Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ciné club - Page 2

  • Festival : Les 100 plus beaux films de l’histoire du cinéma au Reflet Médicis à partir du 19 novembre

     

    les_100_plus_beaux_films_du_cinema_affiche_du_festival_[1].jpg

    Qu’est-ce qui fait qu’un film soit considéré comme un chef d’œuvre du septième art ? Pourquoi celui-là plus qu’un autre ? Un film intemporel ? Un film qui nous évade ? Un film qui nous fait réfléchir ?  Un film qui nous remet en questions ? Un film qui nous dérange ? Un film qui nous bouleverse ? Un film qui apporte un autre regard sur le monde ? Un film dont la mise en scène révèle un univers, reflète une pensée, dont le "travelling est affaire de morale" ? Un film qui est une "fenêtre ouverte sur le monde"? C’est l’épineuse question sur laquelle ont dû se pencher près de cent personnalités du cinéma (critiques, cinéastes, producteurs, scénaristes, directeurs de festivals…) pour établir la liste des « 100 plus beaux films » de toute l’histoire du septième art.

    La première chose qui m’a interpellée, voire dérangée, dans cette liste c’est l’absence de films des années 80, la quasi absence de films des années 90 (un seul : « Van Gogh » de Maurice Pialat) et des années 2000 (seulement deux : « Mulholland drive » de David Lynch et « Parle avec elle » de Pedro Almodovar), ce qui est d’autant plus surprenant de la part de professionnels. Manque de recul ? Excès de modestie ? Incapacité à juger un cinéma avec lequel ils sont en prise directe ? Automatisme de pensée, réponses ? C’est en tout cas surprenant de voir que le cinéma actuel est aussi mal jugé par ses contemporains, de surcroît ceux qui le font.

    On observe que Chaplin est le plus cité (5 fois),  devant Godard (3 fois),  que Renoir, Hitchcock, Resnais, Fellini sont également cités plusieurs fois, et que des films comme « 2001, Odyssée de l’espace » ou « ET » (Spielberg n’y figure d’ailleurs pas du tout) qui figurent toujours habituellement dans ce genre de classements n’y sont pas. Les années 50 y sont présentes en majorité.  Le cinéma policier est peu représenté. (Melville aurait pu y figurer…) Comme tout classement, cela demeure donc très subjectif…

    Vous pouvez trouver sur ce blog les critiques de quelques films figurant dans cette liste en cliquant ici pour accéder à la rubrique "Gros plan sur des classiques du septième art" :  vous y trouverez "La Grande illusion", "Le Guépard", "La Règle du jeu".

     Si je vous parle de cette liste, c’est parce qu’elle donne lieu à un festival du 19 novembre 2008 au 6 juillet 2009, un festival initié par Claude-Jean Philippe (dont je vous ai déjà parlé au sujet de son ciné club, le dimanche matin, à l’Arlequin) et qui aura lieu au cinéma Le Reflet Médicis. Une initiative louable qui a pour objectif de faire découvrir ou redécouvrir des chefs d’œuvre du cinéma, avec deux ou trois films projetés chaque semaine. Une excellente manière de plonger « in the mood for cinema ».

    Je vous recommande bien sûr tous ces films mais si je ne devais en choisir que quelques uns, je prendrais « L’Aurore », « Elle et lui », « Le Guépard », « Hiroshima mon amour », « Le Mécano de la Général », « Le Parrain », « Playtime »,  « La Règle du jeu », « Rio Bravo », « Le Dictateur », « Vertigo », « Certains l’aiment chaud », « La nuit du chasseur », « Pierrot le fou »… En fait, non, c’est impossible de choisir !

    Et vous quels sont les films de cette liste que vous préférez ? Quels sont les films ou les cinéastes que vous regrettez de ne pas y trouver ? Y a-t-il, selon vous, des films des années 80, 90, 2000 qui devraient figurer dans cette liste ? Quels sont  ceux (s'il y en a...) qui, selon vous, ne devraient pas y figurer ?

    Cinéma Le Reflet Médicis : 3-5 rue Champollion- 75005 Paris- Métro Saint-Michel ou Cluny

    Les cartes Les Ecrans de Paris, UGC illimité, et Le Pass y sont acceptés.

    Site internet : www.lesecransdeparis.fr  (notamment pour les horaires des projections)

    Page Facebook de l’opération 

    Liste des films projetés (par ordre alphabétique) et dates de projections

    Les 400 coups François Truffaut (1959-1h33) semaine du 3 au 9 décembre

    A bout de souffle Jean-Luc Godard (1960-1h29) semaine du 31 décembre au 6 janvier

    Andreï Roublev Andreï Tarkovski (1966-2h30) semaine du 11 au 17 mars

    Amarcord Federico Fellini (1974-2h07) semaine du 17 au 23 décembre

    America America Elia Kazan (1963-2h54) semaine du 29 avril au 5 mai

    Apocalypse now redux Francis Ford Coppola (1979-3h22) semaine du 25 au 31 mars

    L’Atalante Jean Vigo (1934-1h29) semaine du 17 au 23 juin

    L’aurore Friedrich Murnau (1927-1h37) semaine du 20 au 26 mai

    L’avventura Michelangelo Antonioni (1960-2h15) semaine du 1 au 6 juillet

    Barry Lyndon Stanley Kubrick (1975-3h07) semaine du 15 au 21 avril

    Certains l’aiment chaud Billy Wilder (1959-2h01) semaine du 25 au 31 mars

    Citizen Kane Orson Welles (1941-1h55) semaine du 19 au 25 novembre

    Chantons sous la pluie Stanley Donen (1952-1h42) semaine du 10 au 16 décembre

    Comme un torrent Vincente Minnelli (1958-2h17) semaine du 24 au 30 décembre

    La comtesse aux pieds nus Joseph Mankiewicz (1954-2h08) semaine du 10 au 16 juin

    Les contes de la lune vague après la pluie Kenji Mizoguchi (1953-1h37) semaine du 14 au 20 janvier

    Les contrebandiers de Moonfleet Fritz Lang (1955-1h23) semaine du 25 février au 3 mars

    Le cuirassé Potemkine Sergeï Eisenstein (1925-1h10) semaine du 31 décembre au 6 janvier

    Le dictateur Charles Chaplin (1940-2h06) semaine du 4 au 10 mars

    La dolce vita Federico Fellini (1960-2h40) semaine du 10 au 16 décembre

    El Luis Bunuel (1952-1h40) semaine du 15 au 21 avril

    Elle et lui Leo Mac Carey (1957-1h55) semaine du 17 au 23 décembre

    Les enfants du paradis Marcel Carné (1945-1h35 +1h27) semaine du 18 au 24 février

    Une étoile est née Georges Cukor (1954-2h31) semaine du 24 au 30 décembre

    Freaks Tod Browning (1932-1h05) semaine du 6 au 12 mai

    Gertrud Carl Dreyer (1964-1h59) semaine du 22 au 28 avril

    La grande illusion Jean Renoir (1937-1h53) semaine du 28 janvier au 3 février

    Le guépard Luchino Visconti (1963-3h25) semaine du 13 au 19 mai

    Haute pègre Ernst Lubitsch (1932-1h22) semaine du 27 mai au 2 juin

    Hiroshima mon amour Alain Resnais (1959-1h31) semaine du 4 au 10 février

    L’intendant Sansho Kenji Mizoguchi (1954-2h04) semaine du 28 janvier au 3 février

    Intolérance DW Griffith (1916-3h) semaine du 6 au 12 mai

    Ivan le terrible Sergei Eisenstein (1944 et 1946-1h40 et 1h29) semaine du 20 au 26 mai

    Johnny Guitar Nicholas Ray (1953-1h50) semaine du 22 au 28 avril

    King Kong Schoedsack et Cooper (1933-1h40) semaine du 25 février au 3 mars

    Laura Otto Preminger (1944-1h28) semaine du 1 au 7 avril

    Lettre d’une inconnue Max Ophuls (1948-1h26) semaine du 11 au 17 février

    La mort aux trousses Alfred Hitchcock (1959-2h16) semaine du 3 au 9 décembre

    Les lumières de la ville Charles Chaplin (1931-1h30) semaine du 4 au 10 mars

    M le maudit Fritz lang (1931-1h45) semaine du 24 au 30 juin

    Madame de… Max Ophuls (1953-1h40) semaine du 1 au 7 avril

    Manhattan Woody Allen, (1979-1h36) semaine du 29 avril au 5 mai

    Ma nuit chez maud Eric Rohmer (1969-1h50) semaine du 8 au 14 avril

    Le mécano de la générale Buster Keaton (1927-1h16) semaine du 18 au 24 mars

    Le mépris Jean-Luc Godard (1963-1h45) semaine du 10 au 16 juin

    Monsieur Verdoux Charles Chaplin (1947-2h13) semaine du 27 mai au 2 juin

    Mulholland drive David Lynch (2001-2h26) semaine du 26 novembre au 2 décembre

    Nosferatu Friedrich Murnau (1922-1h34) semaine du 1 au 7 avril

    La nuit du chasseur Charles Laughton (1955-1h33) semaine du 14 au 20 janvier

    Nuit et brouillard Alain Resnais (1955-32 mn) semaine du 4 au 10 février

    Parle avec elle Pedro Almodovar (2002-1h52) semaine du 3 au 9 décembre

    Le parrain Francis Ford Coppola (1972-2h55) semaine du 13 au 19 mai

    Une partie de campagne Jean Renoir (1936-40 mn) semaine du 17 au 23 juin

    The party Blake Edwards (1968-1h39) semaine du 18 au 24 mars

    La passion de Jeanne d’Arc Carl Dreyer (1928-1h59) semaine du 31 décembre au 6 janvier

    Pierrot le fou Jean-Luc Godard (1965-1h55) semaine du 8 au 14 avril

    Le plaisir Max Ophuls (1952-1h37) semaine du 28 janvier au 3 février

    Pickpocket Robert Bresson (1959-1h15) semaine du 7 au 13 janvier

    Playtime Jacques Tati (1967-2h06) semaine du 18 au 24 mars

    La prisonnière du désert John Ford (1956-2h) semaine du 11 au 17 février

    La règle du jeu Jean Renoir (1939-1h55) semaine du 19 au 25 novembre

    Rio Bravo Howard Hawks (1959-2h21) semaine du 14 au 20 janvier

    Le roman d’un tricheur Sacha Guitry (1936-1h20) semaine du 27 mai au 2 juin

    Rome ville ouverte Roberto Rossellini (1945-1h40) semaine du 7 au 13 janvier

    La ruée vers l’or Charles Chaplin (1925-1h36) semaine du 25 février au 3 mars

    Le salon de musique Satyajit Ray (1958-1h40) semaine du 3 au 9 juin

    Scarface Howard Hawks (1932-1h30) semaine du 1 au 6 juillet

    Les sept samouraïs Akira Kurosawa (1954-3h20) semaine du 3 au 9 juin

    La soif du mal Orson Welles (1958-1h35) semaine du 24 au 30 juin

    Les temps modernes Charles Chaplin (1936-1h27) semaine du 26 novembre au 2 décembre

    Tous en scène Vincente Minnelli (1953-1h53) semaine du 18 au 24 février

    Les vacances de mr Hulot Jacques Tati (1953-1h23) semaine du 17 au 23 juin

    Van Gogh Maurice Pialat (1991-2h38) semaine du 11 au 17 mars

    Vertigo Alfred Hitchcock (1958-2h09) semaine du 4 au 10 février

    Le voleur de bicyclette Vittorio De Sica (1948-1h30) semaine du 7 au 13 janvier

    Voyage à Tokyo Yasujiro Ozu (1953-2h16) semaine du 21 au 27 janvier

    Voyage au bout de l’enfer Michael Cimino (1978-3h03) semaine du 21 au 27 janvier