Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

COURTS-METRAGES - Page 2

  • Gros plan sur « Les chevaliers du lustre »: découvez le court-métrage "Laisser-aller"

    chevaliers.jpgPeut-être certains d'entre vous connaissent-ils déjà  «Les  Chevaliers du lustre », le site de l'association cinéma caennaise qui figure depuis un moment dans la blogroll d'inthemoodforcinema. Réalisation et production de fictions mais aussi de documentaires, captations et éducation à l'image sont les divers rôles de cette association dynamique initiée par Aurélien Dauge dont vous connaissiez peut-être l'ancien blog « Ideaentertainment »  qui figurait déjà dans la blogroll de ce blog.

     Comme je vous le disais mercredi, suite à la soirée « Aux courts d'un soir » à l'Espace Pierre Cardin, je vous ferai désormais régulièrement découvrir des courts-métrages (d'ailleurs, si vous souhaitez m'en faire découvrir, envoyez-moi un email à inthemoodforcinema@gmail.com , s'ils me plaisent je leur consacrerai un article et les mettrai en ligne sur inthemoodforcinema.com ), je vous invite aujourd'hui à découvrir celui d'Aurélien Dauge intitulé « Laisser-aller » avec Rheda Djafer dans le rôle principal et avec la participation de Milan Mauger (que vous avez pu voir sans « Sans rancune ! » de Yves Hanchar) .

    Peu de moyens, une équipe réduite, mais un sujet d'actualité fort porté par un jeune comédien prometteur et par un judicieux montage (d'Aurélien Dauge et Dominique Le Contour) qui mêle images virtuelles et réelles (alors que cette autre violente réalité dont revient  le personnage interprété par Rheda Djafer semble si virtuelle et que la virtualité a de troublants accents de réalité). Et surtout une magnifique chanson finale signée Marcus Gram et intitulée « Lettre du combattant » inspirée par le court-métrage. Je ne vous en dis pas plus pour vous laisser le plaisir de la découverte en vous précisant seulement enfin que le film a été entièrement tourné à Caen.

    laisser-aller.jpg

    Le site des Chevaliers du Lustre

    Le Groupe Facebook des Chevaliers du Lustre

    Lien permanent Imprimer Catégories : COURTS-METRAGES Pin it! 2 commentaires
  • "Insoutenable" court-métrage de la sécurité routière à l'image de son titre mais nécessaire

    Je reprends aujourd'hui une rubrique un peu laissée de côté, celle consacrée à la découverte des courts-métrages avec aujourd'hui un court un peu particulier puisqu'il s'agit d'un court sur les dangers de l'alcool au volant. Il est dur et radical, insoutenable à l'image de son titre et de la réalité. C'est aussi un sujet qui me tient particulièrement à coeur (au point que j'ai moi aussi écrit un scénario de court sur ce sujet), c'est pourquoi j'ai décidé de le diffuser malgré sa dureté . Pour la première fois, la sécurité routière ose le film réaliste, uniquement disponible sur le web .

    ATTENTION: certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties.

    Lien permanent Imprimer Catégories : COURTS-METRAGES Pin it! 4 commentaires
  • "These vagabond shoes" court-métrage de Scarlett Johansson (pour "New York, I love you")

    Comme annoncé dans ma critique ci-dessous de "New York, I love you", je vous propose de visionner la vidéo de "These vagabond shoes", le court-métrage de Scarlett Johansson initié pour ce projet et finalement pas retenu.

    Lien permanent Imprimer Catégories : COURTS-METRAGES Pin it! 1 commentaire
  • "Elle viendra pas": un court-métrage drôle et incisif d'Olivier Serrano

    elle viendra pas.jpgJ'inaugure aujourd'hui une nouvelle rubrique consacrée aux courts-métrages. Je vous proposerai désormais régulièrement des courts pour lesquels j'ai eu un coup de coeur.

     Cette semaine, il s'agit d'un court-métrage de 12 minutes réalisé par Olivier Serrano intitulé "Elle viendra pas" dont le scénario est signé Matthieu Choquet, et dont les deux rôles principaux sont interprétés par Aymeric Cormerais et Antoine Laurent.

     Une idée savoureuse. Une tension palpable et jubilatoire. Deux comédiens irréprochables aux jeux suffisamment nuancés pour éviter l'écueil de la caricature dans lequel ils auraient pu tomber. Un montage judicieux. Une musique joyeusement décalée et savamment choisie. Une mise en scène élégante au service du scénario et des comédiens. Une photographie (de Reynald Capurro) qui auréole le tout  de charme et de mystère. Et voilà le résultat: un excellent court-métrage, incisif et drôle, que je vous laisse découvrir et savourer...
    Pitch: Nils (Antoine Laurent)  veut présenter sa petite amie à Pablo (Aymeric Cormerais) mais elle n'arrive pas. Entre les deux amis, la tension monte.
    Ce film a notamment été finaliste du Sky Prods Festival.