ramener un autographe de Pedro Almodovar, je vous l'échangerais contre un autographe que mon fils a eu d'Emmanuel Petit en 1998 (je vous donne un indice : ce n'est pas un acteur...).
    Voilà, j'espère que vous ne vous couvrirez pas de honte et de ridicule pour moi mais je sais que vous comprendrez ce que c'est qu'être fan !!!
    Bon Festival.

  • Excusez-moi, j'ai oublié.
    Dites à Zbigniew PREISNER que sa musique me bouleverse.
    Et puis juste pour finir : un autographe de Nanni Moretti et un gros bisou à Lucas Belvaux (sa trilogie "Un couple épatant-Cavale-Après la vie" est une splendeur...).
    Voilà, c'est tout, les autres, je vous les laisse, vous en faites ce que vous voulez.
    Avez-vous eu le temps de voir "V. pour Vendetta" que j'ai trouvé assez nauséeux et qui semble faire l'unanimité (à mon grand désespoir) chez la folle jeunesse ?
    Cette fois : stop final.
    A bientôt.

  • Bonjour!

    Christopher: je vais effectivement assister au festival pour la 6ème année consécutive. Je suis parfaitement d'accord avec toi pour dire qu'on accorde en général pas assez de place aux sélections parallèles. Je ferai donc un article à ce sujet très bientôt. Cette année, je pense aller voir essentiellement la sélection officielle et la compétition dont j'aime bien avoir une vue d'ensemble, ainsi que la sélection Un Certain Regard mais j'essaierai de parler des échos des autres sélections.

    Pascale: que de requêtes!:-) J'avais entrevu Wong Kar-Wai lors de son passage mémorable et tant attendu à Cannes pour "2046" mais je n'ai jamais eu la chance de lui parler, "In the mood for love" étant en effet un de mes films fétiches.
    Pour les messages à Sofia, Samuel, et Zhang, je pense que je vais éviter afin que les portes du festival ne me soient pas subitement inaccessibles.(mais pour Kirsten, je suis d'accord avec vous!).
    Pour les autographes, ce n'est pas vraiment ma tasse de thé (ou plutôt ma coupe de champagne, festival oblige) mais si je soudoie un jeune festivalier, qui ne saura résister à l'argument Petit, pour effectuer la besogne à ma place, ça vous convient?
    Je n'ai pas eu le temps d'aller voir "V pour Vendetta" d'ailleurs je crains de ne pas avoir beaucoup le temps d'y aller avant Cannes mais en tout cas je n'irai pas voir ce film. A mon tour d'effectuer une requête: je compte sur vous pour un résumé!:-)
    A bientôt.

  • Je voulais tester votre résistance au ridicule et au fanatisme : je suis rassurée.
    Vous avez peut-être oublié qu'en ce qui me concerne lors d'un de mes passages au Festival de Gérardmer, j'étais tombée nez à nez avec Dick Rivers et que j'étais restée sans voix... je pense que devant Nanni ou Pedro, il faudrait appeler le Samu.
    J'espère vous voir à Cannes mais je ne pourrai prévoir quel(s) jour(s) j'y serai que lorsque je serai sur place. Il faudra que nous échangions nos numéros de portable sur nos messageries persos.

  • Bah moi je voulais y aller, et finalement bah j'irai pas j'ai trop de boulot en retard, du coup gentiment je m'incrusterais à te lire sandra... Ah oui je m'apelle sandra aussi enfin sandra koi !!
    excellente la citation de Saint Augustin de ton blog....
    Bon festival !

Les commentaires sont fermés.