Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Journées européennes du patrimoine : pérégrinations dans les théâtres de la République…

    e27026bc8ffb06d621bc48348d9e09f0.jpg
    L'Elysée vu des jardins
    44aa24ab560fb440cda4825be4fba3a0.jpg
    L'entrée de l'Elysée

     5a5936e6d04a7c80466d9e55d407653a.jpgAyant appris que la Comédie Française  ne se visitait malheureusement que sur rendez-vous préalable pour les journées du patrimoine (vous savez ces journées où Paris se transforme en vaste parc d'attraction, où vous passez d'une salle des pas perdus à une autre, à ne plus compter les vôtres d'ailleurs) , c’est donc vers un autre théâtre, celui de la République, l’Elysée, que je me suis dirigée. Si vous êtes courageux  (comptez environ 4 à 5 heures d’attente, et après 14H n’espérez plus pouvoir entrer) ou invité vous traverserez le vestibule d’honneur  (photo ci-contre) dans lequel se trouve une sculpture d’Arman nommée Hommage à la Révolution Française constituée de deux cents drapeaux de marbre blanc après avoir traversé  la cour d’honneur par laquelle entrent tous les visiteurs. Vous traverserez ensuite le salon des tapisseries (orné des tapisseries relatant l’histoire de Scipion) puis vous accéderez au premier étage par l’escalier des aides de camp. Puis vous passerez par le salon vert qui accueillit le Conseil des Ministres sous la présidence de De Gaulle. Vous passerez ensuite par le salon doré, c’est-à-dire le bureau présidentiel. Vous traverserez ensuite deux antichambres avant de redescendre au rez-de-chaussée du Palais. Dans la seconde figurent les portraits des présidents de la Vème République aujourd’hui décédés. Puis, vous emprunterez l’escalier d’honneur que Murat fit construire en 1806 lorsqu’il prit possession des lieux. Vous passerez ensuite par le salon Cléopâtre, ancien cabinet de toilette de la Marquise de Pompadour qui servit également de bureau à Napoléon Bonaparte, puis par le salon des portraits dans lequel Napoléon 3 fit placer 8 portraits de chefs d’Etat qui étaient ses contemporains. Vous passerez ensuite par le bureau privé de l’actuel président de la République  puis par le Salon Pompadour  (où ont lieu des audiences d’invités et parfois des dîners) puis par le Salon des Ambassadeurs où il est d’usage que soient reçues les lettres de créance remises par les diplomates étrangers au chef de l’Etat. Puis le salon des Aides de camp actuellement utilisé pour les déjeuners ou dîners officiels. Puis, vous passerez par le salon Murat qui accueille depuis la Présidence de Georges Pompidou le Conseil des Ministres qui s’y tient tous les mercredis matins. Vous passerez enfin par le salon Napoléon 3 puis par la salle des fêtes dont le décor fastueux sert à la plupart des cérémonies officielles, avant de ressortir par le jardin…

    b2b5065fcaeb5099c8514cb5b0dfd058.jpg
    Salon doré-Bureau présidentiel
    6231cacc199db0053a4d0fb185c65457.jpg
    Salle des fêtes de l'Elysée

    Si vous n’avez pas de sésame ou la patience d’attendre 5 heures, voici quelques autres idées de visites conseillées par "In the mood for cinema"  :

    -le Palais Royal (Ministère de la Culture et de la Communication, Conseil Constitutionnel, Conseil d’Etat) : 3 rue de Valois- 1er arrondissement- 9H30-18H

    6b72d6f27eaf26cfc0b3c839e3e3a211.jpg
    Les jardins du Palais Royal vus du Conseil Constitutionnel

    -Maison de Victor Hugo-Hôtel de Rohan Guéménée-6 place des Vosges-4ème arrondissement-10H18H

    -Institut de France-23 quai de Conti-6ème arrondissement- 10H18H

    c743a8479a36cb56348d78700825e2aa.jpg
    La coupole de l'Académie Française

    -Hôtel de Matignon, 57 rue de Varenne-7ème arrondissement- 10H-17H30

    -Palais de l’Elysée-dimanche-9H18H-  55 rue du Faubourg Saint-Honoré-8ème arrondissement

    -SACD-1-11bis rue Ballu-9ème arrondissement- 10H-18H

    2586c0d3646b2a8727035ec8d6322d56.jpg

    -Cinémathèque Française : costumes mythiques, décors, objets cultes ou premiers films en couleur sont présentés au public au travers d’ateliers, de projections, et de l’exposition « Passion Cinéma » 51 rue de Bercy-12ème arrondissement de Paris- expo passion cinéma, dimanche 10H-20H

    -Assemblée Nationale-Palais Bourbon et hôtel de Lassay: 33 quai d'Orsay-7ème arrondissement-9H30-18H

    74fe3d77bf6613c8cb8b6af7d359b206.jpg
    Le perchoir du Président de l'Assemblée Nationale
    43409cefb9df37b068c99b6b938c8880.jpg
    L'Assemblée Nationale et l'hôtel de Lassay
    10b2d1ad5c802a8d34079d5f08ab2cfd.jpg
    Intérieur de l'Assemblée Nationale-Citation de Jean Tardieu
    a2a8eabeee0d25cac4c777a0c53c802e.jpg
    Le buste de Jean Jaurès dans la salle des 4 colonnes

    -Maison de Balzac : 47 rue Raynouard-16ème arrondissement-10H-18H

    -Quai d'Orsay-Ministère des Affaires étrangères

    aee62ab29765f0f862ed08df83d0ac9b.jpg
    Ci-dessus, le Ministère des Affaires Etrangères vu des jardins
    5eca1385529bb61ed8554debd26665b1.jpg
    Ci-dessus le traité de Rome

    Sandra.M

  • "Elle s'appelle Sabine" de Sandrine Bonnaire, ce soir sur France 3

    2d5af8e1cbbcafefc22151ea48df0762.jpg

    Paris vibre et vocifère en bleu blanc rouge. J’ai encore la tête délicieusement endolorie, encore dans les étoiles blanches de la bannière étoilée, bleue, blanc, rouge, elle aussi, un autre. Dans le train qui me ramène vers Paris, des Anglo-saxons bruyants aux rires gras et satisfaits, visiblement en route pour la coupe du monde,  agacent  les passagers. Pas moi. Je me laisse bercer par leur accent chantant qui me donne l’illusion d’être encore à Deauville, de n’avoir pas encore tout à fait retrouvé la réalité et recouvré le sens des réalités. Matt Damon et son regard vengeur me toise et George Clooney me demande "What else" sur tous les murs de Paris, en sortant de chez moi je me retrouve nez-à-nez avec la présentatrice d’une nouvelle émission de cinéma -la précédente était peut-être meilleure non-(?) sans ce montage pseudo auteuriste qui brouille un peu la perception ? Mais au moins une émission de cinéma qui parle de cinéma (excusez moi du pléonasme qui n'en est d'ailleurs pas forcément un...) avec néanmoins pas mal d(im)pertinence -encore à Deauville il y a quelques jours… Les temporalités, et la fiction et la réalité se confondent douloureuseme- et ironiquement dans mon esprit. Peut-être la machine à remonter le temps que je réclame avec une rage naïve depuis lundi dernier et depuis la clôture du 33ème Festival du Cinéma Américain de Deauville m’a-t-elle été livrée et branchée à mon insu… Elle me fait même remonter un peu plus loin dans le temps que je ne l’aurais souhaité, un peu avant l’ouverture du Festival de Deauville et même au Festival de Cabourg  puisque les images de « Je m’appelle Sabine », le poignant et efficace documentaire de Sandrine Bonnaire défilent de nouveau sous mes yeux. Je vous invite à le regarder ce soir à sur France 3 à 20H55. Si vous voulez lire ma critique publiée lors des Journées romantiques de Cabourg où ce cri du cœur et de colère de Sandrine Bonnaire a été présenté en avant-première après sa sélection cannoise à la "Quinzaine des Réalisateurs", et où il a ému le public et parfois changé son regard,  cliquez ici. Si j’arrive à régler ma machine à  remonter le temps, à partir d’aujourd’hui « In the mood for cinema » se mettra aux couleurs de la capitale ... en attendant le Festival du Film Britannique de Dinard début octobre.

    A bientôt sur In the mood for cinema... in Paris.

    Sandra.M

  • Du Festival du Cinéma Américain de Deauville au Festival du Film Britannique de Dinard...

    a75aef37d19acb99b8199e789b593b5a.jpg
    Photo ci-dessus: L'équipe du film "Michael Clayton" en conférence de presse

     Le 33ème Festival du Cinéma Américain de Deauville a dévoilé son palmarès dimanche dernier et je reviens doucement à la réalité et à l'écriture de ce blog.

    Si vous voulez replonger dans ces 10 journées deauvillaises, découvrir mes vidéos, photographies et critiques inédites, je vous invite à consulter mon blog entièrement consacré à ce festival,"In the mood for deauville":

     http://inthemoodfordeauville.hautetfort.com

    4815ece60d13df90aa9670e4a9cb930f.jpg
    108ebbfd8cf105e7f3ef2147b9bef8ad.jpg

     Je vous invite également à voir le trépidant et palpitant "La vengeance dans la peau" de Paul Greengrass présenté en avant-première lors de ce festival et sorti ce mercredi 12 septembre, et dans une bien moindre mesure, simplement pour le contre-emploi de Michael Douglas, auquel le festival rendait d'ailleurs hommage, "The king of California" de Michael Cahill, également sorti ce 12 septembre (cliquez ici pour en savoir plus).

    1d63602549231b6651dc82d20786e028.jpg

     

    0e2dd854213f1f8ef4ddaa8680bce0d4.jpg

    Je vous recommande également d'ores et déjà "L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford" d'Andrew Dominik (cliquez ici pour lire ma critique et visionner mes vidéos de la présentation du film à Deauville), le grand film de cette 33ème édition du Festival du Cinéma Américain qui sortira le 10 octobre.

    20040ce4f99ea4647075d330be41410a.jpg

    Je vous recommande enfin "La vie d'artiste" de Marc Fitoussi couronnée du prix Michel d'Ornano du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2007, sorti le 5 septembre dernier en France. (Cliquez ici pour lire ma critique)

    7f00b3ff7ae31e230c1641c0da8d34f0.jpg

     

     Très bientôt retrouvez toute l'actualité cinématographique sur "In the mood for cinema", et notamment toutes les informations concernant  le Festival du Film Britannique de Dinard 2007 qui aura lieu du 4 au 7 septembre prochain.

    En attendant, rendez-vous sur "In the mood for Deauville". dont voici un aperç en images...:

    cfef71067254eaa437bc697e458998c2.jpg
    07a26f2dd4f678d0c9236fd832fb2290.jpg
    059306d8a11741afd40416a090214422.jpg
    La suite en mots, images et vidéos sur :

    Sandra.M (Toutes les photos ont été prises pendant le Festival et sont la propriété de ce blog pour toute utilisation, merci de me contacter au préalable à festival.cinema@laposte.net )